Référence multimedia du sénégal
.
Google

CONTRIBUTION: Le groupe de presse de Karim Wade

Article Lu 11609 fois

Tout le monde en parle. Notre Karim national serait sur le point de mettre sur pied un groupe de presse avec journal, radio et télé. Canular ou réalité, c’est alarmant



L’humoriste Koutia Jackson nous fait rire quand il raconte comment le Prince appâte les journalistes qu’il veut recruter, en leur proposant des salaires de rêve. Tous finissent par accepter, certains sans hésiter une seconde. Les artistes étant parfois des visionnaires, nos sourires risquent de se crisper. Les journalistes sont pour la plupart, malgré leur célébrité, des citoyens lambda que la cherté de la vie n’épargne guère. On les cite (pas tous, bien entendu) parmi les plus corrompus. Pourquoi ? Leur métier les met en contact avec les corrupteurs qui ont besoin d’eux pour accomplir leurs sales besognes. Ils sont le pont entre les politiques et les populations. C’est à travers les médias que les gouvernants et ceux qui aspirent à le devenir tentent de séduire leurs compatriotes. Les spécialistes de la communication savent tous que si quelqu’un, qui veut à tout prix prendre les rênes du pays, fonde un groupe de presse et les aborde, c’est pour leur dire à mi-mots : ‘Venez manipuler le peuple, faire ma propagande pour que je sois roi et vous serez bien payés.’ Vu la crise économique actuelle, d’aucuns penseront : ‘Si je refuse, un autre prendra le poste.’

Koutia n’a cependant pas dit avec quel argent Karim va créer son groupe de presse. Si ce n’est pas de l’argent blanchi au Sénégal, le super banquier doit pouvoir nous expliquer comment il est devenu si riche alors qu’en 2000, son papa qu’il dit avoir soutenu, n’avait pas les moyens de mener correctement sa campagne électorale.

Espérons que c’est juste de l’humour, car si Karim, qui n’est même pas chef de parti, a un groupe de presse (journal, radio, télé) pour préparer les élections de 2012, il faudra accorder ce droit aux autres candidats. Sidy Lamine Niass et Youssou Ndour savent qu’il n’est pas facile d’avoir la permission d’ouvrir une chaîne de télé...

Wade remue ciel et terre pour que son fils lui succède. Tout membre de son clan qui ne se range pas derrière son dauphin, sera écarté. Seul Idrissa Seck, qu’il ne voulait plus revoir à ses côtés, lui pose problème. Quoi qu’on dise, M. Seck est quelqu’un qui n’a pas besoin qu’on crie sur les toits qu’il est un Sénégalais comme les autres. De plus, il a une base solide, comme l’attestent les dernières élections présidentielles et législatives. Ndiomborton n’a aucune chance face à lui, même au sein du Pdsl. Donc, un nouveau deal s’impose.

La seule base de Karim Meïssa est son papa qui lui procure de l’argent et des hommes (des mouches qui ne se posent que là où c’est humide) et lui accorde des libertés et droits dont ne bénéficient pas les autres citoyens. Allez accrocher à la corniche une banderole avec le nom de votre mouvement ou parti politique, vous saurez de quoi je parle. Si jamais, par la volonté de Dieu, le père quitte ce monde avant d’introniser son fils, la carrière politique de ce dernier sera foutue, du moins dans notre cher pays. Il continuera quand même à gérer des milliards de nos francs puisqu’il est nommé président… du monument de la Mégalomanie. Ce joujou familial générera, selon son ‘concepteur’, des milliards de dollars dont il s’attribue 35 % et laisse 65 % à l’Etat.

Après le groupe de presse, attendez-vous à voir Sa Majesté le Prince épouser une Sénégalaise bon teint pour se faire adopter par les populations qui l’ont rejeté le 22 mars 2009. Un mariage fort médiatisé, évidemment. Une fois élu, rien ne l’empêchera de divorcer. Tout est manipulation en politique, pensent les assoiffés de pouvoir.

