Référence multimedia du sénégal
.
Google

CHEIKH TIDIANE SY SOLDE SES DERNIERS COMPTES AU MOMENT DE QUITTER LE MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR: «Ne nous arrivera que ce qu'Allah a déjà écrit pour nous»

Article Lu 11021 fois

La passation de service au ministère de l'Intérieur entre Cheikh Tidiane Sy et Bécaye Diop a été l'occasion pour le premier de dire à ses détracteurs qui ont eu raison de lui, qu'il accepte son sort. «Ne nous arrivera que ce qu'Allah a déjà écrit pour nous», dira-t-il devant Bécaye Diop qui, par ailleurs, dit avoir «reçu 5/5» le message lancé par le personnel du ministère qui a loué le travail de son prédé­cesseur.



CHEIKH TIDIANE SY SOLDE SES DERNIERS COMPTES AU MOMENT DE QUITTER LE MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR: «Ne nous arrivera que ce qu'Allah a déjà écrit pour nous»
C'est dans une ambiance empreinte de solennité et d'émotion que Cheikh Tidiane Sy a procédé «à la passation des pouvoirs» avec Bécaye Diop, son successeur au ministère de l'Intérieur. Un «département hautement stratégique» qu'il décrit comme «une place possessive, exigeante et tentaculaire (et) qui est le baromètre qui permet de tâter au quotidien le pouls des populations». Une occasion que l'ex-ministre de l'Intérieur ne pouvait rater pour solder les derniers comptes avec ceux qui ont eu raison de lui. Et pour le faire, Cheikh Tidiane Sy a puisé dans les versets coraniques pour apporter la réplique à ses détracteurs. «Parlant de ceux qui transgressent l'ordre divin et qui, si un bien t'arrive, cela leur nuit, et si un malheur te frappe, ils disent : "Nous avons déjà pris nos précautions" et s'écartent tous, réjouis, Dieu, le Tout-Puissant et le Miséricordieux, répond : "Ne nous arrivera que ce qu'Allah a déjà écrit pour nous. Il est notre Protecteur et que les Croyants se fient à Allah"», a déclaré dans son discours M. Sy un peu avant, il avait dit, à la lumière de la passation de service effectuée à la même place, il y a dix-huit (18) mois, en prenant les commandes des mains de Me Ousmane Ngom : «Ainsi va la République qui, au-delà d'être une architecture institutionnelle, sans émotion particulière, se méfie, dirait l'autre, des fonctions, des privilèges, des intérêts partic­uliers».

Par ailleurs, Cheikh Tidiane Sy, dans «le principe de la continuité de l'Etat», a invité son successeur à diligenter les «mesures d'accompagnement d'ordre financier» relatives aux nouveaux statuts de la police. Non sans indiquer à Bécaye Diop les «préoccupations» des policiers qui portent sur «l'augmentation substantielle de la charge de police (et) la revalorisation des indemnités représentatives de logement». Pour ces dernières, M. Sy a «toujours estimé qu'ils (ndlr : les policiers) étaient largement défavorisés par rapport aux autres corps militaires et Paramilitaires. Il faut leur rendre justice au regard des services rendus à la Nation».

Bachir Fofana
Source Le Populaire

Article Lu 11021 fois

Samedi 24 Octobre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State