Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



CONCOURS LEUMBEUL A BERCY Les Américaines ravissent la vedette à Ndèye Guèye



«Leumbeul»
Ah, les Américains n'ont plus rien à envier aux Sénégalais en matière de danse. La troupe à Ndèye Guèye a maintenant du souci à se faire. Le «leumbeul» s'est déporté aux Etats-Unis. Si vous n’y croyez pas, demandez au public présent à Bercy. Les spectateurs se sont rincé les yeux. En effet, un groupe de danseurs d'origine américaine, composé d'hommes et de femmes, les a gratifiés de voluptueux déhanchements. Sous la houlette de Mbaye Dièye Faye, un concours de «leumbeul» a été improvisé. Et l'auteur de «rimbi-rimbi» ne s'est pas privé pour «arranger» l'une des danseuses, en lui attachant son tee-shirt. Histoire de lui permettre de bien se défouler sur la piste. «Thiey», avec Bercy, on aura tout vu.

Sape

«Kou sagnsé woul boko». Tel pourrait être le mot d'ordre dans le hall de l'hôtel Novotel de Bercy. Ici, la sape est de rigueur. Interdit d'y échapper, au risque de paraître «has been». Surtout du côté des femmes. Elles n'ont pas lésiné sur les moyens. Alors là, pas du tout. Des tenues glamour aux tenues sexy, tout doit être chic pour s'arrimer au navire de Bercy. Le froid importe peu. On peut bien faire avec. Le temps d'un concert de Youssou Ndour à Bercy. Tout peut être toléré et même bravé. Même le froid glacial de Paris. Comme a tenu à le souligner cette jeune Sénégalaise, étudiante dans une université parisienne. «J'ai dépensé presque 1000 Euros et j'ai économisé pendant une année pour me payer des habits, des chaussures et une nouvelle coiffure pour Bercy. Je veux m'assurer que mon look sera d'enfer». En tous les cas, les hommes risquent de suer à grosses gouttes, car «nak», «khaléyi da gnou chon» (elles sont belles à croquer).

Entrée en scène

S'il y a quelqu'un qui aime bien faire les choses de façon surprenante, c'est bien le lead vocal du Super Étoile, Youssou Ndour. Hier, il a gratifié le public d'une entrée en scène pas du tout comme les autres. Imaginez Youssou attaché à des sangles et descendant du plafond de Bercy. On vous en donne un avant-goût. Au moment où le public commençait à montrer des signes d'impatience, une voix surgit de nulle part, se met à fredonner la chanson «Yaay boye, kaay dieulma bala ma dem guedj». Tous les regards de se détourner alors en haut. Et surprise, c'est le lead vocal du Super Étoile qui venait d'entrer en scène. Chose fort réussie, puisqu'il a provoqué l'effet escompté. Et comme il est venu, Youssou est reparti à la fin du Spectacle !

Défilé

C'est Aby Ndour, la sœur cadette de Youssou Ndour, qui a ouvert le Grand Bal de Bercy de cette année, avec un défilé de mode pour présenter sa nouvelle création et montrer, une fois de plus, qu'elle a investi le monde de la mode. Une innovation qui a été très appréciée par le public. Notons que, outre Aby Ndour, la première partie a été assurée par Pape Diouf, Thione Seck et le «Ram-Daan», Viviane Ndour, Mokobé, et Cynthia de la Star Académie, qui nous a présenté avec un spectacle époustouflant, son premier album produit par Youssou Ndour.

Mbaye Dièye Faye

Restons toujours avec Mbaye Dièye Faye. Qui, fidèle à son habitude, a enflammé la salle de Bercy, en interprétant sa célèbre chanson «Blokass». Extrait choisi : «Si vous voyez Mbaye Dièye Faye sapé, c'est qu'il va mettre le feu dans la salle. Mbaye Dièye, je t'invite à venir débloquer la salle», dixit Youssou Ndour. Ce que Mbaye Dièye ne s'est pas privé de faire, profitant de l'occasion pour dédier le morceau à sa femme Adjaratou Mame Ndiaye et à ses enfants.

Source: L'observateur

Lundi 7 Avril 2008




1.Posté par laye le 07/04/2008 19:07
je suis content et fier de vous les senegalais

2.Posté par miss leumbeul le 09/04/2008 13:02
excusez-moi les danseuses de leumbeul n'étaient pas américaines!!
En fait, la première danseuse toubab à être montée sur scène est Ashley Mayer, une chanteuse américaine,en effet, amie de Youssou, je crois.
Ensuite, c'est Sophie, une danseuse hollandaise ayant déjà à son actif quelques clips et télés au Sénégal. Formée, entre autres, par Pape N'DIaye Thiou et Pape Moussa Sonko.
Enfin, troisième danseuse, Joanne, française d'origine tunisienne, formée au sabar à Paris.
Chez les hommes, un inconnu, et le dernier, Vincent, déjà connu du public de Bercy depuis plusieurs années.
L'intervention fut improvisée et toutes ces personnes ne forment pas une troupe... mais qui sait, peut-être à l'avenir?

3.Posté par Zam le 09/04/2008 13:12
Les toubabs sont en marche!! :) Preparez vous, a part de Joanne et la hollandaise ca reste d'autres francaises graves. sans oublier les 2 nordiques - une suédoise et une finlandaise, guis naa leen ci benna tanebeer. Waaw waaw! Affair bou graw!

4.Posté par miss leumbeul le 09/04/2008 14:54
oui, oubli honteux de ma part: la quatrième danseuse présente mais qui n'est pas montée sur scène : Petra la finlandaise!
Le sabar (et ses composantes : leumbeul etc.) est devenu INTERNATIONAL!!!
Car la culture sénégalaise est trop saf!!!

5.Posté par puco le 10/04/2008 21:23
toog leen fi rek di nelaw senegalaises yii !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
en tout cas joanne ou anna est entrain d'exploser les scenes,bayi leen tchi khel,tout le plaisir est pour nous senef de voir que notre culture est adoptée par des toubabess,nioko yor!!!!!!!!!








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés