Référence multimedia du sénégal
.
Google

[CONTRIBUTION] WADE – BOKASSA : troublantes similitudes

Article Lu 11506 fois

Quand on interroge l’histoire politique de l’Afrique contemporaine, il est impensable que le Sénégal du 21eme siècle puisse produire le plus bouffon des présidents de la république. Et pourtant l’opposant Abdoulaye Wade, le leader charismatique du Sopi, en son temps avait applaudit le président Mitterrand à l’occasion de ce fameux discours (le discours de la Baule, 19-21 juin 1990 Sommet France-Afrique). «Il y aura une aide normale de la France à l’égard des pays africains, mais il est évident que cette aide serait plus tiède envers ceux qui se comporteraient de façon autoritaire, et plus enthousiaste envers ceux qui franchiront, avec courage ce pas vers la démocratisation…Lorsque je dis démocratie, lorsque je dis que c’est la seule façon de parvenir à un état d’équilibre au moment où apparaît la nécessité d’une plus grande liberté, j’ai, naturellement, un schéma prêt : système représentatif, élections libres, multipartisme, liberté de presse, indépendance de la magistrature, refus de la censure… » Dès lors, comment expliquer que cet opposant modèle, après avoir prit le pouvoir par les urnes, un évènement salué par tous les démocrates du monde, au lieu de donner à l’Afrique un deuxième Mandela, mais au contraire, il se meut en Jean Bédel Bokassa Empereur de Centre Afrique ? Comparer le Sénégal sous le président Wade à la république Centre Afrique sous Bokassa, certains diront, c’est une provocation, voir une insulte, et pourtant si ils se donnent la peine de faire des recherches dans ce sens, alors ils seront édifiés.



[CONTRIBUTION] WADE – BOKASSA : troublantes similitudes
Bokassa qui prit le pouvoir un 31 décembre 1965 par un coup d’état « coup d’état de la Saint Sylvestre » fut plutôt populaire durant les sept premières années. Il défendait le retour à la terre et il mit ainsi une réforme agraire le 30 août 1970. Politiquement, il prônait la valeur du travail, et dénonçait la corruption et la bourgeoisie. Le 2 janvier 1975 il forme un nouveau gouvernement et crée le poste de Premier ministre. Il nomme Elisabeth Domitien Première ministre, qui fut la première femme à occuper ce poste en Afrique. (1)

-Abdoulaye Wade sera élu démocratiquement le 19 mars 2000, il fut populaire durant son premier septennat malgré le limogeage de trois Premiers ministres en l’espace de quatre ans. Pour marquer son temps, il nomme Mame Madior Boye, Premier ministre du Sénégal et il fait croire que c’est la première fois qu’une femme africaine accède à se niveau de responsabilité. Son fameux slogan continue de raisonner sur les ondes des radios «travailler, toujours travailler, encore travailler.» Lui qui dénonçait une bourgeoisie socialiste et la corruption de l’administration, il restaure le même système et l’entraine volontairement vers une monarchie. Il initia le plan REVA confié au sulfurant ministre Farba Senghor pourtant paysan et fils de paysan. La GOANA qui servira les intérêts de ministres et autres dignitaires du système en spoliant les pauvres paysans comme pour narguer le président Wade et la population.

…J'ai fait les choses comme Napoléon: en grand». Bokassa estimait avoir apporté beaucoup à ses concitoyens. Il entreprit effectivement la construction d'un stade, d'un aéroport, d'un hôpital, de routes mais, aussi, celle d'arcs de triomphe, de statues à son effigie et du palais de Berengo, dans son village natal. Bokassa prenait l'argent disponible dans les caisses de l'Etat et le dépensait, au gré de ses humeurs. Il ne supportait ni la critique, ni la contradiction. Ses ministres, ses enfants, des opposants, des journalistes ou des diplomates en firent tour à tour les frais.» (2)

Abdoulaye Wade, l’homme le plus diplômé du Cap au Caire, estime sans nul doute apportait beaucoup à ses concitoyens. Il cherchera à réaliser tous les fruits de son imagination si utopiques soient-ils : la nouvelle capitale dans sa région natale, un port minéralier, des chemins de fer à grand écartement, une centrale nucléaire, une usine de montage d’avions, le plan Jaaxay, etc.…Et il nommera son fils à la tête de l’OCI pour que ce dernier soit le Baron Hausman africain ; afin de transformer la ville de Dakar en galeries Lafayette de Paris. La corniche avec ses cocotiers, des hôtels cinq étoiles, l’autoroute à péage, de grands boulevards (VDN), aéroport de Diass entre autres. Mais aussi pour plaire aux Princes arabes pour leur manne financière et chercher tout leur soutien dans son entreprise de dévolution du pouvoir que les occidentaux refusent catégoriquement. Wade fait construire des statues : porte du millénaire, monument de la renaissance par exemple. Il va sans dire que sans la chute du mur de Berlin le président Wade nous aurait imposé une statue à son effigie. Comme Bokassa, Wade reste un des fervents partisans du guide de la révolution Jamahiriya, le Colonel Kadhafi. D’ailleurs ce dernier l’ayant compris, invité à la fête de l’indépendance en 2007, il demandera au peuple sénégalais l’élection à vie pour le président Wade.

…Les excentricités de Bokassa étaient connues de tous à Bangui, mais ne gênaient en rien la population. Au contraire, il arriva même que la manière brutale dont Bokassa tint parfois tête à la France plût à ces concitoyens. Sous l’Empire, arrestations, détentions arbitraires, tortures, faisaient régner dans le pays un climat de terreur et d’insécurité. (3)

-Abdoulaye Wade en Novembre 2007 se dressera contre les Ape en mobilisant son pouvoir pour manifester toute une journée à Bruxelles. Il court après des invitations pour obtenir une tribune internationale d’où il pourrait envoyer des flèches empoisonnées dans tout sens. Loin d’être un « ogre » comme Bokassa, il n’en demeure pas moins que depuis sa réélection en 2007, le président Wade avec son gouvernement et son parti font régner un climat de terreur et d’insécurité, en multipliant les arrestations, les détentions arbitraires, de pauvres innocents.

