Référence multimedia du sénégal
.
Google

CONFIDENCES DE FATOU BA: «Comment mon mari m'a escroquée puis répudiée»

Article Lu 13360 fois

L’ex-couple Sarr de Koungoul lave son linge sale dans les médias. Après le passage du mari qui demanda secours, afin que sa belliqueuse troisième épouse ne le tue pas. C'est au tour de cette dernière de suivre ses pas pour expliquer comment son époux l'a escro­qué puis répudiée. La semaine dernière, Walf Grand-Place se faisait l'écho de la com­plainte d'un homme craignant d'être assassiné par sa troisième épouse présentée comme une mégère, réclamant même la répudiation de ses deux coépouses. Aliou Sarr était expressément venu de Koungheul pour lancer un cri du coeur. Moins d'une semaine après, l'affaire prend les contours d'un feuilleton. C'est l'épouse s'estimant calomniée qui fait à son tour le voyage de Dakar pour s'indigner et parler des dessous des menées de Sarr.



La voilà Fatou Bâ, la terrible épouse qui terrorise son mari, fait du domicile conjugal un enfer, exige la répudiation de ses coépouses, fait prévaloir sa corpu­lence pour faire la loi, tente de tuer son mari Aliou Sarr. Tout a été dit sur cette dame par son époux venu à Walf

Grard-Place conter ses mal­heurs avec cette «Gambienne» (voir notre édition n° 1.100 du jeudi 06 août 2009). Quand elle s'est présen­tée à notre rédaction sous le nom de «Fatou Bâ, ex-épouse d’Aliou Sarr de Koungheul», on a eu du mal à croire que c'est elle. Fatou n'a rien de l’ar­moire à glace décrite par son mari Aliou Sarr. A première vue, elle n'a rien de cette querelleuse qui a fait du domicile conjugal un volcan eu éruption permanente. Elle est venue expressément de Koungheul pour s'indigner de ce qu'elle consi­dère comme des calomnies de son époux Aliou Sarr qui, non content de l'avoir répudiée, la jette en pâture à l'opinion. Elle est venue à Dakar rien que pour rétablir la vérité sur ses relations avec son ancien conjoint qui se révèle être, selon elle, un mythomane.

Taille élancée, l'ex-Mme Sarr, chétive contrairement à ce qu'avait dit son époux qui l'a décrit comme une «grosse», n’a que ses larmes pour pleurer sur son sort. Munie d'un certificat d'incapacité de tra­vail de 21 jours, celle que l'on a pré­sentée comme une Gambienne et qui ne l'est pas dément les alléga­tions «mensongères» (sic) de son ancien Aliou chéri.

Meurtrie, cette divorcée raconte son calvaire conjugal. À l'en croire, elle a commencé à vivre le martyre depuis qu'elle a fait son entrée comme troisième, épouse dans la maison du sieur Aliou Sarr. « Je ne peux vous expliquer ce qu'il m'a fait endurer. Nous avons fait neuf ans de mariage. Je lui ai donné deux filles de 7 et 6 ans. Malheureusement, il ne méritait pas mon amour», gémit la jeune dame outrée.

D'après Fatou Bâ, le couple était en parfaite harmonie jusqu'au jour où son père décéda, «De ma part d'héritage, j'ai vendu sept bœufs et un véhicule Mercedes pour acheter une maison. J'ai remis l'argent de mon mari qui m’a escroquée en immatriculant ma maison à son nom», confie celle qui veut faire, comprendre que dans cette affaire, les rôles sont inversés. C'est elle qui est la victime et non son mari. Elle soutient avoir été tabassée puis répudiée le jour où elle a réclamé son argent.

Pourtant, cette troisième jure s'être comportée en digne épouse, des années durant, aux côtés des deux autres femmes de son mari d'alors qui, à présent, «me vili­pende, ternit ma réputation pour donner de la crédibilité à l'usurpa­tion de mon titre de propriété de ma maison.» « Grâce aux biens hérités de mon père et mon commerce, j'assu­rais la dépense quotidienne. Ce qui n'empêchait pas mon mari de me priver de mon tour pour l'accorder à ma deuxième coépouse qui demeure sa préférée.»

Une fois que le divorce sera consommé, Fatou Bâ promet de déposer une plainte pour escroque­rie dans l'objectif de se voir restituer sa maison. Même si son ex-époux «brûle tous ses papiers ».

Ndèye Awa LO
Source Walf Grand Place

Article Lu 13360 fois

Vendredi 14 Août 2009





1.Posté par sambou le 14/08/2009 10:20
no comment

2.Posté par mousse le 14/08/2009 11:57
on........... s en .............fout ...........royalement............................

3.Posté par Karim le 14/08/2009 17:41
aucun intérêt.

4.Posté par altanaz le 14/08/2009 18:00
trop de fautes...

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State