Référence multimedia du sénégal
.
Google

CINQUANTE CAISSES SAISIES : El Hadji « fabriquait » du vinaigre à base d’acide et de colorant

Article Lu 1811 fois

L’approche du Magal de Touba est une période faste pour les commerçants grossistes. Mais, c’est aussi une aubaine pour certains trafiquants pressés d’écouler des marchandises impropres à la consommation. C’est le cas d’El Hadji Kâ, qui s’apprêtait à vendre 50 caisses de faux vinaigre lors du Magal.



De l’eau, du colorant et de l’acide acétique, c’est la fameuse formule chimique d’El Hadji Kâ pour faire du vinaigre. Du faux vinaigre, il en a fabriqué en quantité industrielle. Âgé de 30 ans, marié et père de deux enfants, il logeait dans une case qui lui servait en même temps de laboratoire au quartier de Mbal, à Touba. El hadji Kâ se dit marchand, depuis près de trois mois, il mène en solitaire son activité. Sans instruction, mais intelligent à souhait, il utilisait les logos et les bouteilles d’entreprises, entre autres « Saparal », « Mbolo » et « Mame Diarra ». Sous de faux noms, il allait continuer à écouler son produit impropre à la consommation sur le marché. C’est la vigilance du représentant des produits « Saparal » qui freina le bonhomme à la recherche de gain facile. Constatant la présence d’un concurrent qui livrait sur le marché des produits similaires aux siens, le représentant des vinaigres « Saparal » s’en ouvrit à la gendarmerie. Après investigations, les gendarmes découvrirent la supercherie. El Hadji Kâ, de concert avec l’imprimerie Darou Khoudoss où il se faisait faire les étiquettes, tomba dans le piège en se pointant à un rendez-vous fixé par un client désireux de recevoir une commande. N’ayant pas senti le piège, El hadji Kâ fut pris et 50 caisses de vinaigre déjà placées au marché Ocass furent ainsi confisquées, de même qu’un rouleau d’emballage, des capuchons et plusieurs bouteilles. Placé en garde à vue à la brigade spéciale de Touba, il a été déféré hier au parquet. Récidiviste, El Hadji Kâ a déjà été arrêté en 1994 pour des faits similaires et condamné à une légère peine d’un mois et dix jours. Une sanction apparemment pas dissuasive pour décourager le bonhomme.

Source: le Soleil

Article Lu 1811 fois

Vendredi 8 Février 2008





1.Posté par gutch le 08/02/2008 11:30
may peeeeeeeeeeeeee

2.Posté par maty le 08/02/2008 16:52
ki moy kassara matt! di possoné nit yi rek ndakh alalou aduna! ki daal yalla na dam rek!

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State