Référence multimedia du sénégal
.
Google

CHARGÉ DE RÉCUPÉRER LE LOYER D'UNE MAISON Samba Ngom prend une «ñaareel» avec une partie de l'argent

Article Lu 1900 fois


Au lieu de tout faire pour mériter la confiance placée en lui par son cousin, il a préféré utiliser une partie du loyer à des fins personnelles. Au point de se trouver actuellement dans de sales draps.
Samba Ngom, âgé de 52 hivernages, est établi en France depuis plusieurs années. À force de trimer dur et d'épargner l'argent ainsi gagné, il parvient à acquérir ici une parcelle et y fait construire une maison d'une dizaine de chambres. Avant de retourner au pays de Sarkozy, il loue la maison à des locataires au prix de quinze mille francs le mois par chambre et charge son cousin Atou Fall de récupérer à chaque fin du mois l'argent et de le reverser dans son compte ouvert dans une banque de la place. Le temps passe et au bout d'un an, c’est-à-dire le mardi 9 juillet, notre cher émigré débarque à l'aéroport Léopold Sédar Senghor pour venir passer comme d'habitude quelques semaines de vacances au pays natal. Trois jours plus tard, il invite son cousin et homme de confiance à faire le compte du loyer. Surprise d'harmattan : il découvre un manquant de cinq cents mille francs. Atou Fall s'empresse de mettre cela sur le dos de locataires indélicats qui lui doivent des arriérés. Loin d'avaler la couleuvre, Samba Ngom procède à une vérification et se rend compte qu'aucun d'eux n'a manqué un seul mois. Acculé, Atou Fall se perd dans des explications cousues de fil blanc et s'engage à rembourser tout dans les plus brefs délais. Malheureusement, il ne respecte pas sa parole et l'affaire atterrit à la police. «J'avais confiance en lui, mais il m'a trahi. J'exige qu'il me paye mon argent», avance le plaignant. Cuisiné par un enquêteur, le mis en cause commence par tout nier, soutenant ne rien devoir à ce dernier. «J'ai dépensé les 500.000 francs pour epouser une deuxième femme et régler quelques problèmes», révèle-t-il. Et de solliciter un délai de deux mois pour réunir la somme et la remettre à Samba Ngom. Depuis le mercredi 16 courant, Atou Fall est pensionnaire de la citadelle du silence et attend de faire face au juge pour connaître la date à laquelle il retournera auprès de celle qu'il a récemment épousée.

Source: L'observateur

Article Lu 1900 fois

Vendredi 18 Juillet 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State