Référence multimedia du sénégal
.
Google

CONVAINCU QU’IL N’AVAIT PAS FAIT DE COUP D’ETAT: Amadou Makhtar Mbow demande la révision du procès de Mamadou Dia

Article Lu 1654 fois

Une révision du procès de l’ex-président Mamadou Dia. C’est ce que l’ex-président des Assises nationales, Amadou Makhtar Mbow, a demandé, hier, en marge de l’hommage rendu à l’ex-président du Conseil du gouvernement au centre Lebret à Dakar.



CONVAINCU QU’IL N’AVAIT PAS FAIT DE COUP D’ETAT: Amadou Makhtar Mbow demande la révision du procès de Mamadou Dia
La question de la révision du procès de l’ancien président du Conseil du Sénégal, Mamadou Dia, a été à nouveau agitée. L’ex-président des Assises nationales, Amadou Makhtar Mbow, a profité de l’hommage rendu par les Pères Dominicains au centre Lebret pour remettre sur la table la question de la révision du procès de Mamadou Dia. «Mamadou Dia n’avait pas fait un coup d’Etat. Il faut que justice soit rendue à Mamadou Dia, même après sa mort. Je crois que c’est important qu’on révise son procès», a indiqué Amadou Makhtar Mbow. Avant de poursuivre : «A Paris le 13 juin 2009, un avocat a posé le problème. Au Sénégal, le gouvernement avait demandé la réouverture du procès. Une commission avait été mise sur pied à cet effet. Mais en janvier 2002, le gouvernement avait demandé l’arrêt du processus de révision.» Pour rappel, la première audience de la Cour de Cassation du Sénégal pour la révision du procès de l'ancien président du Conseil du gouvernement, Mamadou Dia, s'est tenue le 18 décembre, 38 ans après sa condamnation à perpétuité pour tentative de coup d'Etat sous le régime de Léopold Sédar Senghor. L'audience a été suspendue peu après son ouverture, pour permettre aux avocats de Mamadou Dia de prendre connaissance du dossier. Le procès a été renvoyé au 15 janvier. La réouverture du plus grand procès politique du Sénégal avait été demandée en avril 2000 par le Président Abdoulaye Wade, alors tout juste élu, puis confirmée en novembre de la même année. Mamadou Dia avait été accusé de coup d’Etat par Léopold Sédar Senghor. Il avait été arrêté en décembre 1962 et condamné à perpétuité en 1963. Il a passé 12 ans à la prison de Kédougou. Gracié en mars 1974, il est amnistié en avril 1976, un mois avant le rétablissement du multipartisme au Sénégal. Il est décédé le 25 janvier 2009.

Harouna Fall
Source L'Observateur

Article Lu 1654 fois

Vendredi 10 Juillet 2009





1.Posté par zeuss le 10/07/2009 05:39
leopold ke te pardonne

2.Posté par PAPIS NDAO OUEST FOIRE le 10/07/2009 08:10
Le senegal est une nation en developpement ou les clivages de tout ordre devraient disparaitre a long terme (si on veut eviter le pire demain) comme c est le cas dans les nations fortes .Malheureusement,on assiste a un deroulement autre.
il suffit de lire certains messages dans ce forum pour se convaincre que notre pays tend plus vers la division que l unite nationale.Un simple fait divers peut susciter des commentaires a l apparence d une guerre tribale ou fratricide ou le plus souvent les adversaires pour ne pas dire les ennemis sont TOUS senegalais .C est a croire qu ils constituent les seulS dans le monde qui n arrivent pas a se sentir mutuellement.Certes il y a toujours eu cette mefiance reciproque entre certains politiciens , ethnies ou religieux ,ce qui est un heritage du passe mais elle s'empire de jour en jour et devient inquietant alors ceci est un appel a l'apaisement car Lorsque les demons de la division frappent a la porte du senegal,il est du devoir de chaque citoyen et patriote de se lever et de leur barrer la route.
a bon entendeur salut

3.Posté par banlieusard le 10/07/2009 08:14
gnii ils veulent simplment yé fitna kén khamoul lou niou beug khamou niou fou niou dieum c de la merde enfin ces assistes et les responsables des opportunistes

ils nont ka dire ce kil veulent reeellement c mieux que de faire des dmandes ou des suggestions inopportunes

4.Posté par Jules le 10/07/2009 10:30
Mamadou Dia était un grand homme d'état. Maintenant qu'il n'est plus là, prions pour lui, que le bon dieu le protège.

5.Posté par MOLACK le 10/07/2009 15:17
Faisons le procès de la famine, du chômage, de l'emploi, de l'electricité, de l'éducation nationale. Tout ça est mieux que l'Affaire des deux absents : Senghor et Dia. Vraimant ce Amadou Makhtar Mbow ne sait rien de la vie de la mojorité des sénégalais. Je persiste, les Assises , ce sont des gens qu'on avait perdu de vue et qui voulaient refaire surface, les Assises ne produiront rien de concrets car conçu uniquement pour séduire une partie du peuple. Mbow , nous sommes fatigués à cause de cet régime en place et à cause d'une opposition politiques éloignée du peuple ba Imam yi you Guédiawaye-yi wathie thi mbédd mi légui sougnou kholé ba alkati-yi ndakhiléne khama imam bouye bouddi, nialli, daw , khalankou...

6.Posté par ndiock serere le 10/07/2009 20:32
SAlut pourquoi TU NE L AVAIS PAS DIT AU TEMPS DU PARTI SOCIALISTE CONNE SENGHOR ABDOU ET TANOR TEGUALE SA NDEYE ESPECE DE TEUGUE

WOR KATE C EST POURQUOI LES AMERICAINS ET LES ANGLAIS AVAIENT DEMANDE TON DEPART ALA TETE DE L U NE S CO TAUPE QUE TU ES C EST CLAIRE CEST TOI INFORME MITTERRAND HELMOULT KHOLT MERCI

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State