Référence multimedia du sénégal
.
Google

COUPS ET BLESSURES VOLONTAIRES RECIPROQUES : Astou sectionne avec ses dents le doigt de sa voisine et prend 15 jours ferme

Article Lu 1584 fois


A défaut de la partie de son doigt sectionné au cours de sa bagarre avec sa voisine Astou Ndiaye, la dame Mbacké Samb s’est contentée de ce qui en restait en brandissant à la barre un pansement. Comme pressée de montrer qu’une partie de son majeur de la main droite a été coupée à coups de dents par son adversaire, elle commença à ôter le bandage. Mais la dame fut stoppée net par le président du tribunal des flagrants délits, privant ainsi le public de la scène de frayeur d’un doigt incomplet.

Depuis leur pugilat, Mbacké et Astou, âgées respectivement de 42 et 29 ans, croupissaient en prison. A leur procès hier, chacune d’elles a voulu diaboliser l’autre dans cette histoire déclenchée par une banale altercation entre leurs enfants. Chaque femme collant à sa version, il a été difficile d’avoir le fil exact du problème. Mais, il demeure que les deux dames en sont venues aux mains rapidement. Selon Mbacké, Astou lui aurait lancé une chaise, elle riposta en se jetant sur sa voisine. « C’était comme si elle n’attendait que mon doigt. Elle n’a pas hésité à le happer et à le mordre. Je l’ai supplié de lâcher prise, mais elle m’a répondu qu’elle ne cessera de mordre qu’une fois mon doigt sectionné », raconte Mbacké Samb. Constatant qu’elle venait de perdre une partie de son doigt, Mbacké se transforma en fauve comme elle l’a confessé dans le procès verbal. Elle fit passer à Astou un sale quart d’heure. Séparés par les voisins, chacune des deux dames se dota d’un certificat médical, celui de Mbacké Samb lui octroyant une interruption temporaire de travail de 25 jours et Astou Ndiaye s’en tirant avec 15 jours.

A la barre où elles répondaient de coups et blessures volontaires réciproques, les prévenues ont servi des versions différentes. Astou Ndiaye, en prison avec son bébé de quelques mois, a laissé entendre que sa voisine, après l’avoir terrassée et prise à la gorge, l’a rouée de coups et l’aurait même blessée à la poitrine avec un couteau. Mbacké, quant à elle, déclare qu’elle a plaqué son adversaire juste pour lui faire comprendre qu’elle est la plus forte. Physiquement, les deux dames ont presque le même gabarit, malgré l’écart d’âge de 12 ans. Concernant la morsure, Astou Ndiaye a tenté une première fois de la nier avant de se raviser pour dire qu’elle ne se rappelait plus des circonstances à cause de l’acharnement aveugle de Mbacké Samb sur elle. Malheureusement, déclare Me Ibrahima Mbengue, Astou Ndiaye est incapable de montrer la moindre blessure sur elle. Raison pour laquelle l’avocat estime qu’elle s’est procuré un certificat médical de complaisance à écarter des débats.

Et pour la réparation, Me Mbengue a sollicité pour Mbacké Samb, qui a subi un préjudice esthétique, la somme de cinq millions de francs à titre de dommages et intérêts. Me Moustapha Diop de l’autre camp se demande comment sa cliente peut-elle avoir entre les dents un doigt et répondre en même temps non à son antagoniste qui lui demandait de lâcher prise. Estimant que Mbacké Samb est aussi responsable de la bagarre, Me Diop a demandé une application bienveillante de la loi pour les deux prévenues. Le parquet, prêchant le bon voisinage, a préféré requérir une peine assortie du sursis. Mais le tribunal, après avoir déclaré les deux dames coupables de coups et blessures volontaires réciproques, a condamné Astou Ndiaye à 15 jours ferme de prison et à payer à Mbacké Samb la somme de 500.000 francs. Cette dernière écope à son tour d’une amende de 50.000 francs et devra payer à sa voisine 100.000 francs.

Source: Le Soleil

Article Lu 1584 fois

Mardi 15 Avril 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State