Référence multimedia du sénégal
.
Google

CHÂTIMENT CORPOREL À TAMBACOUNDA Une fillette de trois ans sauvagement torturée par sa tante jusqu’à fracture de l’humérus droit

Article Lu 1790 fois


Encore une scène insoutenable qui vient de se produire au quartier Médina Coura de Tambacounda. Une fillette de 3 ans et 6 mois a été sauvagement torturée par sa tante. Son corps est meurtri par les traces de fil et de bâtons laissées par sa tante qui lui ont occasionné un gros hématome au front, une anémie sévère, des cicatrices multiples sur le corps, un retard de croissance, une fracture ancienne de l’humérus droit confirmé par radiographie. Sa tante a été arrêtée et croupit en prison.
C’est le lundi 19 mai 2008 qu’une information est parvenue aux hommes du commissaire Mame Seydou Ndour de la police de Tamba, faisant état qu’une fillette H. Koumé, âgée de 3 ans et 6 mois, venait d’être sauvagement torturée par Aminata Koumé, sa tante maternelle âgée de trente-neuf (39) ans qui avait volontairement accepté de s’occuper d’elle. En effet, le lot quotidien de cet être innocent est la faim, les brimades et des sévices corporels inhumains. La fillette ne pouvait faire aucun geste, sinon endurer les coups de sa tante. Conséquence : tout le corps de la fillette est ensanglanté à cause de ces bastonnades. Sa tante ne savait pas que toute chose a une fin. Ce sont les cris de la victime qui ont attiré l’attention du voisinage qui a aussitôt informé les hommes du commissaire Mame Seydou Ndour de la police de Tamba qui débarqueront aussitôt sur les lieux pour tirer cette enfant des mains de sa tante. L’enfant a été aussitôt conduite au centre hospitalier régional pour des soins intensifs. Le diagnostic du médecin pédiatre, Joseph Saint Clair Diop, révèle «un gros hématome du front, une anémie sévère, des cicatrices multiples sur le corps, un retard de croissance staturo-pondérale en rapport avec une malnutrition proteino-calorique de type marasme, une fracture ancienne de l’humérus droit confirmé par radiographie». La fillette présente en outre «une instabilité et une agitation psychomotrices qui mériterait un avis en pédopsychiatrie», note le pédiatre. Cueillie et placée en garde-à-vue, Aminata Koumé a été déférée au parquet hier jeudi puis envoyée en prison par le procureur Serigne Bassirou Guèye. Quant à la fillette, elle est toujours entre les mains des spécialistes du centre hospitalier régional.

Source: L'observateur

Article Lu 1790 fois

Vendredi 23 Mai 2008





1.Posté par personne le 24/05/2008 12:40
UNE PRISON SEVERE POUR CETTE MAUVAISE DAME CETTE DAME D ENFERS


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State