Référence multimedia du sénégal
.
Google

CÔTE-D’IVOIRE : Forte réduction des troupes françaises

Article Lu 1543 fois


Après plus de cinq ans d’interposition en Côte d’Ivoire, Paris va réduire d’un quart les effectifs de sa force « Licorne », arguant de "l’amélioration de la situation sécuritaire", alors que des élections sont prévues d’ici juillet pour sortir ce pays de la crise.

Paris - Les effectifs de « Licorne » seront ramenés dans les deux prochains mois de 2.400 à 1.800 militaires, a annoncé hier l’état-major des armées. Déployée en 2002 pour s’interposer entre les rebelles qui avaient tenté de renverser le président Laurent Gbagbo et les forces loyalistes et protéger les nombreux ressortissants étrangers en Côte d’Ivoire, « Licorne » a évolué en une force de réaction rapide au profit des 8.000 Casques bleus de l’opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci), sur place depuis 2004. Le mandat de ces deux forces doit être revu en juillet par l’Onu. L’annonce de Paris intervient alors qu’une élection présidentielle est prévue avant fin juin suite à l’accord de paix de Ouagadougou, signé en mars 2007 entre le président Gbagbo et la rébellion des Forces nouvelles (Fn), dont le chef Guillaume Soro est devenu Premier ministre.

La France, désireuse de sortir d’un tête-à-tête avec son ancienne colonie, a endossé cet accord après avoir entretenu des rapports très difficiles avec le pouvoir de M. Gbagbo, qui ont culminé à l’Automne 2004 par des violences anti-françaises ayant conduit à l’évacuation en catastrophe de plus de 8.000 Français de Côte d’Ivoire.

« Licorne » avait alors compté jusqu’à 5.000 militaires. Lors d’une visite à Abidjan, début décembre, le ministre français de la Défense Hervé Morin avait souligné que la France retirerait "des troupes au fur et à mesure" de la "normalisation" de la situation, si "les risques de flambée" de violence s’amenuisaient.

Hier, le porte-parole de l’état-major, le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, a ainsi invoqué "l’amélioration de la situation sécuritaire" pour annoncer que Paris allait "procéder à un nouvel ajustement et une réarticulation de son dispositif dans les deux mois qui viennent".

Les militaires retirés seront au deux tiers des logisticiens. La base logistique de Tombokro (centre) sera fermée, le reste du dispositif étant maintenu sur les bases d’Abidjan et de Bouaké (centre). Les moyens aériens de « Licorne » resteront également sur place : deux avions de transport Transall, sept hélicoptères de transport Puma, autant d’hélicoptères de combat Gazelle et un hélicoptère de liaison Fennec.

En décembre, l’Onuci avait déjà annoncé un vaste redéploiement de son propre dispositif et notamment la suppression progressive des postes d’observation situés sur les grands axes entre le Nord (ex-zone rebelle) et le Sud (loyaliste) du pays et une réduction de près de moitié du nombre de ses camps.

L’ambassadeur français à l’Onu Jean-Maurice Ripert a souligné mardi, en présentant au Conseil de sécurité la résolution prolongeant jusqu’au 30 juillet le mandat de l’Onuci, que "le Conseil serait vigilant à la bonne tenue des élections et au respect des engagements pris par les parties".

Dans un rapport rendu public la semaine dernière, le Secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-moon, a estimé que la force de paix de l’Onu en Côte d’Ivoire devrait être maintenue à son niveau actuel pour une année supplémentaire.

Il soulignait également que la tenue d’élections "crédibles, libres, justes et transparentes" serait "cruciale pour le retour d’une paix durable". L’Onu n’organisera pas les élections, comme cela fut le cas dans certains pays en sortie de crise, mais aura un rôle de "certification" du scrutin.


AFP

Article Lu 1543 fois

Lundi 21 Janvier 2008


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State