Référence multimedia du sénégal
.
Google

CHEIKH BÉTHIO THIOUNE MET LES POINTS SUR LES «I» «Ceux qui disent qu’il y a des heurts entre Serigne Bara et moi racontent des histoires»

Article Lu 1929 fois

Comme chaque année, Cheikh Béthio Thioune a célébré à sa manière le Magal. Une occasion de rencontrer ses talibés mais également de se prêter à nos questions.Avec le franc parler qu’on lui connaît, il a soutenu qu’il n’a aucun problème avec Sergine Bara Mbacké qu’il dit être son khalife tout en se défoulant sur les journalistes.



On a tantôt dit que vous avez refusé de faire acte d’allégeance à l’actuel khalife général des mourides Serigne Bara Mbacké. Qu’est-ce qui explique cela. N’est-ce pas là un acte de défiance à son égard ? Le nouveau khalife est mouride. Moi aussi je suis mouride. C’est mon khalife puisqu’il est le khalife de tous les mourides. Vous journalistes, vous semblez, dans votre démarche, créer des heurts entre le khalife et moi. Je sais que vous le faites intentionnellement. Vous le faites pour créer des problèmes. Je vous le dis une bonne fois pour toute, serigne Bara Mbacké est le khalife général des mourides. Je suis mouride, donc il est mon khalife. C’est parce que les journalistes ne comprennent pas l’organisation de la voie mouride qu’ils font ces erreurs. Il y a des guides spirituels auxquels les talibés sont affiliés. Je suis affilié à Serigne Cheikh, le fils de Serigne Saliou. Ce qui n’exclut pas que le khalife général des mourides soit mon khalife. Comprenez-le ainsi. Vous êtes prompts à dire que Cheikh Béthio a dit ceci donc il est opposé au khalife, vous racontez des histoires. Vous cherchez à mettre le feu dans la case mouride, vous n’y arriverez pas. Soyez persuadés que nous sommes des gens réfléchis, nous sommes des mourides et des talibés de Serigne Touba. Si cela est vrai en nous, nous ne pouvons pas renier le khalife. Donc retenez que Serigne Bara est mon khalife.

Cette année aussi, on a remarqué que vous êtes très engagé dans l’organisation, quelles sont les dispositions que vous avez prises ?

Comprenez que dans le mouridisme, c’est le khalife général qui est le maître d’œuvre du Magal. Nous le soutenons pour la réussite de cet événement. Il donne des directives que nous tous appliquons. Mais chacun a sa manière de participer à la réussite du Magal selon son mode d’organisation, ses ressources, sa disponibilité et sa science. Mais tout se résume à bien traiter les hôtes sans distinction aucune. Dieu a dit dans le Coran que tous ceux qui rendent grâce à Dieu évoluent. Leurs dons, les grâces qu’ils ont reçus de Dieu augmentent au fur et à mesure qu’ils rendent grâce à Dieu. Le Magal de cette année est en rien comparable à celui de l’année dernière. Les choses promises par Dieu nous les ressentons dans toutes les activités que nous menons. Par conséquent, nous ne pouvons pas comparer ce Magal-ci à l’édition de l’année dernière parce que chaque année Serigne Saliou ne cesse d’augmenter nos moyens sur tous les plans. Cette année, nous rendons mieux grâce à Dieu et nous appliquons mieux les recommandations de Serigne Touba car nos moyens ont augmenté.

Vous êtes à la tête du thiantacoune, quel est le but que vous recherchez à travers le thiant que vous n’avez de cesse d’initier ?

C’est Serigne Touba qui nous a recommandé le Thiant pour rendre grâce à Dieu. C’est pourquoi nous faisons tout pour accueillir les gens et bien les traiter. Du poulet au chameau en passant par les bœufs et les moutons, nous immolons toutes sortes d’animaux licites pour que les pèlerins s’alimentent bien comme Serigne Touba nous l’avait recommandé. C’est ce que je fais. Tout cela, je le dois à Serigne Saliou. C’est à lui que nous devons notre Thiant. Pour nous mourides, il n’y a pas de distinction entre Serigne Touba et le seigneur des mondes. Nous rendons grâce à Serigne Touba pour rendre grâce au seigneur des mondes parce que c’est par lui que nous rendons grâce à notre seigneur.

Vous étiez très lié à Serigne Saliou Mbacké. Qu’est ce qui a particulièrement motivé cela ?

Nous sommes des talibés mouride et Serigne Touba nous a instruit qu’il s’est réincarné en Serigne Saliou. Ceci nous le disons en le basant sur une science avérée que nous détenons. Nous ne cherchons à convaincre personne. Il y a des choses que l’on vit, si on le dit à certains, ça les choque, ça les heurte car chaque personne avec sa sensibilité, sa manière de penser, sa manière de faire. Nous préférons croire en ce que nous pensons. Ne pas fâcher certains et ne pas heurter les sensibilités. Aujourd’hui est un jour de réjouissance. Tout ce que nous pouvons vous dire est que nous sommes convaincus que c’est Serigne Saliou qui est l’incarnation de Serigne Touba. Le khalife n’a pas disparu. Il est certes monté au ciel, mais il continue à veiller sur nous, il continue à nous faire bénéficier de ses grâces. Il est en nous et parmi nous. Nous sommes de ceux qui ont bénéficié de cette espèce de science qui ne nous sépare pas de lui.

Source: L'observateur

Article Lu 1929 fois

Mercredi 27 Février 2008





1.Posté par LASCO le 27/02/2008 16:21
peeeeeeee

2.Posté par LASCO le 27/02/2008 16:21
merci pour les eclaircissements mr thioune

3.Posté par wawa goor c bethio le 28/02/2008 21:03
a chaque instant si loccasion sepresente il faut lever tout voile avec 'actuel khalif


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State