Référence multimedia du sénégal
.
Google

CONCERT – Du reggae-rap à l’Institut français de Dakar : Akhlou Brick et Ombre Zion électrisent les fans

Article Lu 1235 fois

Pour promouvoir les jeunes talents sénégalais, l’Institut français de Dakar a invité, pour le second concert de la saison culturelle 2017-2018, trois jeunes chanteurs : Ombre Zion et les deux membres du groupe Akhlou Brick Paradise : Ridial et Mistara. Les trois artistes ont assuré une belle soirée à la suite de Ismaïla Lô (qui s’est produit en ouverture de la saison). Ce spectacle fut bien apprécié du public, l’un surfant sur des notes de reggae et les deux autres sur du rap.



CONCERT – Du reggae-rap à l’Institut français de Dakar : Akhlou Brick et Ombre Zion électrisent les fans
Fayma money, C’possible, I’m sorry, Wona sa baba, Pedalé en passant des ego trips (Meu­nouleene rap), au titre qui les a propulsés au-devant de la scène en 2014 : Sama choice, le groupe Akhlou Brick a pédalé sur tous les sons samedi dernier à l’Institut français de Dakar. Flanqué d’un Dj, le binôme mbourois a chauffé le Théâtre de verdure de l’Institut français qui a accueilli, à cette occasion, un public jeune et adepte de rap, mais aussi des professionnels du milieu hip-hop et reggae. De 21h à presque 22h, Ridial et Mistara ont servi du rap non stop au public qui a apprécié leur show de même que celui de Ombre Zion qui, lui, a occupé la scène de 22h à 23h. Une heure de bons vibes n’a pas suffi aux fans du reggae-man qui en sollicitaient encore du maître de scène, alors qu’il était déjà 23h.
Pour ce concert, il y en avait effectivement de quoi en vouloir et en vouloir encore. Tant la musique fut suave, captivante et touchante ! Ombre Zion en a mis plein la vue du public. Il est allé justement dans ces délires lyriques au point de déclamer en live sa flamme à une jeune demoiselle assise aux premiers rangs dans l’amphithéâtre. Lui jouant même à l’occasion une spéciale sérénade en anglais. Poussant son esprit créatif, le «rastaman» ira jusqu’à s’improviser chanteur de ngoyane et danseur de mbalax. Enfilant parfois même un manteau de rappeur… Revenant par moments dans le registre qu’on lui connaît bien, Ombre Zion, interprète comme Morgan Heritage l’un de ses titres les plus populaires au Sénégal : Boumay nelaw boulma yé.
Et pour clore ce beau concert, Ombre Zion et les membres de son groupe, Rude Boy, ont rendu hommage à l’artiste reggae-man Iba Guèye Massa qui a assisté sûrement avec beaucoup d’émotion à ce spectacle du début à la fin. Une belle accolade entre l’artiste et celui qui lui a défriché le chemin a clôturé le spectacle. Une belle révérence au maître !
aly@lequotidien.sn

Article Lu 1235 fois

Mercredi 1 Novembre 2017




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Novembre 2017 - 10:05 Maky Sylla Diop rend hommage à Souleymane Faye

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State