Référence multimedia du sénégal
.
Google

[CONTRIBUTION] POUR UN NOUVEL ORDRE CITOYEN: QUEL AVENIR POUR LE SENEGAL ?

Article Lu 11677 fois


[CONTRIBUTION] POUR UN NOUVEL ORDRE CITOYEN: QUEL AVENIR POUR LE SENEGAL ?
Le 26 décembre 2009 nous marcherons ! Autant pour mettre à nu les pratiques exécrables d’un régime que pour proclamer la naissance d’une nouvelle citoyenneté, d’une nouvelle génération, d’une nouvelle nation. Notre objectif est d’inscrire la responsabilité citoyenne au cœur de la gouvernance à tous les niveaux : local, régional et national. Face à une tâche aussi complexe que périlleuse nous avons choisi, à juste raison, de nous attaquer d’abord au cerveau du monstre. Il s’agit bien de la nature monstrueuse du pouvoir exécutif : une monarchie absolue de droit constitutionnel. Ce contrefort qui protège, cautionne et encourage la corruption, la gabegie, l’impunité, l’irresponsabilité, le clientélisme, le népotisme, le laxisme, l’indiscipline, le maatéyisme ….Autant de maux qui plombent et hypothèquent le décollage de l’Afrique. Le 26 décembre n’a aucunement pour objectif de faire tomber un régime ou d’abréger un mandat électif : le Président est élu jusqu’en 2012. Nous sommes des républicains ! Cependant, il gouvernera désormais sur la base d’un PACTE CITOYEN fondé exclusivement sur les principes de bonne gouvernance et de l’Etat de Droit. Ne pas agir tout en assistant stoïquement à la dilapidation systématique des maigres ressources financières et des réserves foncières du pays dans des deals mafieux et des projets pharaoniques qui visent uniquement à satisfaire un égo surdimensionné, et surtout le couronnement du Prince Héritier, relève d’une pure lâcheté politique. Attendre impatiemment 2012 tout en espérant secrètement la fin prochaine du Monarque ou un hypothétique soulèvement populaire spontané témoigne d’une naïveté irresponsable et déconcertante. C’est permettre au régime de persévérer dans sa politique tyrannique d’instrumentalisation de la DIC, de manipulation de la constitution et de mépris des règles élémentaires de la gouvernance moderne qui risque de saborder les fondements de notre option démocratique. 2012 se joue maintenant. L’annonce du Président Wade de sa candidature depuis Washington n’est qu’une honteuse diversion, encore un de ces tours njomboriens pour étouffer le scandale de l’ONACI et desserrer l’étau autour de son projet monarchique. Ce projet est d’ailleurs très loin d’être enterré. Le monstre est toujours vivant. Alors vigilance, vigilance! La marche du 26 décembre sera donc pour le citoyen lambda comme pour l’élite, l’occasion de rompre d’ avec le fatalisme paralysant et la belle rhétorique bien sénégalaise pour faire tomber définitivement la bastille de l’obscurantisme politicien afin de libérer la République prisonnière d’une certaine classe politique. Cette lutte va au-delà du pouvoir actuel. Elle vise tous les leaders d’aujourd’hui et de demain. A ce titre, les conclusions issues des Assises Nationales sont un très bon point de départ dans cette entreprise de remise des pendules républicaines à l’heure de la bonne gouvernance et de l’Etat de Droit sans lesquels il n’y a point de liberté, point de prospérité, point de justice, point de paix. Ce combat est celui de tous les patriotes, de quelque bord politique ou syndical qu’ils se réclament, à quelque confrérie ou confession qu’ils appartiennent. Car, l’on peut bien être à la fois mouride, tidiane, layène, niassène, khadre ou catholique …et Républicain. L’on peut bien être Balante, Alpulaar, Jola, Soninké, Wolof, Mandingue, Sérère … et Patriote. C’est le lieu d’interpeler solennellement, non seulement les éminents intellectuels et citoyens sénégalais qui se sont beaucoup illustrés ces derniers temps dans le débat sur l’avenir de notre pays et de l’Afrique– aux premiers rangs desquels nous citerons Penda Mbow, Youssou Ndour, Souleymane Bachir Diagne, Mamadou Diouf, Souleymane Jules Diop, Assane Dioma Ndiaye, Didier Awadi, Bathie Ngoye, Mouhamadou Mbodji, Mody Niang, Abdou Latif Coulibaly, Momar Mbaye, Alioune Tine, Mamadou Lamine Sagna, Jacques Abib Sy, Amadou Mactar Mbow, Amath Diouf, Abdou Aziz Diop, Babacar Justin Ndiaye, Moustapha Kassé entre autres, ku lim juum ; mais aussi tous les leaders politiques et syndicaux , la presse, les organisations de consommateurs, les étudiants etc. Nous vous disons, en reprenant ces paroles sages d’un auguste personnage de l’Aventure Ambigüe que « vous savez bien qu’il n’est point de dérobade qui puisse vous libérer ». Les luttes sectorielles ont évidemment montré leurs limites. Il est temps maintenant de joindre l’acte à la parole en descendant de façon organisée sur le terrain pratique du combat citoyen. BOOTS ON THE GROUND! Le peuple nous attend et nous suivra. Dans l’unité nous pouvons soulever des montagnes. La crainte, certes légitime, de représailles reste notre pire adversaire. Elle est, du coup, le meilleur allié de l’arbitraire. On ne saurait continuer à vivre dans l’exile de la peur. Ce pays est le nôtre! Lorsqu’un million de citoyens avertis et déterminés marcheront dans le calme et la discipline, sans vandalisme ni violence gratuite alors, ce sera le son du glas d’une époque qui aura duré cinq décennies. Ce sera la fin d’une certaine façon de gouverner marquée par l’impunité, les détournements de deniers publics, la corruption, le clientélisme et le népotisme. Ce sera enfin l’émergence d’un Nouvel Ordre Citoyen. Notre pays ne saurait faire l’économie de cette nouvelle citoyenneté révolutionnaire. Elle est arrivée à maturité et doit s’affirmer pour que la république survive. Autrement, 2012 sera encore un autre rendez-vous manqué, quelle que soit l’issue du scrutin par ailleurs. Quel gâchis ! Le Sénégal vaut bien ce combat. JOG JOTNA !

Elimane Mbengue
Coordonnateur du Mouvement Citoyen JOG JOTNA Portland, OR USA
elimane@jogjotna.org
voir www.jogjotna.org
Source Lepeuple-sn.com

Article Lu 11677 fois

Vendredi 25 Septembre 2009





1.Posté par mjbds le 25/09/2009 12:30
Ce mouvement partage votre ideologie l'heure du "nationalisme panafricain" a sonné. il grand temps de réformer les institutions et organismes de cette patrie tout sur un élan citoyen et patriote. Il faut que les mentalités, les comportements et les habitudes changes. Le Senegal est notre édifice tendons le vers l'émergence mais pour cela il faudrait que le patriotisme et la cioyenneté en soient le fondement.
Vive le Senegal! Vive l' Afrique!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State