Référence multimedia du sénégal
.
Google

CHRONIQUE: Culture ou bouffonnerie

Article Lu 1401 fois


Les rideaux sont tombés sur la Semaine culturelle de l’Arabie Saoudite au Sénégal. Ce pays a mis en exergue certains de ses aspects culturels qu’il nous a présentés et que nous avons ressenti comme un moment de bonheur. Cette Semaine a été, pour nous qui n’étions pas familiers à la culture saoudienne, riches en découvertes et en enseignements. Disons simplement que les Saoudiens, à travers la déclinaison d’un large éventail culturel auront, à mon avis, réussi à éveiller notre curiosité et à nous faire faire un pas vers plus de connaissance avec leur culture dans certaines de ses dimensions. Suite à l’exposé du professeur Abdallâh Al Ghamdy à la Maison des écrivains (« Keur Birago ») j’ai dû, en ce qui me concerne, aller à la librairie me procurer quelques ouvrages sur la littérature féminine pour y voir quel rôle les écrivaines ont joué dans le processus de l’édification de la société saoudienne « moderne ».

L’exposé du Pr a été incitatif. De manière générale, la délégation de l’Arabie Saoudite a bien défini son champ de rationalité avec une démarche calibrée et des interventions structurées. Bref, il faut dire que cette délégation du Royaume était composée d’hommes et de femmes qu’il fallait pour un objectif, de toute évidence, clairement compris : promouvoir la Culture saoudienne au Sénégal. Dans un mois à peu près, le Sénégal se rendra en Arabie Saoudite avec sa délégation pour les mêmes raisons et, le cas échéant, parapher des axes de coopération. Le problème ici est de savoir si le sérieux et la méthode seront au rendez-vous. Je me trompe peut-être : nous n’avons pas assez de respect pour nos cultures et je vois mal comment on ferait en sorte que les autres les respectent. Une fois en Arabie Saoudite, quels aspects va-t-on s’évertuer à mettre en évidence ? Avec quels hommes et femmes ? À partir de quels leviers ? Bref, quels paradigmes culturels va-t-on clairement décliner pour amener les Saoudiens à comprendre et à témoigner du respect à nos réalités culturelles et à notre pays ? Ces questions sont fondamentales de mon point de vue car, au Sénégal, la vie avec la pensée a laissé la place à la vie avec le folklore consacrant ainsi le règne des bouffons et des saltimbanques, des promoteurs du ridicule et de l’insupportable, des opportunistes et des activistes calculateurs.

Il est à craindre justement que ces catégories soient, le jour-J, représentatives de la délégation sénégalaise au détriment des véritables acteurs dans leurs domaines de compétences. Déjà il se dit que toutes les « driankés » (« grandes et dimensionnées dames ») de la République font quotidiennement le pied de grue devant les bureaux des chargés des inscriptions pour le départ. S’il s’agit d’aller promouvoir l’image positive du Sénégal en Arabie Saoudite, il y a éventualité d’aller y promouvoir les oripeaux ! Parce que le décrochage du superflu de l’activité culturelle ne s’est, en réalité, pas encore opéré. Même parmi les écrivains, il s’en trouve qui ont tendance à confondre gymnastique sémantique et réflexion discursive sérieusement articulée et structurée. Le vrai problème avec la plupart de nos « hommes de pensée », tient davantage à la problématique d’un paradigme mental.

Le « Sénégal culturel » ira en Arabie Saoudite. Attention donc à ce qu’il ne défaille pas et gare à ce qu’il ne s’évanouisse dans l’évanescence de notre art du « Ndajé » (rencontre) ou l’insignifiance se la dispute à l’ostentation. Les autorités, au premier rang desquelles celles du ministère de la Culture, du Patrimoine historique classé, des Langues nationales et de la Francophonie, en seront particulièrement tenues pour responsables parce qu’elles n’auront pas été intransigeantes pour la sauvegarde de ce qui fait le prix de l’honneur et de la considération.

Par Felix NZALE

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1401 fois

Jeudi 28 Février 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:44 Pénurie d’eau à Dakar : la véritable raison…

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State