Référence multimedia du sénégal
.
Google

COUPLE FATOU GUEWEL / MAPENDA: Petit La dépose les armes « C'est pour les enfants que j'ai agi ainsi »

Article Lu 12527 fois

Un mauvais arrangement vaut toujours mieux qu'un bon procès, plaide-t-on parfois devant la barre. Mbaye Guèye alias Petit La s'est-il inspiré de cette assertion pour finalement renoncer à attaquer le mariage entre Fatou Guéwel et Mapenda Seck ? Le batteur, qui a obtenu une condamnation pour biga­mie dans la procédure qui l'opposait à la chanteuse, ne comptait, en effet, pas s'arrêter en si bon che­min. Puisque le 18 mars dernier, le Tribunal civil a reçu les conclusions des conseils de la diva, dans le cadre du dossier d'annulation de son second mariage avec Mapenda Seck. L'affaire avait été renvoyée au 29 avril pour recevoir les plaidoiries écrites des avocats de Petit La. L'un des conseils de Fatou Guéwel, qui prend cette information avec des pincettes, considère que la procédure est toujours pendante.



COUPLE FATOU GUEWEL / MAPENDA: Petit La dépose les armes « C'est pour les enfants que j'ai agi ainsi »
Quand ils ont compris que la bataille médiatico-judiciaire ne pouvait rien leur apporter de bénéfique, encore moins à leur progéniture et proches, le célé­brissime couple Youssou Ndour et Mamy Camara avait fini par trouver une solution à l'amia­ble qui a abouti à une pension alimentaire, à verser par le lead vocal du Super Etoile au profit de ses enfants. Comparaison n'est pas raison. Le célèbre cou­ple Fatou Guéwel Diouf et Mbaye Guèye alias Petit-La est aussi sur cette bonne voie. Selon des sources sûres, Petit-­La a renoncé à poursuivre Fatou Guéwel devant le juge civil, pour annuler son mariage avec Mapenda Seck. Si le batteur qui aurait presque exécuté quel­ques pas de danse, en début mars, quand le Tribunal régio­nal lui a donné gain de cause en condamnant son (ex?) épouse pour bigamie et à lui verser un million de francs Cfa en guise de dommages et intérêts, en est arrivé à cette solution, dit une source qui requiert l'anonymat,

c'est que «la médiatisation de ce dossier ne sert à rien. Nous avons conseillé à Petit-La que c'est mieux de tourner la page. Si c'est pour raconter devant le juge qu'il ne faisait pas la cour à la bonne ou d'autres histoires de ce genre, ce n'est pas la peine d'y revenir, puisqu'il s'est largement exprimé dans les médiats. Par rapport au divorce, le Tribunal régional a tranché en condamnant Fatou Guéwel. Que peut-il vouloir de plus ? Rien ne sert de polémi­quer par voie de presse».

Petit La : «C'est pour les enfants que j'ai agi ainsi»

Interrogé sur cette nouvelle donne dans le dossier, qui l'op­pose à la diva, Petit La se met sur la défensive au début : «je préfère ne pas m'exprimer sur cette affaire que je laisse entre les mains de mes avocats». Puis, il finit par baisser la garde : «si c'est une voie autorisée qui vous a dit cela, c'est parce que c'est vrai. Entre musulmans, il vaut mieux agir ainsi. J'ai des enfants avec elle, c'est une femme, il n'y a pas de quoi tirer sur la corde».

Me Pape Sène : «N'ayant pas encore été saisi, je considère que la procédure suit son cours»

