Référence multimedia du sénégal
.
Google

CONTRE LES «VIOLENCES DU POUVOIR»: Bennoo appelle à une marche nationale et à la constitution d'un large front

Article Lu 1858 fois

La Conférence des leaders de Bennoo Siggil Senegaal, qui s'est fendue, hier, d'une déclara­tion intitulée «La violence, ultime arme d'un pouvoir agonisant», plaide pour l'organisation d'une marche nationale et la constitution d'un large front «pour la défense de la démocratie afin de faire barrage au régime de terreur des Wade et de mettre un terme à la culture de l'impunité et au déni de justice». En outre, Amath Dansokho et ses alliés engagent les militants de leurs partis à «rester solidaires et vigi­lants pour défendre leurs droits et libertés et pour déjouer toutes les tentatives de violences et d'intimidation du régime de Wade et du Pds». Ils demandent également à «l'ensemble des partis membres (de Bennoo) de prolonger (leur) initiative, notamment par des déclara­tions et l'appui de leurs militants et de leurs organisations de femmes et de jeunes, à la mise sur pied et à l'animation de groupes de résis­tance larges et forts contre les violences de Wade et de ses affidés».



CONTRE LES «VIOLENCES DU POUVOIR»: Bennoo appelle à une marche nationale et à la constitution d'un large front
Selon les leaders de Bennoo, «Wade est devenu un véritable danger pour notre pays, un vecteur manifeste de violence, qui menace la cohésion et la stabilité de la nation, faisant planer un risque d'affrontements entre son clan affairiste et la communauté nationale». D'autant plus que, poursuit l'opposition, «lui-même et son Parti-État multiplient les agressions verbales ou physiques et autres provocations violentes, à l'occasion de manifestations légales et paci­fiques organisées tant par des partis politiques de l'opposition que par de simples citoyens mécontents». «Outre l'évidente et vaine tenta­tive d'intimidation, les dessous inavouables des agressions répétées du régime de Wade contre des figures de proue de Bennoo Siggil Senegaal sont manifestes : il faut créer une situation de confusion favorable à un attentat contre l'in­tégrité physique de leaders de Bennoo Siggil Senegaal ou atteindre leur honorabilité en les discréditant devant l'opinion».

Pour les leaders de l'opposition, «l'opinion doit bien maintenant se rendre à l'évidence que le régime de Wade s'est résolument inscrit dans une logique d'intimidation en vue de réduire au silence tous ceux qui ont librement choisi de lui résister, en déjouant son plan devenu manifeste de dévolution dynastique du pouvoir».

Revenant sur «le sinistre incendie criminel de Thiès, revendiqué à haute voix par un militant déclaré du Pds, l'État doit immédiatement déployer toutes actions propres à faire jaillir la vérité». «Les Sénégalais et les organisations de défense des droits de l'homme doivent sur cette affaire exiger du gouvernement du Sénégal qu'il situe les resporasabilités et fasse sanctionner les coupables. Les Sénégalais doivent de même être rapidement édifiés sur tous les cas récents ou passés de violences restés impunis».

Barka Isma Ba
Source Le Populaire

Article Lu 1858 fois

Dimanche 24 Janvier 2010





1.Posté par cheikh le 24/01/2010 13:06
Dcidèma BENNO souffre de la pèdestrie

2.Posté par Kou Rousse le 24/01/2010 13:43
Ce serait formidable de voir des sénégalais du PDS de Abdoulaye Wade dans cette manifestation. Quand l'intérêt de la Nation est en jeu, il faut savoir se mobiliser et taire les divergences..... Mais, vous me direz, AblayeWade se fout royalement de la Nation et des sénégalais. Le grand Prédateur rapace tricheur a d'autres objectifs pour la Nation: la guider par l'argent (j'allais dire la carotte).

3.Posté par Bibowal le 24/01/2010 18:12
Je suggère à BSS et à ses leadres de redescendre sur le terrain de Thies, en appelant toutes les Associations et autres ONG de réorganiser une grande marche nationale contre la Violence Politique à Thies même. IL faut utiliser le symbole de cette ville et éradiquer la violence dans l'oeuf. La pression subie par les autorités de Thies et la police et la justice finiront par perdre le saligot et saltimbanque de Massaly.
Le PDS en profite pour se racheter et paraitre bien et du coup, toute violence ne sera plus acceptée.
Le BSS en obtenant cette inculpation, lancera un avertissement sur sa détermination et l'impératif de Transparence électorale.
En 2012, les Sénégalais choisiront entre le camp Libéral et le camp social-démocrate...
Malheur à celui qui ne serait pas à sa place!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State