Référence multimedia du sénégal
.
Google

CHAUDE MATINÉE À L'EX-ENS : Affrontements entre étudiants et forces de l'ordre

Article Lu 1490 fois


Suite au non-respect par le Ministère de l'Education nationale du protocole d'accord signé avec l'Amicale des stagiaires de la Faculté des Sciences et Technologies de l'Education et de la Formation (Fastef), ces derniers ont manifesté hier leur mécontentement en barrant les axes routiers jouxtant l'établissement. Les stagiaires qui réclament le respect des accords signés le 30 novembre 2007, déclenchent ainsi une grève illimitée. Les forces de l'ordre sont intervenues pour les disperser.



L’année risque d’être perturbée au niveau de la Faculté des sciences et technologies de l'éducation et de la formation (Fastef). Pour cause, les stagiaires, qui réclament le respect du protocole d'accord signé avec leur Ministère de tutelle, ont entamé un mouvement de grève. Pour montrer leur mécontentement, ils sont descendus sur la route et ont barré les deux axes que sont l'avenue Bourguiba et celle adjacente qui mène vers le Point E.
Comme d'habitude, les stagiaires ont échangé des jets de pierres contre les lacrymogènes des forces de l'ordre qui ont voulu les arrêter. L'atmosphère était très tendue. Les forces de l’ordre utilisaient la manière forte pour les faire renoncer à leur dessein d'en découdre avec elles. À en croire le porte-parole de l'Amicale, Ibra Diogop Ndiaye : "des grenades lacrymogènes ont été même lancées dans une chambre qui heureusement, n'ont pas fait de dégats.
Aussi, l'enseigne de la grande porte a été brûlée et deux autres personnes ont été blessées". Sur les raisons de leur mouvement, le porte-parole a affirmé : " le Ministre de l'Education qui avait promis de règler nos problèmes avant mi-février, tarde à réagir. Et à notre niveau, nous avons essayé à plusieurs reprises de le joindre, mais chaque fois c'est sur l'aide de camp que nous tombons. Ce dernier nous a fait savoir qu'il n'est pas en mesure de nous recevoir ou qu'il est en voyage. Comme la diplomatie des idées n'a pas porté ses fruits, nous avons opté pour la diplomatie de la force". Aussi, poursuit-il : "Malheureusement au Sénégal, c'est la force qui régle tout et donc nous pensons qu'avec notre mouvement, nos problèmes seront résolus". Selon Ibra Diogop Ndiaye, cette grève déclenchée sera illimitée jusqu’à la résolution de leurs problèmes.
Et à l'en croire : " À chaque fois nous allons adopter une nouvelle stratégie". Ainsi, rendez-vous est donné le vendredi prochain pour une nouvelle Assemblée Générale. Pour rappel, les accords du protocole signé portaient sur les indemnités de stage des élèves professeurs, la mise en position de stage (pour les fonctionnaires), les subventions de mémoire, les bourses des nouvelles recrues et les 5 millions pour l'équipement de la bibliothèque. À cela vient se greffer la construction des 2 pavillons et du restaurant dont la pose de la première pièrre a été faite depuis le 26 janvier dernier.

Source: le Matin

Article Lu 1490 fois

Jeudi 21 Février 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State