Référence multimedia du sénégal
.
Google

CONFLIT EN CASAMANCE : Mgr Théodore A. Sarr appelle à la négociation

Article Lu 11583 fois

L’archevêque de Dakar, Théodore Adrien Sarr, a émis son souhait de voir reprendre les négociations entre le gouvernement et le Mouvement des forces démocratique de la Casamance (Mfdc) pour un retour définitif de la paix en Casamance. C’était à l’occasion de son traditionnel message de Noël.



CONFLIT EN CASAMANCE : Mgr Théodore A. Sarr appelle à la négociation
Pour trouver des solutions à la crise casamançaise, le cardinal Théodore Adrien Sarr a invité le gouvernement et le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) à s’asseoir autour de la table des négociations. Délivrant son traditionnel message de Noël à son domicile, avant-hier, Mgr Sarr a déclaré : « nous savons qu’aucun traité de paix, si bien paraphé soit-t-il, ne tiendra si le silence des armes ne s’accompagne pas de mesures justes et dignes pour chacune des parties en conflit ». Le clergé sénégalais est en train de voir des stratégies à mettre en place pour amener les deux parties à la table de négociations, a ajouté le prélat. « Nous nous étions déjà impliqués dans la recherche de cette paix, parce qu’en 1992, l’évêque de Ziguinchor avait mis en place une commission chargée de faciliter les négociations entre le gouvernement et le Mfdc. Mais nous nous étions retirés, estimant que les hommes d’Eglise ne devaient pas mener des négociations, d’autant plus qu’en 2000 il y avait beaucoup d’intervenants en Casamance », a rappelé le cardinal Sarr qui avoue que le clergé sénégalais continue de prier pour un retour définitif de la paix en Casamance. Il a invité aussi les fils de l’Afrique à travailler la main dans la main pour faire face au défi de la paix. Car « Noël, c’est la paix », a-t-il dit.

Noël, c’est aussi la fête de la justice, a poursuivi l’archevêque de Dakar. A son avis, justice et paix s’embrassent. « Nous savons qu’il n’y a pas de paix durable sans que justice soit faite et que seule la justice enfin rendue rouvre un vrai chemin de paix », a-t-il expliqué en citant le verset 84 des Psaumes. « Dans le contexte actuel, au Sénégal et en Afrique, la justice et le dialogue nous semblent de plus en plus nécessaires. C’est par la justice et le dialogue que nous pourrons désarmer les réactions de la haine, apaiser les violences et promouvoir le vivre ensemble ».

Et l’archevêque de prier pour une réconciliation entre les dirigeants sénégalais et leur peuple. La soif du pouvoir et des richesses ne doit pas prendre le dessus sur l’intérêt des populations dont ils ont sollicité les suffrages et envers qui ils ont une lourde responsabilité, a-t-il ajouté. « Le temps est venu de changer les habitudes de mal gouvernance et de gabegie, pour l’amour des générations présentes et futures », a lancé l’archevêque de Dakar.


Eugène KALY
Source Le Soleil

Article Lu 11583 fois

Samedi 26 Décembre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State