Référence multimedia du sénégal
.
Google

COUR D’ASSISES DE KAOLACK - CRIME PASSIONNEL : Cinq ans ferme pour avoir tué l’amant de son épouse

Article Lu 1846 fois

Une autre affaire dont le verdict a encore défrayé la chronique hier, à Kaolack, c’est le meurtre perpétré par Ibrahima Cissé sur la personne de Woury Diallo, en 2001. L’accusé a été condamné à cinq ans de prison ferme alors qu’il a déjà passé au temple de Thémis six bonnes années.



Sur les faits, il est vrai que le certificat de genre de mort établi par le médecin expert avait révélé une difficulté à faire le lien entre les blessures du sieur Woury Diallo constatées au niveau du front et la station cervicale droite et le décès. Mais il s’est avéré que le corps sans vie a bel et bien été découvert dans le champ d’Ibrahima Cissé. Cela s’est passé dans le courant du mois de septembre 2001. La cour a relevé beaucoup de manquements au niveau de l’enquête préliminaire. Aucune autopsie, encore moins une reconstitution des faits sur cette mort mystérieuse.

Jusqu’à ce que la nommée Awa Bâ dite Néné Gallé, épouse de Ibrahima Cissé, demeurant à Naonlérou porte à la connaissance du Procureur prés le tribunal régional de Fatick une information selon laquelle Woury Diallo a été battue à mort par son mari. Et dans son champ même. Cette nuit-là, le sieur Ibrahima Cissé a surpris dans son champ Woury Diallo et son épouse Awa Bâ entretenant des relations sexuelles. Le mari n’a trouvé aucun recours que d’asséner des coups de bâtons à Woury Diallo qui tentait de s’enfuir et qu’il aurait rejoint après une course-poursuite. Woury Diallo, s’étant affaissé suite à ces coups, Ibrahima Cissé s’en est allé tranquillement chez lui sans crier gare, ni constater de prés l’état de celui qu’il venait de tabasser. Ce n’est que quatre jours plus tard que le cadavre en état de putréfaction avancée à été découvert dans le champ. Interpellé, le propriétaire du champ qui se trouve être Ibrahima Cissé, reconnaît à la gendarmerie, puis devant le juge d’instruction, avoir porté des coups sur Woury Diallo de nuit, dans son champ. Il dit l’avoir surpris entretenant des relations interdites avec son épouse.

A la barre de la cour d’Assise de Kaolack hier pour ce meurtre, M. Cissé a reconnu les faits qui lui sont reprochés devant les juges et les jurés. Le procureur général, qui a évoqué dans cette affaire l’article 312 du Code pénal qui stipule le flagrant délit d’adultère, n’en a pas moins été tendre avec l’accusé. Il a requis une peine d’emprisonnement de six ans. La Cour a finalement condamné l’accusé à cinq ans de prison. Ibrahima Cissé est donc libre après avoir passé six ans en prison dans le cadre de la détention préventive.


MOHAMADOU SAGNE
Source: Le Soleil

Article Lu 1846 fois

Samedi 23 Juin 2007





1.Posté par LE NEGRE le 23/06/2007 19:29
LA FEMME QUI COCUFIE SON MARI PORTE AUTANT DE RESPONSABLITE QUE SON AMANT
ALORS,QU'EST DEVENUE LA FEMME APRES AVOIR CONTRIBUE A LA MORT DE SON AMANT ET A LEMPRISONNEMENT DE SON MARI??
EST CE QUE ELLE NE MERITERAIT PAS ELLE AUSSI UNE SANCTION NE SERAIT CE QUE SYMBOLIQUE?????

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State