Référence multimedia du sénégal
.
Google

CONDAMNE POUR ESCROQUERIE : Le charlatan avait promis 3 sacs à riz bourrés de billets de banque

Article Lu 1627 fois


Encore un charlatan à la barre, serait-on tenté de dire à cause de la fréquence au tribunal régional de Dakar des histoires d’escroquerie ayant des relents de pratiques mystiques. Cette fois-ci, le djinn a été au rendez-vous lors de la commission des faits, mais cet être surnaturel n’a pas volé au secours du « marabout » Amady Bâ, désespérément seul devant la barre.

C’est en apprenant les pouvoirs prêtés à ce dernier que Marie Florence Gningue entra en contact avec lui. Un ami du charlatan lui avait narré les dons du bonhomme, et la dame n’hésita pas une seule fois à tenter sa chance. Selon Amady Bâ, Marie Florence l’avait sollicité, en juillet 2006, pour qu’il lui apporte le bonheur, mais aussi pour qu’il fasse cesser les agissements d’une dame qui ne cessait de la tourmenter. Alors il demanda tout juste deux ?ufs sur lesquels il mentionna des versets du Coran. Et, comme par enchantement, les ?ufs devinrent noirs, raconte le procureur dans sa narration des faits. Rassurée par ce « miracle », la dame rentra avec des gris-gris et de l’eau bénite destinée à un bain mystique.

Elle devait aussi faire une « sarakh » (aumône) d’un genre particulier : multiplier le montant de 5.000 francs au nombre de ses années, ce qui fait que la dame, trentenaire, s’acquitta de 150.000 francs. Marie Florence, qui croyait saisir une occasion de devenir riche, tomba dans le piège lorsque Amady lui fit part de ses dons de multiplier les billets de banque. Et comme c’est de coutume dans ce genre d’histoire abracadabrante, un rituel devait se passer dans la brousse, la nuit, au cours duquel un djinn s’adressa au « marabout », en compagnie de la dame. Celle-ci ne voyait pas le soi-disant être surnaturel, mais pouvait juste entendre une voix donnant des ordres. Elle songeait certainement déjà aux liasses de billets lorsque Amady Bâ lui demanda un jour de venir avec... trois sacs à riz vides destinés à contenir la fortune promise. Ce que fit la dame. Les choses coincèrent au dernier moment, le djinn demandait 400.000 francs avant toute livraison des sacs d’argent. Là encore, Mme Gningue s’exécuta. Malheureusement, ce fut la fin de son rêve et le début des regrets. Selon ses déclarations à la police, elle avait été délestée d’un total de 850.000 francs. Amady Bâ, qui l’avait suffisamment plumée, disparut de la circulation en retournant tranquillement chez lui en Casamance.

Un an plus tard, le bonhomme revint s’installer à Dakar. Cela fut une erreur, puisqu’une connaissance de la dame le reconnut et avisa cette dernière qui saisit la police. Traduit devant le juge pour escroquerie, Amady Bâ a tenté de nier les faits, se contentant de dire que c’est la dame qui lui avait offert 100.000 francs après satisfaction. D’ailleurs, ajoute-t-il, elle lui aurait même promis 400.000 francs si ses autres v ?ux se concrétisent. Entre temps, dit-il, son oncle décéda, ce qui explique son voyage en Casamance. Mais, avait-il besoin de rester là-bas pendant un an, comme le lui a reproché le procureur. La dame ne s’étant pas présentée au procès, le prévenu ne s’attendait pas à ce que sa version soit battue en brèche par le Parquet. Retenant les man ?uvres frauduleuses, le procureur a requis une peine de six mois ferme de prison. Plaidant le doute, Me Bamba Cissé de la défense s’est demandé si on devait prendre pour argent comptant la version de la plaignante dans le procès verbal et écarter la thèse servie par son client. D’autant plus que, poursuit-il, il n’y a aucun témoin dans cette affaire. Après avoir sollicité la relaxe au bénéfice du doute, Me Cissé a demandé à titre subsidiaire une application bienveillante de la loi pénale. Le tribunal a déclaré Amady Bâ coupable d’escroquerie et l’a condamné à quatre mois de prison tout en réservant les intérêts de la partie civile.


MALICK CISS
Source: Le Soleil

Article Lu 1627 fois

Samedi 22 Septembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State