Le sketch de Koutia laisse présager que Si Karim donne à certains journalistes l’espoir de faire partie de ses employés, il pourra tout se permettre et très peu prendront le risque de le critiquer. Les yeux fermés, les oreilles bouchées, ils feront profil bas. Mais s’il forme une équipe trop tôt, les refoulés, frustrés, lui en voudront à mort et ne lui pardonneront rien. Qu’il les contacte donc tous, leur fasse de belles promesses et les laisse poireauter jusqu’en 2012.

Il n’y a pas fumée sans feu, mais osons croire que c’est juste une rumeur. Et, Dieu merci, il y a plein de journalistes intègres et conscients de leur devoir qui, pour rien au monde, ne se laisseront acheter.

Bathie Ngoye Thiam
Source Walfadjri

Article Lu 11609 fois

Lundi 3 Août 2009





1.Posté par cercle des intellectuels de Louga le 03/08/2009 16:00
Sous le règne de Wade la mal gouvernance est la règle d'or. Dans cette politique, on promeut les bandits, les médiocres et ceux qui n'ont pas d'ethique et de moralité. Avec Wade on banalise les institutions de la république. Imaginer ce qui se passe à Louga, une institution comme le conseil régional, on la confie à quelqu'un qui n'a pas de bfem et pire sans aucune moralité, Samba Khairy Cissé fait la une à Louga, parceque il vient d'engrosser une fille.
Benno unissez vous pour chasser le président et alii dehors.

2.Posté par Karim le 03/08/2009 18:01
en tout cas, ici, c'est l'argent qui prime avant tout, s'il les propose un bon salaire, l'affaire sera conclue.

3.Posté par Justice le 03/08/2009 18:03
Un président du conseil régioanal qui engrosse, quand j'ai lu ca, je ne croyais pas à 'information, aussitôt j'ai appelé mes parents et amis de Louga et ils m'ont confirmé la nouvelle. Et ca ce n'est que le début du commencement, le sale coup que le gang de Habib et Meissa a joué aux populations de la région Louga en plaçant cet incompétent intellectuel sans bfem, arrogant et impopulaire à la tête du conseil sera renvoyé au PDS. Les populations de la région de Louga les attendent de pied ferme aux prochaines échéances électorales pour les booster dehors. Si le PDS a gagné le conseil régioanal c'est grace au bilan de Moustapha Président , cet intellectuel digne et qui a ses preuves là où il est passé, légitime parce que aimé par les populations de Louga,, le gang de Habit Sy par le biais du fétichisme , de la magouille et des mensonges a orchestré son départ malgré son résultat. Wait and see, la sentence de Dieu et celles des populations de Louga tomberont dans les brefs délais sur ce gang animé^par Habib >Sy qui est incapable de tenir son premier depuis les élections.

