Référence multimedia du sénégal
.
Google

COLLECTIVITES LOCALES-DISSOLUTIONS: Wade annule les derniers pouvoirs de l’opposition

Article Lu 1569 fois


COLLECTIVITES LOCALES-DISSOLUTIONS: Wade annule les derniers pouvoirs de l’opposition
Le président Abdoulaye Wade envisage de dissoudre une dizaine de conseil municipaux et rural, dirigés pour la grande majorité par des partis d’opposition appartenant notamment au Front Siggil Sénégal. A l’instar de celui de Amath Dansokho (voir photo) du Pit.
La décision prise ce vendredi lors du conseil des ministres annonçant des projets de décret de dissolution de dix conseils locaux, survient après des mesures similaires touchant les conseils régionale de Dakar et municipal de Bambey, il y a quelques jours. Pour Dakar, Me Wade a voulu ainsi trancher entre les élus de la majorité au pouvoir dirigé par le Parti démocratique sénégalais (le Pds) qui se crêpaient le chignon pour le poste de président. A Bambey, c’est le maire de Rewmi, du parti dissident du Pds, Pape Diouf qui est passé à la trappe, à la suite des critiques musclées que lui a adressées sa rivale libérale Aïda Mbodj.

Quelques années plus tôt, au plus fort de la tempête contre Idrissa Seck, c’était le conseil régional de Diourbel présidé par Oumar Sarr de Rewmi d’être dissout pour être remplacé par une délégation spécial.

Wade est ainsi résolu à mener la vie dure à l’opposition très critique envers son pouvoir ces dernières semaines. Notamment le leader du PIT (Parti de l’indépendance et du travail) et maire de Kédougou, une ville figurant au nombre des municipalités dissoutes. Il en est de même de Thiès, dont le maire est le président de Rewmi, Idrissa Seck.

En fait, pour faire bonne mesure, le chef de l’Etat a greffé dans sa liste de dissolution des municipalités et conseil ruraux contrôlés par son parti mais confronté à des querelles solubles autrement que par la table rase et le renvoi dos-à-dos des belligérants libéraux.

La mesure de Wade paraît une estocade portée à l’opposition déjà très secouée après que la majorité libérale parlementaire a voté la loi de report des élections locales en mars 2009 - alors qu’elles étaient prévues pour mi-mai 2008 – ainsi que la prorogation du mandat des élus locaux.

Ce qui surprend cependant, c’est l’extension des dissolutions aux conseils présidés par Rewmi, alors des retrouvailles en vue entre Idrissa Seck et Me Wade sont évoquées et même confirmées par des proches du président de la République.

Source: Nettali

Article Lu 1569 fois

Samedi 3 Mai 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State