Référence multimedia du sénégal
.
Google

CHARLATANS DEMASQUES : Le duo d’escrocs avait promis des milliards au comptable

Article Lu 1509 fois


En promettant de faire du sieur Alain Faye un milliardaire, le duo d’escrocs Abdoulaye et Seydou Diallo use de sorcellerie et de charlatanisme pour essayer de s’emparer de ses deux millions de francs Cfa. Leur sale besogne tourne court quand la victime, ayant déjà perdu la somme de 80.000 francs Cfa, avertit la gendarmerie.

Dans le but de gagner de l’argent de la manière la plus facile au monde, les sieurs Abdoulaye Diallo et Seydou Diallo optent pour l’escroquerie. L’un se disant marabout charlatan, l’autre faisant office de maçon et jouant le rabatteur, ils s’étaient installés dans le quartier flottant de Darou Salam, à Diamniadio. En tentant de mettre la main sur la somme de deux millions du sieur Alain Faye, un comptable dans une société de la place, ils ont fini à la gendarmerie de Diamniadio.

Issus respectivement de Kolda et de Bounkiling, Abdoulaye et Seydou Diallo ont pourtant convaincu Alain Faye de faire de lui un milliardaire s’il suivait scrupuleusement les prescriptions et sacrifices qu’ils lui demanderaient de faire. Le premier contact s’est produit la nuit où Seydou Diallo tombe sur Alain Faye sortant d’un restaurant. Il se présente alors comme un nécessiteux dont l’unique souci est de manger, mais qui n’avait guère de l’argent pour se mettre quelque chose sous la dent. Alain, ému certainement du sort de ce dernier, lui offre 200 francs Cfa. Voyant presque sa probable victime mordre à l’appât tendu, Seydou propose à Alain d’aller voir son marabout qui peut faire des prières pour lui et pour le reste de sa vie. Il en profite même pour demander à Alain son numéro de téléphone portable. La sale besogne peut commencer pour Seydou et son complice Abdoulaye. Car le lendemain, le premier appelle Alain sur le numéro qu’il lui avait donné et lui rappelle les conditions de leur rencontre de la veille. Il réussit ainsi à le convaincre d’aller rendre visite au marabout dont il a tant loué les vertus.

Trouvé en pleine séance d’incantation avec des esprits avec lesquels il supposait être en communication, le faux marabout finit par dire tout son optimisme sur l’avenir d’Alain. Mais il lui suggère auparavant de faire de nombreux sacrifices. Il lui demande ainsi d’acheter un pot de lait concentré, deux kilos de viande, deux kilos de cola et divers autres produits en guise d’offrandes. Avant le départ de la victime, il lui remet une bague à porter et lui fixe un rendez-vous pour le lendemain, devant un baobab. Arrivés au lieu indiqué dans la nuit, le charlatan et Alain entendent résonner dans l’obscurité une voix disant à ce dernier qu’il sera milliardaire dans un futur proche. A condition qu’il donne auparavant la somme de 60.000 francs Cfa pour acheter un panier de cola. La même voix « mystérieuse » se faisant passer pour le sorcier demande au « marabout » Abdoulaye de se rapprocher du baobab afin de voir les prétendus sacs remplis de milliards de francs Cfa promis. Celui-ci avance et tend un billet de 1000 francs Cfa à Alain en guise de preuve. La mise en scène bien orchestrée par les deux escrocs, ils demandent au contrôleur de s’acquitter de la somme de deux millions de francs Cfa dans les plus brefs délais pour espérer recevoir les milliards contenus dans les deux sacs. Un délai lui est fixé pour le lendemain, précisément au crépuscule. Consentant, Alain promet de ramener la somme le lendemain, à l’heure convenue. Il est d’ailleurs appelé au téléphone par Seydou qui l’invite à se contenter de donner un million de francs Cfa, s’il éprouve des difficultés à rassembler les deux millions demandés au préalable. Plus futé que les deux escrocs, Alain finit par se rendre compte qu’il est en face d’un duo d’escrocs et alerte aussitôt les gendarmes de la brigade de Diamniadio. Ces derniers montent un dispositif permettant de mettre la main sur Abdoulaye et Seydou Diallo, les deux hommes qui voulaient user de sorcellerie et de charlatanisme pour s’emparer des deux millions de francs Cfa d’un honnête citoyen. Après leur garde à vue, les deux individus ont été déférés pour escroquerie et complicité d’escroquerie portant sur la somme de 80.000 francs Cfa.

Source: Le Soleil

Article Lu 1509 fois

Jeudi 31 Janvier 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State