4.Posté par Robert le 03/08/2009 18:31
M. le Président de la République,

Nous voulons attirer votre attention et celle des Sénégalais sur un fait qui risque de remettre en cause l'existence même de l'Association des Sénégalais d'Amérique (ASA) de New York .
Nous avons bien dit, pour être explicite, Association des Sénégalais d'Amérique (ASA) de New York car, presque dans chacun des 50 Etats qui composent les Etats-Unis d'Amérique, la ou il y a des Sénégalais, une Association des Sénégalais d'Amérique y est créée.
Ceci montre que l'association dite Association des Sénégalais d'Amérique (ASA) qui a son siège a la 116eme Street entre la 7eme et la 8eme Avenue a New York, n'est nullement fédérale. Elle représente une partie des Sénégalais vivant dans New York du moment où, il y a des Sénégalais, résidant a New York ville et Etat, qui sont membres d'autres associations. Ceci montre qu'en réalité, le titre d'Association des Sénégalais d'Amérique (ASA) n'est qu'un titre pompeux et qu'elle ne regroupe pas tous les Sénégalais vivant à New York, a plus forte raison que nos compatriotes se trouvant dans les autres endroits des USA.
Il est connu que l'ASA a un statut de 501(c)(3). Ce statut au niveau des autorités américaines,
permet certaines choses et interdit bien d'autres.
Il est clair que vous avez eu à injecter dans les caisses de l'ASA, une fois S11000 dollars et une autre fois S26000 dollars américains.
Vos services ont été récemment contactes encore, pour une demande d'aide en vue dit-on, de l'achat d'un local pouvant servir de siege pour l'ASA.
Pour cela, une soirée religieuse musulmane servant de FUNDRAISING, sera organisée par l'Association des Sénégalais d'Amérique (ASA), le lundi 17 Aout 2009 dans la nuit à la Mosquée Malcolm SHABBAZ a la 116emme Street.
Il est bien connu que l'Association des Sénégalais d'Amérique a des musulmans, des chrétiens et autres, en son sein. Alors, pourquoi organiser pour la 2eme année consécutive, une soiree religieuse musulmane ?
Il se dit partout a New York, que votre fils, Karim WADE, chef de file de la Génération du Concret (GC), sera présent dans la soiree et apportera une contribution financière.
Nous ne sommes pas des politiques, M. le Président de la République. Nous sommes des Sénégalais, membres a part entière de l'ASA et refusons toute
récupération politique de cette association qui, de par son statut et les textes américains, doit s'interdire toute activité politique ou religieuse.
Dans l'article 3 du Statut de l'ASA, il est écrit :
ART. 3 - "L’Association des Sénégalais d’Amérique s’interdit toute activité et toute discussion à caractère politique, religieux et philosophique. Sera considéré comme activité de propagande ou de discussion politique, religieuse et philosophique, tout rassemblement visant à utiliser l’association à des fins partisanes ou à mettre en cause le caractère neutre et apolitique de l’A.S.A." Fin de citation.
Voila qui est clair, M. le Président de la République. Nous ne manquerons pas de saisir les autorités américaines concernées, pour attirer leur attention sur ce que nous considérons comme une violation des textes qui régissent les associations ayant un statut de 501 (C)(3).

Plus que cela, le Comite Directeur si on ose l'appeler ainsi du moment où presque 90% des membres ont été choisis par le Président de l'association et ceci, en violation flagrante des textes, est mis totalement dans l'ombre. Etant un organe d'orientation et de contrôle, le Comite Directeur doit toujours être consulte avant des actes pareils.
Mais du moment où dans ce cas précis le président de l'ASA agit de connivence avec quelques éléments de la Génération du Concret (GC) qu'il a lui-même mis dans le CD dans les plus grands ténèbres, la soiree religieuse musulmane organisée par l'ASA ne peut pas ne être signalée a l'IRS, le Treasury Department et d'autres autorités vaillant sur les sources de financements des Associations dans le territoire américain.

A vous, M. le Président de la République, nous prions d'arrêter tout financement ou aide a l'ASA. Les
dirigeants abusent de votre ignorance de la manière obscure dont l'ASA est gérée. Comment se fait-il que l'Association dite Pulaar Speaking, l'Association des Niambour-Niambour, l'Association des Gnegno, l'Association des Ressortissants de Casamance et bien d'autres associations, n'ont jamais demandé ou
reçu $1 dollar de l'Etat du Sénégal et l'ASA elle, joue au mendiant devant les autorités sénégalaises ?
Depuis quand cette politique de l'ECUELLE TENDUE par l'ASA a commence vis-à-vis des autorités politiques du Sénégal? Cette "générosité" des autorités politiques du Sénégal, est-elle du fait que le Président de l'ASA est un ami, comme lui-même le chante partout, de M. Abdoulaye Balde, Secrétaire général de la Présidence de la République et que le Vice-président de l'ASA et d'autres membres du
bureau, sont devenus subitement membres de la Génération du Concret de Karim WADE ?
Toutes les Associations citées ci-dessus, a l'exception de l'ASA, non seulement assistent leurs membres, mais en plus, rapatrient les dépouilles des membres décédés aux USA. Et pourtant, toutes, ASA comprise, ont le même montant de cotisation mensuelle.
Le problème de l'ASA se situe au niveau de l'ordre des dépenses et écritures comptables ou il y a un grand tripatouillage (Cooking the books).
C'est une des raisons qui font que les autorités américaines seront saisies.
A-t-on écrit clairement sur le journal comptable de l'ASA, l'origine des $11.000 dollars et $26.000 dollars donnes par les autorités politiques du Sénégal?

