Référence multimedia du sénégal
.
Google

CONTRE LE RÉGIME DU PRÉSIDENT WADE: Bara Tall est prêt à aller «jusqu'au bout»

Article Lu 11334 fois

Pour faire du Sénégal un pays où l'on applique les lois et les règlements, le patron de Jean Lefebvre Sénégal (Jls) est résolu à engager «un combat citoyen et républicain». Parce que convaincu que c'est l'alternative pour mettre un terme aux maux dont souffrent les Sénégalais, parmi lesquels le sort qui s'abat sur son entreprise.



CONTRE LE RÉGIME DU PRÉSIDENT WADE: Bara Tall est prêt à aller «jusqu'au bout»
La constance du pouvoir à rayer de la carte son entreprise - ils, plongée aujourd'hui dans une agonie profonde - source de gagne-pain pour des milliers de pères et mères de famille, n'entame en rien la détermination de l'entrepreneur Bara Tall à faire face à ses pourfendeurs. Par delà dénoncer l’injustice dont il fait l’objet, il s'est résolu à s'engager désormais dans un « combat citoyen ». Pour faire cesser le système de non-application des lois et règlements qui est le lit de tous les malheurs et souffrances des Sénégalais, dont son cas propre «On s'engagera et on se battra pour que cela arrive avec toutes les personnes de bonne volonté. Et ce n’est pas ce qui manque au Sénégal»

«C'est le pays qui a un problème et un mal se traite à la racine»

«Au-delà du problème Jls qu’on peut résoudre en allant travailler ailleurs, nous estimons que c'est le pays qui a un problème. Et un mal se traite à la racine», a dit Bara Tall, samedi, en recevant à son domicile Landing Savane et une délégation d'Aj/Pads, venus lui témoigner leur soutien et qu'il a tenu à rassurer : «Il y a la même cause à tous nos problèmes. Votre initiative entre dans le même sillage que mon combat». Un combat qui va aller «au-delà de défendre ou soutenir Jls, de la personne de Bara Tall. Ce n'est pas un combat pour qu'on nous paie l'argent qu'on nous doit. Ce n'est pas pour avoir les marchés qu'on nous a enlevés. Notre combat va au delà de ça», précise l'entrepreneur qui explique : «Ce sera un combat citoyen, un combat républicain à travers ces manifestations que sont les élections où on a mis des gens qui sont comme mes employés».

«Si les politiques ne vont pas jusqu'au bout, nous poursuivrons seuls»

Va-t-il alors descendre dans l'arène politique ? Bara Tall qui affirme être dans l'arène politique depuis le départ «en tant que victime», ne fait pas mystère de sa volonté d'y rester. «Ce n'est pas moi qui suis descendu dans l'arène politique, on m'a mêlé dans des combats politiques qui ne me regardaient pas. J'y suis malgré moi, j'y reste, mais je refuse d'être une victime», martèle-t-il. Précisant que sa vocation n'est pas de faire la politique à la place des politiques, Bara Tall estime avoir le droit de dire : «vous êtes nos employés, vous les politiques, vous faites mal le travail qu'on vous a confié. Soit on trouve d'autres employés, soit on vient vous montrer comment faire ce travail et bien. Donc, vous retrouver sur le terrain, mettre la main à la pâte, et vous montrer comment nous voulons que nos aspirations que vous ambitionnez de prendre en charge le soient. Et après, on vous laisse continuer votre travail. Et j'ai décidé d'une façon résolue, engagée et assumée, de mener ce combat-là ».

«Avant de parler d'aménagement du territoire...»

Et des motivations, il n’en manque pas : « ce que nous sommes, c’est déjà fait. C’est fini, c’est définitif. Nous avons été à l'école, nous avons reçu l'une des meilleures formations que le pays puisse offrir à ses fils, personne ne peut nous enlever cela. Si on n'exerce pas notre métier ici, nous allons le faire ailleurs. Mais si on reste, c'est parce que nous avons une responsabilité dans ce pays et nous l'assumerons jusqu'au bout. On s'engagera et on se battra avec toutes les personnes de bonne volonté. Et ce n'est pas ce qui manque au Sénégal».

