Référence multimedia du sénégal
.
Google

CONSOLATION - Wade laisse aux ministres limogés leurs véhicules de fonction : Un au revoir en Mercedes

Article Lu 1331 fois

Il y a des désillusions qui sont vites annihilées par des consolations sublimes. Celles endurées par les ministres limogés du gouvernement formé par Hadjibou Soumaré ont été vite anéanties par le superbe don implicite offert par le Président de la République. Une Mercedes E 270 dont le prix varie entre 50 et 60 millions de francs Cfa.



CONSOLATION - Wade laisse aux ministres limogés leurs véhicules de fonction : Un au revoir en Mercedes
Par les temps qui courent, et même par ceux que l’on a dépassés entre 2000 et 2007, il fait bon d’être ministre de la République du Sénégal. L’on a encore en mémoire la spectaculaire augmentation de salaires décidée par le Président de la République en mi-mandat au profit des membres du gouvernement. De sources très bien informées, Le Quotidien a appris que le Président Abdoulaye Wade a décidé de faire un super don aux ministres non reconduits dans le gouvernement : ils conservent définitivement leurs véhicules de fonction. Du moins pour ceux et celles qui ont la «chance» de ne l’avoir pas rendu à qui de droit pour diverses raisons. Le ministre porte-parole du Président de la République ne semble être au courant de rien. Selon Me Amadou Sall que nous avons interrogé hier, «la tradition républicaine veut que les anciens ministres conservent deux de leurs avantages pendant six mois : le salaire et le logement.» A contre-courant, cela signifie que «si on respecte cette même tradition républicaine, on doit récupérer les véhicules», précise-t-il. Néanmoins, «pour mille et une raisons, il peut arriver que le Chef de l’Etat, partant de son pouvoir souverain», laisse ces véhicules à ses anciens collaborateurs.

Dans la manière de laisser leurs véhicules aux anciens ministres, il semble que la méthode présidentielle d’attribution se fasse de manière implicite : rien n’est dit, rien n’est réclamé, tout se pige, se devine. Abdou Fall, interrogé par un de nos collaborateurs en sa qualité d’ancien ministre, confirme qu’à sa «connaissance, il n’y a pas de texte qui fonde la décision d’attribution de ces véhicules», tout en rappelant que «cette question avait été discutée, sauf erreur de ma part, à l’avant-dernier Conseil des ministres tenue avant l’élection présidentielle de février 2007». Nouveau député à l’Assemblée nationale, l’ancien ministre de la Santé indique qu’en tous les cas, il lui a été rapporté que «le Président de la République avait décidé de laisser à ces ministres, ces véhicules Mercedes.» La petite histoire n’a pas relevé si Abdou Fall a restitué ou non son véhicule de fonction.

Par contre, l’ancienne ministre de la Femme et de la Famille, Aïda Mbodji, a, de son côté, fini de rendre les clés de sa Mercedes E 270 à son successeur dans le gouvernement. Elle se souvient que «cette question avait été discutée en Comité directeur du Pds, c’était au moment où l’on évoquait justement le sort des véhicules des députés». Reversée dans le contingent du groupe libéral à l’Assemblée nationale, elle estime néanmoins que «si le Président de la République prenait une telle mesure, ce serait une bonne chose parce que je pense qu’il faut mettre les anciens ministres dans des conditions acceptables».

«Indépendant d’esprit et économiquement indépendant», c’est ainsi que se définit Oumar Khassimou Dia, numéro 2 du Rassemblement du peuple, ex-ministre dans l’ex-gouvernement dirigé par Macky Sall et qui, par la grâce des urnes, est devenu l’un des deux députés de son parti. A la limite, la décision implicite du Chef de l’Etat de ne pas récupérer les véhicules de fonction de ses anciens ministres ne le concerne pas. Et pour cause, a-t-il dit au Quotidien, «j’avais deux voitures de fonction, une 4 X 4 et une Mercedes. J’en ai restitué les clefs lors de ma passation de services». «Indépendant d’esprit et économiquement indépendant» ou non, Abdou Fall est d’avis que «l’Etat doit garantir un standing aux ministres en activité, aux personnes qui ont servi à de hautes fonctions. De même, on ne peut laisser un ancien ministre dans une situation sociale qui le fragilise». Tout surpris de s’entendre poser la question, un autre ex-ministre passé député mais exigeant l’anonymat, garde encore «heureusement» sa Mercedes avec lui, et il n’est pas sûr qu’il veuille la rendre. «Je ne suis pas au courant. C’est sûr ce que vous dites ? Tu sais avec Ablaye Wade… Moi, j’avais voulu rendre ma voiture de fonction, mais mon successeur m’a demandé de la garder (sic) car il en a une déjà… Je trouve que si on laisse leurs 4X4 aux parlementaires, pourquoi on n’en ferait pas de même avec nous les anciens ministres…»


Momar DIENG
Source: Le Quotidien

Article Lu 1331 fois

Vendredi 6 Juillet 2007





1.Posté par lebou le 06/07/2007 15:26
Moi , je pense que l'on doit recuperer les voitures de fonction , croyez vous qu'en europe les ministres partent avec les vehicules de fonction . Nos ministres doivent réapprendre à marcher , il n'y a pas de honte à ça. Ils ne doivent pas être les seuls à pretendre à une situation sociale decente ,.


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 13:42 « Khalifa Sall n’est plus dans le Ps »

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State