Référence multimedia du sénégal
.
Google

CONFIDENCES DE IDRISSA SECK À UN PLÉNIPOTENTIAIRE DE ME WADE «J’attends 2017 pour briguer à nouveau les suffrages des Sénégalais»

Article Lu 11083 fois

Les soupçons sur un nouveau deal entre le président de la République et son ancien Premier ministre se précisent. Après les révélations du colonel Malick Cissé, c’est au tour d’un autre proche de Wade de livrer des «secrets» sur les retrouvailles annoncées entre ce dernier et Idrissa Seck. Il ressort de ses confidences que le maire de Thiès aurait accepté de revenir dans le giron libéral et d’attendre 2017 pour se porter candidat à la magistrature suprême. Une information que les partisans de l’ancien Premier ministre mettent sous le registre des intoxications et des manipulations.



CONFIDENCES DE IDRISSA SECK À UN PLÉNIPOTENTIAIRE DE  ME WADE «J’attends 2017 pour briguer à nouveau les suffrages des Sénégalais»
Les récentes déclarations du colonel Malick Cissé ont sans doute poussé certains proches du président de la République à sortir de leur réserve. Et même s’ils s’expriment sous le couvert de l’anonymat, ils donnent des détails pour le moins surprenants sur le « nouveau deal » entre Wade et Idy. Ce dernier, qui observe un silence assourdissant depuis son retour au bercail, à la veille de la fête de korité, aurait accepté de revenir sans condition dans la maison du père. Mieux, il aurait accepté d’accompagner Wade jusqu’à sa retraite, et de ne se porter candidat à la présidentielle qu’en 2017. Est-ce là un plan concocté par le président de la République pour mieux préparer son fils à lui succéder en 2012 ? Nos sources esquivent la question et préfèrent inscrire le débat sur la succession de Wade sur le registre des «luttes de positionnement normales dans une démocratie »… Une astuce, qui n’empêche pas les proches du maire de Thiès de flairer des tentatives de manipulation et d’intoxication. Nguirane Ndiaye et Ousmane Thiongane que nous avons joints sur la question disent ne vouloir se prononcer que sur du concret. Le chargé de la communication de Idrissa Seck rappelle la position de son parti, qui a donné carte blanche au maire de Thiès pour discuter avec Wade, des modalités des retrouvailles entre le Pds et Rewmi. Ousmane Thiongane n’a pas manqué de nous rappeler que les actuels soubresauts constatés dans le landerneau politique sénégalais sont sources de manipulations et de d’intoxications de toutes sortes… N’empêche, des rumeurs persistantes font état de nouvelles négociations en coulisse entre le Président Wade et son ancien Premier ministre.

Source: L'observateur

Article Lu 11083 fois

Mercredi 7 Novembre 2007





1.Posté par dyma dortmund le 07/11/2007 17:13
je ne crois pas aux racontards,car seck est mieux place pour faire ses declarations oder. danke

2.Posté par zou le 07/11/2007 17:38

Il n’ y a pas de similitude entre Idrissa Seck et Karim Meïssa Wade ! Et ceci, le politique averti conviendra avec moi sur ce constat. Ainsi, le premier nommé était les yeux et les oreilles du président Wade. Il se permettait même de faire et de défaire à la place du PR élu. Contrairement à ces frères libéraux de l’époque, Idy avait bénéficié de la confiance aveugle de Me Wade durant les 30 ans de leur compagnonnage. Malheureusement, pour Idy, assoiffé de pouvoir et entouré d’individus qui ne lui rendent pas service, décide de contrer Me Wade dans son propre parti. Vous pouvez imaginer la déception de GORGUI que, lui a fait ngorsi ?

Le second, qu’est Karim, Il est loin d’avoir le même parcours politique que Idrissa, non seulement du point de vue de la durée mais également des stations occupées. Il est vrai que le fils Wade n’a pas une expérience politique riche comme celle de l’ex-sherpa de son père, mais il est entrain de ravir la vedette à Idrissa, politiquement parlant. Il se contente d’accomplir sa mission, qu’est l’organisation de la conférence islamique en observant un silence qui, peut être non seulement un refuge mais une arme redoutable en politique. Ce qui est un défaut chez Idrissa. Il suffit qu’il ouvre la bouche pour voir son électorat s’effriter. Mieux, l’édile de Thiès est plus qu’une girouette, son inconstance vis-à-vis de l’opposition et du parti au pouvoir, le décrédibilise de jour en jour. Faites un micro trottoir pour confirmer ou infirmer mes propos !
Le fils Wade traîne certaine casserole me diront certains ; les faits dont ils font allusion ne s’aurait être un frein pour l’ascension politique de Karim, dès lors que ces accusateurs ont toujours été déboutés par le juge à chaque fois que le contentieux est porté devant le tribunal.

En tout état de cause il ne saurait y avoir de compétition ou de concours entre les deux. Puisque Karim est connu pour son sérieux, son Efficacité et son abnégation dans le travail comme en attestent les chantiers de l’Anoci ; ce qui lui vaut aujourd’hui de piloter ce qu’il est convenu d’appeler la génération du concret qui, enregistre le soutien des populations venant d’horizons divers, car ces dernières sont convaincues de la pertinence d’un tel projet pour un Sénégal émergent. Tandis que, Idrissa son nom est synonyme d’inconstance, de manipulation de conscience, de trahison au point qu’il apparaît aux yeux de l’opinion nationale et internationale comme une personne dépourvue de morale, qui n’hésite point à sacrifier ses alliés sur l’autel de ses intérêts crypto personnels. C’est pourquoi, les Sénégalais, dans leur écrasante majorité se sont déjà fait une religion sur sa personnalité et surtout sur sa boulimie du pouvoir.

3.Posté par ibou le 07/11/2007 18:21
Rien a ajouter ZOU, vous avez presque tout dit sur IDY!

4.Posté par tonton le 07/11/2007 18:38
Idy n'existe pas c'est Wade qui décide, Idy est juste un maillon comme les autres, c'est un piéce que Wade bouge quand il veut.La partie d'échec n'était pas entre WAde et Idy, mais "Wade vs himself".Je le dis depuis longtemps, et je continue de le penser.
Wade n'a confiance en personne, ça c'est un fait. Mais Idy lui a déjà prouvé depuis longtemps, que Wade subsistera en Idy. Tout ce que fait Idirissa seck, c'est Wade qui agit. il est président , il gouverne et il s'oppose contre lui même par Idy. Nous nous fatiguons à chercher à décrypter des signes, des mouvements ambigus ou autres. le pds restera sur place des années encore, et Agne se trompe lourdement quand il croit q'aprés Wade il n'y aura personne. Parceque lui il ne veut pas voir que Idy c'est Wade. Karim et Idy vont diriger aprés le sénégal le plus simplement possible.

5.Posté par safi le 08/11/2007 12:32
IDY moko yoor le senegal ne pas un royaume, sournagnou wade ak troupe am

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State