En 2008, lors de la 1ere manifestation religieuse musulmane de FUNDRAISING organisée par l'ASA, a-t-on mentionne dans le même journal comptable, que les fonds proviennent d'une activité religieuse ?
L'ASA donne de l'argent à des Chefs religieux qui viennent à New York. Est-ce que cela est mentionne en tant que tel dans le journal et les livres comptables du moment où, le Statut l'interdit ?
La dame de la Génération du Concret qui utilise le siège de l'ASA pour y vendre des aliments les weekends, paye-t-elle à l'ASA ? Combien et est-ce que c'est mentionne dans les documents
comptables ?
Tous ceux qui donnaient des cours gratuits aux enfants au siège de l'ASA ont quitte. Parce que l'ASA servant de GRAND' PLACE, ces bénévoles ont trouve qu'il était impossible de travailler dans un environnement pareil.
Pourquoi mettre au siège de l'ASA, une photo grandeur nature du Vieux Lama Bounambass avec la mention : Conseiller du Président de la République Abdoulaye Wade ?
Cette photo n'a rien à voir avec les activités de l'ASA.
Pareils actes et d'autres que nous ne voulons point énumérer ici, font que plus des 3/4 des membres de l'ASA ont décidé depuis longtemps de ne plus donner de cotisations mensuelles.
Il en sera ainsi, en attendant la réaction des autorités américaines concernées. Il n'appartient pas a l'Etat du Sénégal qui ne le peut pas d'ailleurs, de financer une association ou des associations de Sénégalais aux USA. Que faire alors des autres associations de Sénégalais en Europe, en Afrique, en Asie et dans les pays Arabes ?
L'Association des Sénégalais d'Amérique (ASA) après 20 ans d'existence, est devenue ces 3 dernières années, non seulement un bébé avec tous ses caprices, mais comble de malheurs, un BEBE SOUS
PERFUSION AU DETRIMENT DU CONTRIBUABLE SENEGALAIS.
L'ASA est UN TONNEAU DES DANAIDES que financièrement, personne ne pourra
remplir.
Si l'Etat du Sénégal veut aider des démunis et nécessiteux, l'intérieur de notre pays en regorge, surtout en cette période hivernale.
C'est pourquoi, M. le Président de la République, nous avons tenu à vous informer et demandons encore
que ni vous, ni votre fils Karim, que personne de vous ne donne plus jamais $1 dollar a l'ASA du moment où les autorités concernées, feront surement leurs enquêtes pour y voir plus clair sur cette
association.

Le 02 Aout 2009
Par un groupe de Sénégalais apolitiques, membres de l'ASA et tenant à sa neutralité politique et religieuse.

5.Posté par baba diop memphis le 03/08/2009 21:13
On sent au travers de ce texte une certaine amertune et une revolte meme de ce groupe, qui je pense se fait le porte parole d`une partie de la communaute senegalaise des etats unis.
Cette denonciation devrait se poursuivre ou plutot aboutir a la convocation d`une Assemblee Generale Extraordinaire pour mettre en place un nouveau bureau. Car dans mon entendement, il s`agit d`un probleme de gestion et d`hommes. Des lors une nouvelle instance s`impose.
Alors dans ce cas, a mon avis il ne faudrait pas se masquer. Signez votre article, identifiez-vous clairement et constituez vous en frange.

6.Posté par Alioune le 04/08/2009 05:27
Vous avez parfaitement raison, pour la clarte ces signataires de ce courrier doivent s'identifier. Merci baba

7.Posté par sambou le 04/08/2009 10:10
on m;a tout compris les gats
le message ne passsera pas la propogande il se fera de plus en plus degoute par la population

8.Posté par Passant le 04/08/2009 16:37
eh bien di donc!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State