Référence multimedia du sénégal
.
Google

CLOTURE DE LA SEMAINE CULTURELLE SAOUDIENNE : Le Sénégal invité en avril au Royaume d’Arabie

Article Lu 1795 fois


La Semaine culturelle du royaume d’Arabie saoudite au Sénégal a été clôturée en beauté, samedi soir dans les jardins de la Maison de la Culture Douta Seck par Mame Birame Diouf, le ministre de la Culture, du Patrimoine historique classé, des Langues nationales et de la Francophonie et son homologue El Hadj Aboubakar Boukader, vice-ministre de la Culture et de l’Information du royaume d’Arabie saoudite. Au terme d’une semaine d’échanges intenses et multiformes, ils se sont donné rendez-vous pour le mois d’avril prochain, lors de la Semaine culturelle sénégalaise au royaume d’Arabie saoudite

La satisfaction a été un sentiment bien partagé, samedi soir entre Mame Birame Diouf, le ministre de la Culture, du Patrimoine historique classé, des Langues nationales et de la Francophonie et son homologue El Hadj Aboubakar Boukader, vice-ministre de la Culture et de l’Information du royaume d’Arabie saoudite.

Au moment du départ de nos hôtes d’une semaine, si le regret était notable dans les esprits, l’espoir était quand même de mise, selon les termes de Mame Birame Diouf, évoquant l’invitation faite au Sénégal de venir au royaume d’Arabie saoudite pour y tenir une Semaine culturelle au mois d’avril prochain.

« Vous avez été très accueillants, ce n’est qu’un au revoir, le corps s’en va, mais le cœur reste au Sénégal ; nous vous attendons bientôt dans notre pays », a ajouté le ministre Aboubakar Boukader dans un français laborieux, mais intelligible et surtout meublé de mots inspirés par la générosité d’esprit qui anime cet anthropologue et grand intellectuel arabe.

Une brochette triée sur le volet d’artistes émérites était convoquée pour agrémenter cette soirée d’au revoir et étaler des aspects de la culture sénégalaise et saoudienne.

Sous la présentation en langue française de la journaliste saoudienne Rachida Abdelsalam de radio Riyad et en langue arabe par Moustapha Samb, professeur d’arabe, la soirée s’est étirée en longueur sans que l’on ne sente le temps passer. Le groupe « Niama Niaba » et la troupe Afro-arabe ont ouvert le programme, avant de laisser la place au morceau de choix présenté par la célèbre troupe « La Linguère » du Théâtre Daniel Sorano, sous la direction de Bouli Sonko. Un déploiement de toute beauté a suivi avec les troupes saoudienne dans leur costume traditionnel et flanqué de leurs tambourins pour des danses vigoureuses, une page de culture des peuples du Jazan situés au sud-ouest de l’Arabie et « Al lioua » de la région orientale.

Les musiciens ont fait voler les belles notes orientales dans la fraîcheur du soir.

La note finale avec les chanteurs saoudiens et ceux de la troupe Afro-arabe tirait presque les larmes aux yeux à l’écoute de la belle harmonie des voix interprétant « Tala al badrou al aïna », un hymne dédié au prophète Mohamed (Psl) et que les gens de Médine lui avait composé pour accueillir sa magnificence.

Plusieurs personnalités et invités de marques, diplomates, ont vécu ce temps fort clôturant la Semaine culturelle saoudienne au Sénégal. Elle aura procuré des moments intenses d’échanges culturels et artistiques où la littérature et l’histoire, la sociologie, la géographie et la philosophie étaient convoqués dans leurs expressions les plus profondes.

Source: Le Soleil

Article Lu 1795 fois

Lundi 25 Février 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State