Référence multimedia du sénégal
.
Google

[CONTRIBUTION] Rufisque restera toujours sale

Article Lu 11768 fois

Rufisquois, le 4 janvier prochain, l’équipe municipale procédera à la validation de la proposition de budget soumise par l’équipe du maire actuel de la Ville de Rufisque, M. Badara Mamaya Sène. Ce premier acte est fort important pour l’avenir de la ville et de ses citoyens, parce qu’étant un point de départ à la mise en œuvre opérationnelle de la vision de la nouvelle équipe dirigeante. Vision que tout Rufisquois voudrait progressiste.



[CONTRIBUTION] Rufisque restera toujours sale
Les presque sept milliards qui constituent le budget devrait être employés dans les axes principaux, soubassements d’un développement économique, social, culturel mais surtout environnemental.

Rufisque est sale, ses canaux à ciel ouvert empestent la ville, les maladies y foisonnent et il n’est point besoin, d’être expert en environnement, pour constater l’état de délabrement des infrastructures d’assainissement. Le manque de stratégie à court, moyen et long terme, visant à pallier ce déficit, est criard. Qu’ont donc fait tous les maires qui se sont succédé dans notre chère Rufisque ? De Mamadou Cora Fall à Ndiawar Touré et bien d’autres, aucun n’a su pondérer la priorité à sa juste valeur. Chacun s’est contenté allégrement à ne voir du budget qu’un outil ou un levier ne devant servir qu’à payer des salaires, du carburant des frais de voyages, etc.

La raison d’être du budget est-elle le bien-être de l’équipe municipale ou bien celui des populations ? Il me semble que la réponse à cette question fort simple est plus que complexe pour nos dirigeants.

Rufisquois, ce lundi 04/01/2009, M. Badara Mamaya Sène et son équipe nous proposeront, dans le cadre de l’adoption du projet de budget 2010, d’allouer 87 % (5 790 668 610) au fonctionnement de la mairie, 13 % (890 494 879) à l’investissement et pour l’assainissement des miettes (10 677 584) soit 0.1 % pour ne pas dire un pour mille. Avec un tel plan, Rufisque restera toujours sale.

Et pour ce qui est de l’emploi, rien n’est prévu dans le budget. Aucune étude, aucun projet visant à impulser une dynamique de création d’entreprises n’y figure. Alors que Rufisque devrait armer une stratégie de mise en place de pépinières de petites et moyennes entreprises, de zones aménagées pour capter des initiatives privées et profiter au moins de sa proximité avec la capitale, Dakar. Il est urgent de répondre aux besoins de la population rufisquoise qui enregistre l’un des taux de chômage de jeunes des plus élevés du Sénégal.

Rufisquois, avec un tel plan, les jeunes seront toujours dans les abîmes du chômage. Alors, devons-nous tout le temps être passif après avoir élu nos représentants locaux, et accepter toute hérésie économique, ou devons-nous défendre notre dignité, nos foyers, notre environnement ? Devons-nous continuer à faire fi de nos acquis et continuer à penser que l’investissement doit être relégué au second plan et laisser ce compartiment aux seuls partenaires-bailleurs ? Nous nous devons de revoir la politique de la main tendue et utiliser d’abord nos propres ressources pour investir utilement dans l’avenir de Rufisque. Une vision de rupture suivie de modalités pratiques d’exécution, voilà ce dont Rufisque a besoin.

J’exhorte tous les conseillers municipaux de Rufisque, élus pour défendre les intérêts de la ville et donc de sa population, à refuser l’adoption de ce projet de budget, d’accompagner utilement le nouveau maire, Badara Mamaya Sène, dans la confection d’une nouvelle proposition de budget plus proche des aspirations et besoins de développement durable de la population rufisquoise.

Ousmane DIOP Cité Filaos Citoyen de Rufisque
Source Walfadjri

Article Lu 11768 fois

Lundi 4 Janvier 2010





1.Posté par TEUSS le 04/01/2010 15:13
C'est bien fait pour les rufuskois car vous avez un traitre politicien qui mbaye jacques diop c'est l'un des plus grands traitres du senegal et maintenant il essaye de faire chantage sur Me WADE mai c'est trop tard car WADE et lui sont fini politikma comme disai l'autre un baobab fait beaucoup de bruit s'il est sur le point de tomber et c'est le cas de WADE

2.Posté par fadiagne le 04/01/2010 15:43
Ce n'est pas étonnant, cette ville poubelle empeste. Faudra penser à une autoroute pour la contourner et desservir les autres villes. Sinon déplacer tous les enfants de ce village au risque de les immuniser contre tout parfum et bonne odeur.

3.Posté par Djaraaf le 04/01/2010 21:01
Monsieur Diop Ousmane,j'ose esperer que votre declaration n'a rien de politique politicienne comme on a l'habitude de voir dans cette vieille ville.Le seul poste sur lequel il faudrait un peu plus de clarte pour pouvoir en juger( 87% du budget alloue au fonctionnement de la mairie) là j'aimerais bien avoir les details de ce budget pour faire une appreciation,esperant que ces 87% ne sont destines en majorite au payement de salaires à du personnel dont l'utilite fait des doutes.Vous avez raison de dire que l'assainissement est le parent pauvre de ce budget,mais ne pensez vous pas qu'à rufisque il faudrait repenser tout le plan d'assainissement et reinventer les infrastructures liees à ce secteur,mais là aussi nous constaterons cela necessite un lourd investissement qui depasserait largement le cadre des budgets de la ville d'où donc la necessite de l'intervention de l'etat qui jusqu'à present n'a rien fait pour cette ville,comme tous les gouvernements qui ont eu la chance de diriger le senegal,c'est aussi dans ce cadre que vous aurez une reponse à votre inquietude qui est la notre aussi sur le chomage des jeunes rufisquois.Mon cher frere à rufisque je pense qu'il ne sagit plus de defendre ou de refuser quoi que çà soit il est question en ce moment de dialoguer democratiquement entre freres et soeurs dans le but d'ameliorer le niveau de vie des populations de rufisque.Arretons de mettre de l'huile dans le feu dans cette vieille ville,l'heure est à taire les querelles politiques pour pouvoir poser les nouveaux fondements de rufisque .

4.Posté par wi le 04/01/2010 23:12
peut être rentré rufisque est sale, mé les quartiers bien propre !

mé nak centre ville bi y'a trop de bordel, diarna défarat

5.Posté par lala le 05/01/2010 01:02
ho nous rufisquois pero lo saremo per sempre

6.Posté par ghotob le 05/01/2010 01:33
Rufisquois , reveillez vous et demandez des comptes à ces petits types qui ne se soucient pas de l'image de ma ville natale.

J'appelle les habitants de guendel de se dresser contre ce budget qui ne prend pas en compte leur intérêt .
J'interpelle Monsieur Meissa Bèye d'user de sa pédagogie pour ramener monsieur l'abitre à la raison et de rompre avec le passé qui n'honore pas les rufisquois.
Bien que résidant en mauritanie le vécu m'intéresse

Merci Ousmane pour avoir posé le problème et comme djaraf je voudrais avoir une lecture plus traçable du budget pour trancher.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State