Joint au téléphone, Me Pape Sène, conseil de Fatou Guéwel Diouf prend cette information avec des pincettes. En dehors de la procédure devant le Tribunal régional, qui a abouti à la relaxe de sa cliente pour adultère, il y en a une autre qui est du ressort du juge civil. Les parties se sont vu le 18 mars, comme prévu. Les conseils de Fatou Guéwel ont déposé leurs conclusions et l'affaire a été renvoyée au 29 avril, pour rece­voir celles de la partie adverse. Cela dit, Me Sène n'y va pas par quatre chemins pour dire ce qu'il sait : « C'est vous qui me l'apprenez. Ma cliente ne m'a pas rapporté de tels propos et je n'ai pas non plus été officielle­ment saisi d'une lettre faisant état d'un rapprochement. Je considère donc que la procé­dure est toujours pendante». Nos tentatives pour recueillir la version de Fatou Guéwel Diouf sont restées vaines. Son manager, Mbacké Seck expli­que que depuis cette affaire, la chanteuse, a fermé son télé­phone pour éviter d'être déran­gée. «J'étais avec elle jusqu'à 17 heures et je pense qu'elle m'en aurait parlé si elle était au cou­rant. Elle doit être en ce moment à un mariage vers les Mamelles». Précisant que c'est son avis personnel, il lance : «que Fatou Guéwel est une femme, qu'ils ont des enfants, que nous sommes des musul­mans... c'est maintenant qu'il y pense ! »

Ce n'est pas celui-là qui don­nerait un sou troué pour adhé­rer au fan's club de Petit La... si par extraordinaire il existait !

Hadja Diaw NDIAYE

Source: L'as


Article Lu 12527 fois

Jeudi 27 Mars 2008





1.Posté par reussguine le 27/03/2008 09:45
c'est ça !!! Après t'être donné en spectable, c'est maintenant que tu penses aux enfants ?

Attardé, va !

2.Posté par amoctad le 27/03/2008 09:53
tard vaux vieux de jamais. heurusement tu a s compris cela mais si tard.

3.Posté par usher le 27/03/2008 10:13
c vrai un petit ce petit là! pauvre con c'est maintenant qu'il se rend compte de sa betise

4.Posté par buur le 27/03/2008 10:54
fichez lui la paix ilbre a lui dagir comme il pense

5.Posté par khadija le 27/03/2008 11:04
Il faut tourner la langue 7 fois avant de parler et agir ensuite. On dit que les paroles s'envolent, les écritures restent. Mais cette fois ci toutes restent avec les radios et les télés. Il fallait penser aux enfants plus tôt. Ils sont sacrés.

6.Posté par MINA le 27/03/2008 11:35
MAIS MIEUX VAUT TARD K JAMAIS IL FAUT LE COMPRENDRE ,PEUT ETRE IL ETAIT SOUS L'EFFET DE LA COLERE

7.Posté par mister law le 27/03/2008 12:15
slt tout monde ....
si vous voulez voir que dakar est une poubelle regardez la vidéo banlieue dans le site www.dailymotion.com/misterlaw ...
vous allez y voir du vrai ....
et laissez votre commentaire svp

8.Posté par t le 27/03/2008 13:38
c est pas a cause des enfants que tu laisses tomber on est pas dupe.mais saches que niakgua niankiga.dieulegua darei

9.Posté par mimi le 27/03/2008 14:56
il restera tjrs petit, ce Petit La !

10.Posté par zalitoo le 27/03/2008 15:47
Mé vous , vous croyé c petit la ki a tort? arété votre cirk djiguenn dou amme niary dieukeur wala.

11.Posté par fall le 28/03/2008 10:56
Ecoutez ,je soutiens son action :
les enfants peuvent comprendre raison en ce sens ils sauront mieux que quiconque faire la différence entre le vrai et le faux . Apparemment i dans la société d'aujourd'hui que la civilisation c'est l'hypocrisie et la transparence c'est la barberie, dommage.
Par contre il a commis l'erreur d'étre dépendant de sa femme :les femmes oublient vite et sont trés passionnelles .
A tous les mecs ,garder votre autonomie si vous voulez étre respectés par vos femmes .
ce n'est pas dire que toutes les femmes sont mauvaises .
WA SALLAM

12.Posté par fall le 28/03/2008 10:57
Zalitoo c mec sont des naféques

13.Posté par MBODJI SOUHAIBOU le 28/03/2008 12:06
bal ko gur yalla ak ndiabootgui def ga lou bakh merci

14.Posté par ramses le 28/03/2008 16:21
Il fallait y penser bien avant....c' est vraiment triste

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State