Aux «follistes» et à tous les politiques, Bara Tall tient cependant à faire une précision : «Personne ne peut nous tirer vers quoi que ce soit, que ce soit politique ou autre chose. C'est nous qui nous sommes levés de notre propre chef, pour combattre ce qui nous a amené cette situation. Je le dis solennellement, je suis engagé dans cette bataille. Si vous, les politiques, n'allez pas jusqu'au bout dans ce combat, nous poursuivrons seuls. Nous irons jusqu'au bout».

«Nous aussi, nous avons nos Massaly, des pyromanes qui nous tuent à petit feu»

En fait, lance-t-il dans un propos qui fait allusion à Karim Wade (ndlr : ministre d'Etat, min­istre de la Coopération internationale, de l'Aménagement du territoire, des Transports aériens) qu'il ne cite cependant pas : «Il est fini l'époque où on laisse ceux qui n'ont pas con­struit leur maison faire ce qu'ils veulent. Avant "ngay wax aménagement du territoire, danga fiy tabax sa këru bop. Su feekeene sa pantaree baay nga dëk ba paree naan da ngay deefar dëk bi, dang nuy nax. Nun fü nga nu feek nuy dee­far dëk bi tee keen du nu fi geenee (ndlr : Avant de parler d'aménagement du territoire, il eut fallu d'abord construire ta propre demeure. Mais tu habites chez ton père et prétends construire le pays, c'est nous mener en bateau. Tu nous as trouvé ici en train de construire ce pays duquel personne ne peut nous expulser».

Mieux, indique-t-il toujours, «je ne vais pas accepter que ceux qui jouaient aux dames sous la fenêtre de mon bureau (ndlr : sis au Point E) décident de ma vie ou de ma mort. Je me battrai, je mettrai mes moyens, pour que mon pays retrouve son fonctionnement normal. Je ne vais pas hésiter». Une réaction qui s'impose selon M. Tall qui dit : «Nous aussi, nous avons nos Massaly. Mais, ce ne sont pas des pyromanes qui œuvrent à visage découvert, qui viennent t'arroser d'essence et craquent un brin d'allumette. Ce sont des gens qui te tuent à petit feu».

CONTRE LE RÉGIME DU PRÉSIDENT WADE: Bara Tall est prêt à aller «jusqu'au bout»
«Ce qu'est le Sopi»

Le Sopi n'a consisté qu'à tourner les lois et règlements du pays. C'est ce que pense Bara Tall, qui entend mettre son énergie et ses moyens pour la fin d'un tel système. «Le Sopi, c'est les règlements du pays qu'on tourne», affirme le patron de Jls qui ambitionne de mettre le plus rapidement possible un terme au régime qui applique pareil système. «Nous n'allons pas accepter que ce Sopi soit éternel. Nous n'allons jamais l'accepter», martèle M. Tall. Selon lui, «il n'y'a pas un problème Jls, encore moins un problème Bara Tall, c'est le Sénégal qui a des problèmes de non-application de ses lois et de ses règlements. Et tant que ces problèmes ne seront pas résolus, ce problème, comme tous les autres problèmes, sera là. Nous allons nous battre et nous investir, jouer notre rôle de citoyen, pour que ce pays redevienne un pays de normal où ses lois et règlements sont appliqués. C’est dans la résolution du problème des lois et règlements que réside la résolution de toutes nos difficultés».

Selon l'entrepreneur, cette cause doit mobiliser tout le monde. «Si dans un pays, on arrive à un niveau où l'on met les gens en prison parce qu'ils refusent de magouiller, de participer à une magouille et que ceux qui n'arrivent pas à justifier qu'ils n'ont pas fait de magouille, qu'on leur dise : "On dira à votre mère que vous avez bien travaillé " (ndlr : formule qu'avait lancée le président Wade à son fils Karim lors d'une visite des chantiers de l'Anoci), ce n'est pas un problème de loi, c'est un problème de mauvaise application des lois», dénonce-t-il. C'est ce qui se passe aussi « quand on dit: "On t'enlève ce marché parce que ce que vous proposez n'est pas cher, tu gâches le marché, on le donne à celui qui a soumissionné deux fois plus cher que toi"». C'est contre tout cela qu'il estime se battre pour que «le pays redevienne un pays normal». C'est-à-dire «un pays où l'on applique des lois et des règlements, où le mérite est payé. Qu'on puisse permettre à quelqu'un d'aller à l'école, d'apprendre un métier, de l'exercer et d'en vivre, sans pour autant dire : si tu ne participes pas à telle magouille tu ne vivras pas et je vais avoir sur toi un droit de vie ou de mort».

