Référence multimedia du sénégal
.
Google

CONDUITE DES AFFAIRES DE LA COMMUNAUTÉ MOURIDE : Serigne Bara imprime sa marque

Article Lu 1903 fois

Au khalifat depuis deux ans, Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké, a imprimé sa marque dans la conduite des affaires de la communauté mouride et de Touba. Son ambition est de faire de la ville sainte ue cité religieuse moderne.



CONDUITE DES AFFAIRES DE LA COMMUNAUTÉ MOURIDE : Serigne Bara imprime sa marque
Comme ses cinq prédécesseurs, Serigne Mouhamadou Lamine Bara Falilou, khalife général des mourides depuis le 28 décembre 2007, a fait de la modernisation de Touba sa préoccupation majeure. Il s’est impliqué dans la réalisation des grands travaux de Touba destinés à améliorer la mobilité et l’assainissement de la ville. Ces travaux ont été lancés en grande pompe par son prédécesseur, Cheikh Saliou Mbacké, en présence du président de la République, pour un coût estimé à 100 millions sur financement de l’Etat avec une contribution de 20 milliards de la communauté mouride. Aujourd’hui, un tour dans la ville sainte permet de voir que certains travaux sont terminés. C’est le cas de certaines voies d’accès à Touba ainsi que l’esplanade de la grande mosquée dont les emprises ont été défigurées par des commerçants et mendiants qui squattaient cet espace. Embellie, l’esplanade de la grande mosquée de Touba s’est dotée d’un nouvel éclairage moderne avec des espaces verts. L’intérieur de ce lieu de culte est encore plus joli, toute la décoration a été reprise. Une bonne partie de la grande salle a été carrelée avec du marbre de qualité. Le mausolée de Cheikh Saliou est en phase de finition. Concernant l’hydraulique, problème structurel des nouveaux quartiers de Touba, on tend vers la satisfaction de cette vieille doléance. Le chargé du programme spécial de Touba, l’ingénieur Ndiaye Diouf Ndiaye, assure qu’il a été mis en service un nouveau réservoir de 6.000m3 en plus des deux châteaux d’eau de 500 et 1000m3 qui seront fonctionnels pendant le magal  ». L’une des premières mesures de Serigne Bara a été de déguerpir les marchands ambulants et d’interdire la vente de films pornographiques, le port de tenues indécentes, etc. Ceci pour protéger la ville sainte de certaines pratiques néfastes.


B. DRAME
Source Le Soleil

Article Lu 1903 fois

Mercredi 3 Février 2010





1.Posté par Seck Ndanane le 03/02/2010 09:38
Là dieureudieuf Serigne Bara. Au moins que les taalibés mourides eux même cessent de ternir l'image du mouridisme qui est un des fils de l'Islam. Or tel père tel fils, donc conformez vous aux principes postérioriques de l'Islam avant tout.

Le Coran avant les khassayid, La Mecque avant Touba. Elrairez votre foi en Dieu par une connaissance même minimale des textes ce la charia. Accordez plus d'importance à vos parents qu'à vos marabouts qui qu'ils puissent être.

Surtout priez, jeûnez et cessez de croire que qui que ce soit pourra quelque chose pour vous devant Dieu. Personne ne peut dire ce que vivent les morts dans leur tombe.

Réveillez vous!!! Il est tant dé!!! BON MAGAL!!!!!

2.Posté par muslim le 03/02/2010 12:26
Serigne El Hadji Mouhammadou Lamine Bara Mbacke pour continuer l’œuvre de Cheikh Ahmadou Bamba



Appelé affectueusement El Hadji Bara, il est l’homonyme de Serigne Mouhamadou Lamine Bara MBACKE, fils de Cheikh AHMADOU BAMBA car il est venu au monde pendant que ce dernier était en visite chez Mouhamadou Fadilou Mbacké, son père.
Ce dernier le confia très tôt à son homonyme qui lui inculqua une excellente éducation. C’est d’ailleurs sous sa férule qu’il mémorisa le Coran qu’il apprit, par la même occasion à calligraphier. A la même source il s’abreuva amplement de solides connaissances en sciences religieuses. Après de longues années passées aux côtés de ce dernier, il retourna auprès de son père pour continuer sa formation spirituelle.
Agé aujourd’hui de 82 ans, Serigne Mouhamadou Lamine Bara est le sixième khalif général des mourides depuis la disparition de Serigne Saliou Mbacké le 28 décembre 2007.Il ouvre l’ère de règne des petits fils de Khadimou Rassoul le fondateur du Mouridisme. Très tôt attaché au service de son père il a eu à jouer des rôles divers comme chargé de mission ou homme de confiance dans beaucoup de tâches qui demandent abnégation, engagement et courage. Il a eu à se rendre à plusieurs reprises à La Mecque et en petit pèlerinage ou Oumra. Maniant avec aisance l’arabe comme le français, Serigne Bara est aussi connu pour sa perspicacité et son ouverture d’esprit. Selon ses proches le nouveau khalif des mourides aime les belles voitures en témoigne son parking. Serigne Bara maitrise aussi les arts martiaux. Il est doté d’un remarquable sens de l’organisation, plusieurs fois éprouvé dans les travaux qu’il a eus à diriger à la tête de la famille de Serigne Fallou.
Très entreprenant il était aussi très proche de Serigne Saliou Mbacké et fut même son chauffeur pendant 7 ans. Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké s’est aussi illustré par ses interventions remarquables aux travaux dans les champs de Serigne Saliou Mbacké à Khelcom avec ses disciples et toute la famille de Serigne Fallou Mbacké (travaux de défrichage, d’entretien ou de récolte) L’homme, pour ceux qui le connaissent, est réputé pour son assiduité aux prières du Vendredi, depuis l’inauguration, de la Grande Mosquée, le vendredi 7 juin 1963.
Serigne Bara Mbacké est très attaché à la famille de Khadimou Rassoul et voue un respect remarquable, une gratitude et une dévotion exemplaire à ses prédécesseurs. Les fidèles le nomment le détenteur des deux khalifats c’est-à-dire celui de son vénéré père Serigne Fallou Mbacké et celui des mourides en général


3.Posté par kawteef le 03/02/2010 12:37
Salam

Voila un grand Monsieur dont je salue la devouement à la cause mouride mais aussi la dextérité dans le maniement des armes.

4.Posté par Baye défal yala le 03/02/2010 12:44
Retour vers des valeurs de l'islam, telles que les décrivait Serigne Touba. Aujourd'hui le mouridisme est parasité par des intouchables qui se permettent tout au vu et au su de tout le monde: Béthio, Kara et tous ceux qui flirtent avec le pouvoir. Le Mouridisme a besoin d'un virage à 180° pour se centrer sur des oeuvres sociales, des valeurs d'enseignement de l'islam etc.... Ce n'est pas le Izbut qui fera cette révolution car trop silencieuse sur les dérives actuelles de certains profiteurs.

5.Posté par jobalart le 03/02/2010 13:01
j aime bara yala na fi yague tes were ak bep djoulitte

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State