Il est clair que le président Wade n’ira pas jusqu’à ce faire couronner comme Empereur du Sénégal, par contre il reste prêt à tout pour le couronnement de son fils Karim Wade. Mais il est vrai que le pire dictateur croit toujours bien faire pour son peuple.


Alioune Ndao Fall
Chargé de la diaspora Apr


Note :
(1)- Didier Bigo, Pouvoir et obéissance en Centrafrique
(2)-Stephen Smith «Bokassa, mort d’un tyran déchu», Libération 05/11/96
(3)-Géraldine Faes «Bokassa ou le fantasme du «roi Nègre»» Jeune Afrique du 13 au 19/11/96


Article Lu 11506 fois

Vendredi 21 Août 2009





1.Posté par Passant le 21/08/2009 07:47
Analyse qui demande méditation

2.Posté par FAS le 21/08/2009 08:34
wade nous l'aimions....wade nous avons tous votè pour lui.....mais tres franchemement si on savait qu'il allaait introduire son fils pour le succeder.....si on savait qu'il ne nous ecoute plus..si on savait qu'il ne recule pas devant le peuple on n allaait jamais voter pour lui....quand meme il a trahi l afrique le senegal......mais s'il croit que il est plus fort que lepeuple ..on verra.....ce pays ne sera jamais leniger ni le togo........on nelherite jamais.....

3.Posté par 100m le 21/08/2009 11:40
TOUS CES GENS QUI DÉFENDENT WADE ONT DES DOSSIERS LOUCHES QUE WADE DÉTIENT, Atepa, maitre adame gueye, maitre masokhna kane etc.. car regarde maitre El hadj diouf comment il crache ses vérités sur ce putin de WADE et sa famille. Autre chose vous constatez tes les gens qui défendent WADE avec pec et ongle sont dans la majeure parti des CASTÉS qui sont capable avaler des couleuvres. Pauvre Sénégal !

4.Posté par 100m le 21/08/2009 13:47
En 1972 Léopold Sédar Senghor a été reçu en audience privée par le Pape Paul VI aprés 2 heures d'attente.Le pape avait dis à Senghor qu'il n'était pas content de lui car àprés 12 ans de régne le Sénégal est fortement islamique. Senghor lui répondait par l'affirmatif c'est à dire qu'il a accepté ce que vient de lui dire le pape, car disais t-il qu'il avait de grands marabouts au Sénégal, MAIS IL LUI AVAIT PROMIS DE LES FAIRE DE MAUVAIS MUSULMANS.
Je pense qu'aujourd'hui Senghor a réussi sa mission. WADE lui il est entrain de nous transformer en franc-maçon.

5.Posté par yves le 21/08/2009 13:49
je sais qu'avec ce vieux on est en retard de45 ans encore, c'est le temps des dictateurs ,de la mal gouvrnance ,le pillage des biens du pays ,les detournements ect... en un mot la colonisation et le sabotage

6.Posté par thiakhabal le 21/08/2009 14:00
nioune nion togne sunu bop. wade badolo rek ba dé

7.Posté par Salam le 21/08/2009 14:37
Groupe de soutien à Abdou Latif Coulibaly sur FACEBOOK
Rejoignez nous et invitez vos amis voir lien

http://www.facebook.com/group.php?gid=132011716788&ref=nf


Daidieuf c le minimum que nous pouvons faire

8.Posté par mousse le 21/08/2009 15:59
plus mesquin que wade n existe pas dans le monde............c est un hypocrite...........il a fait sombrer le pays dans le chaos..........

9.Posté par SARR le 14/06/2010 00:46
QU´EST CE LA FRANCE A T-ELLE FAIT POUR NOUS?
NOUS LÈGUE UNE LANGUE PEUT-ÊTRE?
NOUS DIRE CE QUI EST CONVENABLE POUR NOUS COMME SI L´ON ETAIT DES IRRESPONSABLES NEGRES SANS IMPORTANCE,COUCHÉS SUR UNE MINE D´OR.
LA FRANCE ,L´EUROPE EST ASSASSINE.
REGARDEZ LE DOCUMENTAIRE DE PATRICE LUMUMBA:OÙ UN BELGE CONFIT AVOIR DECAPITER LE CORPS DE CELUI-CI ET DEUX DE SES COMPAGNONS.N´EST CE PAS LÀ UNE PREUVE DE LEUR INTENTION ASSASSINE.ILS TUENT ET TU ENCORE.
DE GRACE LAISSEZ NOUS(AFRICAIN) EN PAIX.TOUT CES COUPS D´ETAT SONT ETE PERPETRE PAR VOUS.
VOUS METTEZ LE FEU ET JOUEZ LES SAPEURS POMPIER EN SUITE....
AFRICAINS SOYONS CONCIENTS.
ET TOI ALIOUNE NDOYE FALL,QUI VOUS A PAYÉ?
POURQUOI TE DRESSES-TU CONTRE TON PEUPLE?
TU CROIS QU´UN FRANÇAIS FAIRAIT CES AFFIRMATIONS?
REFLECHICHONS.NOUS VOTONS,ET POUVONS CONDUIR NOTRE CONTINENT À BON PORT.NE NOUS LAISSONS PAS INFLUENCER PAR DES ETATS.PROUVONS À CES HOMMES POLITIQUES QUE NOUS SOMMES RESPECTABLES.MERCI.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State