Référence multimedia du sénégal
.
Google

CHERTE DE LA VIE-MANIFESTATIONS: L’opposition a remis ça à Diourbel

Article Lu 1496 fois


Après la Dakar, samedi, c’est Diourbel qui a pris le relais, ce dimanche, pour recevoir les leaders du « Front Siggil Sénégal » dans une marche contre la flambée des prix des denrées de première nécessité, rapporte Sud Fm.
C’est devant la Préfecture de Diourbel que se sont massés les manifestants qui ont voulu remettre une déclaration au chef de l’exécutif départemental. Mais les portes sont restées closes, le préfet ne voulant pas recevoir cette délégation composée de Abdoulaye Bathily de la Ld/Mpt, Madior Diouf du Rnd, Amath Dansokho du Pit, Momar Samb du Rta/S, Babacar Ndione de l’Afp, entre autres. La mobilisation est assez forte et les slogans ont fleuri dans la capitale du Baol.

Premier à donner son sentiment sur le déroulement de la marche, Abdoulaye Bathily. « Je peux dire que depuis quarante ans que je suis acteur du mouvement social et politique au Sénégal, j’ai participé à plusieurs actions à Diourbel, dont évidemment la Marche bleue de 2000, mais ce que j’ai vu aujourd’hui dépasse tous les espoirs et n’est comparable à aucune des manifestations. Cela veut dire que le pays est mûr aujourd’hui pour les changements qui sont attendus », soutient-il.

Selon le patron des « jallarbistes », « le peuple sénégalais en a marre de la politique suivie par le régime de Abdoulaye Wade. Le mécontentement est général. Les hommes, les femmes, les jeunes sont venus en grand nombre à Diourbel, sous le soleil ardent ; et avec tous les leaders, nous voulions féliciter nos camarades de Diourbel pour avoir organisé cette puissante et imposante manifestation ».

Pour le professeur Madior Diouf, Secrétaire général du Rnd, « Diourbel a réussi un très grande mobilisation, une très grande marche citoyenne. J’aurais ici par ailleurs à dire que le riz est cher, l’huile est chère, le savon est cher, les produits de première nécessité coûtent très cher et tout cela, il était important de le dire ici, c’est beaucoup plus important que les promesses de tonnes de riz qui vont arriver et qui n’arriveront jamais ».

Le leader du « Front Siggil Sénégal », par ailleurs membre de la « Coalition Alternative 2007 », de poursuivre : « Les sacs de riz vides ont été nombreux. Les Diourbellois ont voulu montrer que tout est cher dans ce que nous achetons quotidiennement. Je voudrais y ajouter et nous le disons tous en même temps aussi que ce problème-là serait résolu par des élus et non pas par des Délégations spéciales. Les élus sont les légitimes qui doivent régler les problèmes du Sénégal. Ici à Diourbel, à Bambey, ailleurs, on s’apprête à s’approprier le suffrage des gens en éliminant ceux qui ont été élus, ce n’est pas normal ».

Le Pr. Madior Diouf de pointer un doigt accusateur sur le régime de Me Abdoulaye Wade, avant de dérouler la solution aux problèmes. « Ceux qui ont amené le pays ici, à cette situation de pauvreté, ce sont ceux-là qui veulent éliminer les élus et mettre à leur place des gens choisis qui obéiront à celui qui a mis le pays à genoux, Abdoulaye Wade. Ce ne sont pas ces diversions-là qui règleront nos problèmes. Nos problèmes, nous allons dire comment ils seront réglés. Aux Assises nationales, tout le pays va discuter et après il va falloir les mettre en application par des gens élus ».

Source: Nettali

Article Lu 1496 fois

Lundi 28 Avril 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State