Birane Lo
Source Le Populaire

Article Lu 11334 fois

Mardi 26 Janvier 2010





1.Posté par abzo le 26/01/2010 06:28
Ce combat citoyen est un devoir pour tous les dignes fils de notre cher Senegal , Dafa Doy!!!!! Ce sont des mechants!! Des tocards! Des voleurs! Des hypocrites! En tout cas, notre pays a besoin de trouver une solution immediate a cette gangraine qui ravage notre cher Senegal. Grand, on a besoin plus que jamais de votre leadership et de votre engagement citoyen pour remettre notre sur les rails. Jomo Kenyatta disait "qu'un peay sans leadership, c'est comme un beteau en haute mer sans boussole" IL FAUT AGIR MAINTENANT!

2.Posté par Bibowal le 26/01/2010 06:37
Bravo Bara. Nous savons que vous etes un homme d'honneur et de parole.
Vous avez surement le soutien de tous les Sénégalais honnetes.
Par contre, regardez qui vous accompagne, AJ mom c'est autre chose...
Landing a perdu toute crédibilité...

3.Posté par mousse le 26/01/2010 08:45
bara ne lache jamais.dieu est avec toi contre ces trafiquants..............tu auras gain de cause............le regne de ces voyous tire a sa fin............tu es un sage........au milieu de ces bandits.........accroche-toi............leurs fin est proche cette bande de voleurs menteurs trafiquants........tueurs............etc...........etc.......

4.Posté par Doudou wade le 26/01/2010 09:10
TOUTE CHOSE A UNE FIN Mr TALL,TENEZ BON,LE JUSTICE TRIOMPHE TOUJOURS.L'HISTOIRE JUGERA LES wades.

5.Posté par saer sene le 26/01/2010 12:10
dafa diote moi avec ce que jai lu je suis pret a decendre dans larene politique et soutenir le senegal saint et propre merci bara tall tu nous donne espoir et bravo a xibar chaque matin vos interview et info prouve que vous travailler pour le pays ....merci mille fois

6.Posté par feu le 26/01/2010 12:24
Bara ne c'est-il pas trompé de support ?

7.Posté par xmen le 26/01/2010 12:29
en tout cas c'est la lutte contre le vrai et le faux .contre l'injustice contre une petite famille opportuniste et la grande famille et vraie famille ki est le senegal

8.Posté par Faye le 26/01/2010 15:44
Nous sommes prêts à mener ce combat avec toi le Grand Patriote. Il faut montrer aux politiciens qu'il y a une autre manière de faire la politique. Tous les supports sont bons l'essentiel est que tu disposes du soutien de gens honnêtes qui ne demandent qu'à gagner leur pian à la sueur de leur front. C'est pas ton combat à toi seul ça doit être le combat de tous sénégalais épris de justice et de vérité.

9.Posté par valda le 26/01/2010 16:12
Grand moi j'adhere a ton projet de mener une lutte sans farouche pour la reconquete du pouvoir au senegal d' autant plus que nos oppoosants sont tous des vieux malades peureux de faire face a ce regime de voleurs , brigants ,pedophiles et corrompus,Tout les emigres sont derriere vous pour constituer des cellules a l'etranger.Nous restons a l'ecoute ,merci et du courage seule la verite triomphera

10.Posté par Jean pierre le 26/01/2010 20:48
je suis heureux que BARA Tall se décide enfin à faire face à Wade,puisqu'il vaut beaucoup plus que lui et son fils. Pourquoi accepter de de vils individus détruisent tes biens, ferment ta société juste parcequ'ils sont aux commandes de l'état. si ce sont les citoyens sénégalais qui leur ont donné ce pouvoir,pourquoi Bara TALL ne peut pas réclamer ce même pouvoir aux senegalais ,lui qui est digne, valeureux . estimé des senegalais...
Quand on croit en Dieu,on ne devrait pas avoir peur de petites gens comme wade et famille..Si BARA tall s'engage, si youssou ndour s'engage , cheikh tidiane gadio ....nul doute que les senegalais qui les adorent les éliront au détriment de cette bandes de sangsues sortie de nulle part et qui a fini de mener notre pays à la dérive.
courage BARA!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State