Référence multimedia du sénégal
.
Google

CHANTAGE OU REALITE? GASTON refuse d’organiser des combats pour cette année: Reactions de lutteurs...

Article Lu 11043 fois

Le « promoteur du peuple » risque de ne pas organiser des combats cette année, si les cachets ne sont pas revus à la baisse. Seule exigence pour lui permettre cette année de descendre dans l’arène. Pour leur part, les lutteurs accepteront-ils de se faire payer moins pour remettre leur Nguimb ?



CHANTAGE OU REALITE? GASTON refuse d’organiser des combats pour cette année: Reactions de lutteurs...
Les amateurs de lutte qui espèrent cette année voir Gaston Mbengue organiser des combats de gros bonnets de la lutte n’ont qu’à déchanter car le promoteur du peuple comme aime l’appeler El Hadj Mansour Mbaye, le président des communicateurs traditionnels est catégorique sur ce sujet. « Je suis en train d’observer, je ne prévois rien pour cette année », révèle-t-il. Soulignant que même s’il arrive à descendre dans l’aréne cette année, ce n’est pas pour organiser des combats de gros cachets. « Si les lutteurs ne diminuent pas leurs cachets, je n’organiserais pas de grands combats cette année », explique le promoteur de lutte. Mais cette position dogmatique du promoteur, cache mal le malaise de ses collègues de la lutte. Lors de la première confrontation entre Yékini et Baboye, organisée par Luc Nicolaï, ce dernier avait déclaré avoir perdu plus de 40 millions de francs Cfa. Enfonçant le clou, l’ex promoteur Aziz Diop croit que la plupart des organisateurs de grands événements de la lutte avec frappe le font à perte à cause des frais d’organisation élevés sans compter les cachets exorbitants des protagonistes. « Seuls les grands promoteurs comme Gaston Mbengue ou Luc Nicolaï arrivent à décrocher de puissants sponsors pour les soutenir et même avec cela, ils ne sont pas à l’abri d’une faillite » se plaint-il. Pourtant, en dépit des pertes annoncées, les promoteurs continuent de rivaliser pour l’organisation de grands plateaux. Organisent-ils à perte ou existe t-il des non dits ? En tout état de cause, la plupart des lutteurs interrogés pensent qu’ils n’y sont pour rien et ce sont plutôt les promoteurs qui font de la spéculation sur le montage des combats. Tout compte fait, les amateurs de lutte risquent cependant d’être pénalisés pour cette année, car Gaston Mbengue qui constitue l’un des principaux organisateurs de cérémonie, envisage de ne pas monter des combats de lutte. Chantage ou réalité ?

Réactions :

Balla Diouf (Fass)

Avec tous les problèmes qui se passent dans ce pays, si les lutteurs n’arrivent pas à décrocher des combats cela risque de leur poser beaucoup de soucis. Nous travaillons ensemble, nous ne devons pas permettre que la lutte meurt pour des questions d’argent. On doit pouvoir se mettre autour d’une table pour discuter afin de trouver les solutions les meilleures.

Lac de Guier 1 (Walo)

Il faut signaler que ce ne sont pas les lutteurs qui augmentent les cachets mais plutôt les promoteurs. Lorsque quelqu’un est en pourparler avec un lutteur, un autre vient en dessous vous voir pour vous proposer une somme plus intéressante. Il n’y a pas d’entente entre eux. C’est une course poursuite pour décrocher le meilleur combat. Les cachets subissent la loi de l’offre et de la demande.

Mbaye Diagne (Manager de Yékini)

Je suis en congé, je ne peux pas parler. Désolé.

Moustapha Guéye (Tigre de fass)

Je ne peux pas répondre à cette question car je ne sais pas si le promoteur l’a déclaré ou pas.

Source: L'office

Article Lu 11043 fois

Mardi 21 Octobre 2008





1.Posté par roky le 21/10/2008 17:31
lambj nekhoula bayi wakhtan lene rek

2.Posté par Dégouté le 21/10/2008 19:21
IL BLUFFE. C'EST SON GAGNE PAIN

3.Posté par bara le 21/10/2008 20:25
trian gaston nakhe ngua mbeure yeupe gaston yaaaaaa bonne

4.Posté par Djaraaf le 21/10/2008 21:48
Je me demande pourquoi les lutteurs eux memes ne s'organisent pas pour se faire leurs propre promotteurs de luttes avec nos encadrements c'est sur que vous seraient plus a l'aise d'organiser des combats entre vous et en meme temps deccrocher les sponsors que vous souhaitez,Arretez de vous faire sucer par des charognares ou des politiciens qui ne font que redorer leur blason a votre detriment.Le senegal voilà un pays où l'on peut se permettre d'organiser des evenements brassant des millions de francs pour a chaque fois declarer des pertes pour ne pas s'acquitter de leurs obligations vis a vis de la communaute.Se serait dans un pays comme l'italie bonjour LA GUARDA DEL FINANZA

5.Posté par serigne saliou le 21/10/2008 22:08
Gaston est un maitre chanteur. Et c'est un etre" humain" comme je ne les aimes pas. Faux, mechant, menteur et traitre. Rappelez vous qu'en 1996 il avait quitte la lutte et avait crie sous tous les toits "qu'il preferait coucher avec sa mere que de rev enir dans l'arene". Six mois plus tard il etait revenu et continuait a organiser des combats... En pretexant que c'etait un ndigueul de son marabout....que neni...Il fait partie des Senegalais les moins valeureux...il a meme vendu de la drogue walahi...mais les Senegalais oublient vite

6.Posté par joe sylla le 24/10/2008 10:39
mais entre mbaye et moustapha gueye qui est le plus idiot on leur pose une question souhaitant avoir leur avis l un dit kil est en congé (c vrai son cerveau est eteint ) et lotre ne sait pas si le promoteur la dit ou pas wouuuuu je m eloigne du milieu de la lutte koi ca me fait penser a ce k le flic avait dit o tigre ( d apres le tigre ) les lutteurs sont ... des gens tres intelligents

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State