Référence multimedia du sénégal
.
Google

CHANGEMENT AU PVD : Serigne Modou Kara Mbacké destitué

Article Lu 11839 fois

Le Parti de la vérité pour le développement a depuis hier un nouveau Président. Ibrahima Sall remplace, à la tête de cette formation politique, Serigne Modou Kara Mbacké qui en devient le guide moral. Dans les rangs du Pvd, l’on susurre que c’est une destitution qui ne dit pas son nom pendant que la nouvelle équipe dirigeante annonce un changement radical dans le fonctionnement du parti.



CHANGEMENT AU PVD : Serigne Modou Kara Mbacké destitué
Le bureau politique du Parti de la vérité pour le développement (Pvd) a finalement entériné, lors de sa réunion tenue hier, les propositions formulées par la commission technique et relatives à la restructuration de ladite formation politique. Après deux mois de réflexion, la commission technique mise en place a soumis à l’appréciation de l’instance de décision du Pvd, le projet de toilettage des textes. Celui-ci devait aboutir à la mise en place d’une nouvelle équipe dirigeante chargée de gérer au quotidien le Pvd. Ce qui a été fait hier avec la nomination, à la tête de ce parti, d’Ibrahima Sall qui devient ainsi le Président exécutif du Pvd. Est-ce un simple changement de façade ? ‘Non’, rétorque ce dernier qui soutient avoir les coudées franches pour mener des changements en profondeur dans la gestion de sa formation politique. ‘Nous allons gérer le parti avec un changement radical en traçant de nouvelles lignes politiques’, confie le nouveau président du Pvd. Et parmi les restructurations en vue, il y a la prochaine mise en place de secrétariats nationaux et de délégués nationaux. Ce qui n’était pas le cas auparavant. De l’avis d’Ibrahima Sall, ‘le parti sera remodelé et les troupes seront remobilisées’. Une manière de dire, selon une source proche de la direction du Pvd, que la nouvelle équipe dirigeante entend imprimer sa marque en adoptant une démarche nouvelle et une rupture avec le passé.
Même si la nouvelle configuration du Parti de la vérité pour le développement a eu l’onction de son père fondateur, en l’occurrence Serigne Modou Kara Mbacké, il reste que, soutient notre interlocuteur, c’est une destitution qui ne dit pas son nom. Car en vérité, murmure-t-on dans les rangs du Pvd, en confinant dorénavant le marabout politicien dans le rôle d’un simple guide moral, l’équivalent de président d’honneur, la nouvelle direction cherche à insuffler plus de démocratie dans la vie du parti. Car, reconnaît un membre du Pvd, tant que Serigne Modou Kara dirigeait le parti, il était difficile pour ses membres de remettre en cause ses avis qui tenaient quasiment lieu de décisions du Pvd.

Aujourd’hui que celui-ci est sur la ‘touche’, ne donnant que ses bénédictions sur les décisions déjà arrêtées par la direction du parti, ‘les militants seront beaucoup plus à l’aise au sein du parti car pouvant discuter de tout et en toute démocratie’. Autre avantage que pourrait tirer le Parti de la vérité pour le développement, c’est, pense-t-on, le fonctionnement du Pvd en tant que véritable parti politique. ‘Avec un fonctionnement démocratique du parti où ce sont les militants de la base même qui vont donner leur avis sur les décisions à prendre, il est évident que nous allons mettre à l’aise notre président moral’, soutient un responsable du Pvd. Autrement dit, Serigne Modou Kara n’apparaîtra plus aux yeux de l’opinion comme l’instigateur des décisions prises au sein de son parti. Aussi, les nouveaux responsables du Pvd n’en seront que plus à l’aise dans leur manière de gérer leurs relations avec les autres formations politiques. ‘Notre avis sera exprimé en toute indépendance vis-à-vis des autres partis, fut-il avec le parti au pouvoir’, note notre interlocuteur. Lequel est, cependant, d’avis que le désormais ex-Président du Pvd est incontournable dans le fonctionnement de son parti. ‘Serigne Modou Kara sera toujours consulté et aura son mot à dire puisque c’est lui qui a fondé le parti et beaucoup de militants ne reconnaissent que son autorité’. D’ailleurs, soutient-on, le maintien de son épouse, Sokhna Dieng Mbacké, au poste de Présidente des femmes du Pvd, est pour prouver que le marabout n’a pas perdu les rênes du pouvoir.

Quant à la présidence du Diwâne (le Mouvement mondial pour l’unicité de Dieu), elle échoit désormais à Cheikh Ibrahima Fatim Mbacké, précédemment responsable moral dudit mouvement.

Source: Walfadjri

Article Lu 11839 fois

Mardi 4 Mars 2008





1.Posté par philosophe le 04/03/2008 16:15
il ne faut pas insulter car tout ce que vous dites Dieu le jugera.
Respect

2.Posté par goryalla le 04/03/2008 19:33
pourkoi tu parles dinsulte
c toi qui a insulté le premiere

3.Posté par Dites-moi le 04/03/2008 23:40


Ibrahima Sall, ce n'est pas celui qui se dit "économiste"?

Si c'est lui, on a une confirmation que Kara a totalement perdu la raison. Comment peut-on laisser de côté Serigne Abass, Babacar Ndiaye, etc pour choisir Sall.

C'est vraiment le début de la fin du parti !!!

4.Posté par @dis moi le 05/03/2008 00:00

Bonne question !!

mais pourai tu me donner des news abbass ba, ancien minist ou si qq1 ades news de lui svp je sui de son village apres keur madiabel
merci

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State