Référence multimedia du sénégal
.
Google

CITÉ DANS UNE SOMBRE AFFAIRE DE 50 MILLIARDS DE F CFA À L’AÉROPORT LÉOPOLD SÉDAR SENGHOR: L’Etat hypothèque le patrimoine foncier à coups de milliards et bloque les comptes d’Asi

Article Lu 11041 fois

Alors que tous les projecteurs sont braqués vers la Sonatel, où il a décidé de ne plus détenir d’actions au profit de France Télécom, l’Etat est en train de poser des actes aux allures de délits économiques dans le périmètre de l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Pour cause, cité dans une sombre affaire de redevance des infrastructures aéroportuaires estimée à environ 50 milliards de F Cfa dont les traces du compte sont introuvables, il a, pour la construction du banal monument de la renaissance, hypothéqué des dizaines d’hectares du patrimoine foncier dudit aéroport. Et, c’est dans cette bamboula à dose de milliards, que les autorités sénégalaises, lasses de courir derrière Air Sénégal international pour une dette de 3 milliards de F Cfa, ont décidé de bloquer ses comptes. Fait insolite : pendant ce temps, l’Etat reste devoir à Asi le même montant.



CITÉ DANS UNE SOMBRE AFFAIRE DE 50 MILLIARDS DE F CFA À L’AÉROPORT LÉOPOLD SÉDAR SENGHOR: L’Etat hypothèque le patrimoine foncier à coups de milliards et bloque les comptes d’Asi
Le compte des redevances vogue sur l’axe Rabat-Paris

La relation heurtée que nos gouvernants entretiennent avec la gestion des finances publiques est en train d’atteindre des proportions insoupçonnées à l’aéroport Léopold Sédar Senghor. En effet, de sources sûres, le gouvernement sénégalais refuse toujours de faire la lumière autour d’environ 50 milliards de F Cfa, représentant la redevance des infrastructures aéroportuaires. Autre zone d’ombre : nos autorités ont beau déclarer sur tous les toits que cet argent allait être logé dans un compte séquestre, mais la vérité est beaucoup plus prosaïque. Car, les mêmes sources ajoutent que cette redevance des infrastructures aéroportuaires, qui dormait à la Banque marocaine du commerce moyennant 3 % de frais de gestion, a quitté la Bmce vers une destination inconnue. Ces fonds qui sont versés par les compagnies aériennes, ont plongé l’Association internationale des transporteurs aériens dans une inquiétude sans précédent. D’autant que ses nombreuses recherches qu’elle a menées, pour avoir le cœur net sur la domiciliation de cet argent sont restées vaines. Même si, aux dernières nouvelles, certains annoncent lesdits fonds à la Banque Paris Bas. Les travailleurs de l’aéroport Léopold Sédar Senghor, quant à eux, continuent de réclamer que la lumière soit faite autour de ces fonds, mais en vain.

En fin Avril, pas de fric pour les travailleurs, le gouvernement a bloqué les comptes d’Asi

L’avenir des travailleurs d’Air Sénégal international ne tient plus qu’à un fil, et pour cause. Sur demande de l’Aéroport international Blaise Diagne, les comptes de la compagnie aérienne sont bloqués. Motif invoqué : l’Etat du Sénégal réclame à Asi des arriérés de paiement de la redevance des infrastructures aéroportuaires qui s’élèvent à 3 milliards de F Cfa. Mais, puisque la compagnie aérienne exige de lui le paiement d’une dette de 3 milliards de nos francs, les autorités sénégalaises avaient accepté le principe selon lequel il fallait que chacune des deux parties fasse table rase des fonds à lui dus par l’autre. Avant que, on ne sait pour quelle raison, l’Etat n’effectue un virage à 180°. En tout cas, si rien n’est fait pour décanter la situation, les employés d’Asi ne percevront pas, à la fin du mois d’Avril, leurs salaires. Ce qui plonge les dizaines de pères de familles dans une psychose jamais égalée. Pendant ce temps, certains partenaires stratégiques et autres promoteurs de l’aéroport de Diass doivent, d’après certaines indiscrétions, environ 1 milliard de F Cfa à l’aéroport Léopold Sédar Senghor, mais refusent, jusqu’ici, de mettre la main à la poche.

Les terribles révélations du promoteur Mbackiyou Faye sur le morcellement des parcelles de l’aéroport LSS

Alors que tous les projecteurs sont braqués dans la vente de ses actions de la Sonatel, le gouvernement est en train de vendre aux enchères le périmètre de l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Et, dans cette bamboula foncière, deux promoteurs, Mbackiyou Faye et Amar Diop se sont taillé la part du lion. De sources sûres, interpellé, la semaine dernière, par les travailleurs de l’aéroport, lors d’une rencontre, Mbackiyou Faye a servi une explication tirée par les cheveux. « l’Etat veut construire un monument de la renaissance, mais puisqu’il n’a pas des ressources financières pour l’érection de celui-ci, il m’a offert deux titres fonciers que je dois exploiter », déclare-t-il à ses interlocuteurs restés bouche bée.

L’Ipres a déjà fait un placement de 27 milliards de F Cfa sur l’un de mes terrains

Poursuivant, il leur a confié que l’Institut de prévoyance retraite a déjà fait un placement de 27 milliards de F Cfa sur l’un de ses deux terrains ». Et c’est certainement avec ces fonds que nos autorités vont construire ledit monument, à condition bien sûr qu’elles ne l’injectent dans d’autres secteurs du fait de leurs difficultés de trésorerie. Pire, les deux terrains de Mbackiyou Faye sont estimés à une superficie de 18 hectares, qu’il peut vendre actuellement à 200 000 F Cfa le mètre carré. Quant à Amar Diop, il entend ériger sur l’espace une Cité dénommée Touba Almadies. C’est dans ce contexte de partage du domaine foncier que les travailleurs des lieux exigent eux aussi, leur part du gâteau. Comme ce fut le cas pour les agents du Cices.

Daouda THIAM

Source: L'as

Article Lu 11041 fois

Samedi 18 Avril 2009





1.Posté par macs le 18/04/2009 18:58
tristesse.rien d'autre a dire.

2.Posté par AKWAD le 18/04/2009 21:34
ACWAD demande au président de la république, au ministre Habib Sy, à l'Agence des Aéroports du Sénégal et au nouveau maire de Dakar de tirer cette affaire au clair
tout le monde sait que Mbackiou faye c'est pape Diop

ACWAD

3.Posté par kocc le 18/04/2009 23:19
lou ma si nakhari ék moy qu'il vont se refaire des couilles en or avec cette argent

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State