Référence multimedia du sénégal
.
Google

CESSION DES ACTIONS DE LA SONATEL: Pourquoi l’Etat du Senegal ne veut vendre qu’à France Télécom

Article Lu 11367 fois

Ce n’est pas un hasard si l’Etat du Sénégal s’entête à céder ses actions de la Sonatel à France Télécom. Derrière le besoin de liquidités exprimé par les autorités, se gèrent des intérêts financiers dont les dividendes (?) seraient déjà perçues.



CESSION DES ACTIONS DE LA SONATEL: Pourquoi l’Etat du Senegal ne veut vendre qu’à France Télécom
L’épaisse couche de nuages qui couvrait l’opération de vente des 9% des actions que l’Etat du Sénégal détient dans le capital de la Sonatel commence à se dissiper. Et c’est pour laisser apparaître des lueurs sur les dessous de cette transaction à laquelle l’Etat tient comme à la prunelle de ses yeux. En fait, cette obsession de la puissance publique à ne vouloir vendre ses actions qu’à France Télécom «cache bien des dessous» car, si l’on en croit des sources informées de cette affaire, la société de téléphonie française a «déjà décaissé une partie de la somme», tout en précisant que «la somme dégagée, en guise d’acompte, n’est pas passée par un circuit officiel».

Seulement, nos différents interlocuteurs qui jurent ignorer le montant de «la somme versée à des tiers», s’interrogent sur sa destination finale. «S’agit-il de pot-de-vin ou de ristourne pour les courtiers en col blanc ? N’est-ce pas une avance informelle consentie par France Télécom pour sécuriser l’acquisition des actions qui lui permettent de contrôler la Sonatel ?», se demandent nos sources. Ces dernières lient, en effet, «le versement en catimini» de cet argent à l’entêtement de l’Etat à ne pas renoncer à sa volonté de céder ses actions à France Télécom. Cela, au moment où même la communauté internationale prête main forte aux syndicalistes et travailleurs de la Sonatel qui s’insurgent contre «cette cession, de fait, acquise».

Questions sur un rejet de 200 milliards

Pour convaincre de la véracité de leurs confidences, nos interlocuteurs convoquent, d’une part, «la duplicité de l’Etat» qui continue à négocier avec les syndicalistes au moment où la procédure de vente des actions à France Télécom est presque en finalisation. «Les maintes réunions convoquées ne sont que du saupoudrage», se convainc-t-on. En attestent les rencontres tenues entre l’Intersyndicale et les conseillers du Président, Karim Wade et Thierno Ousmane Sy. D’ailleurs, des syndicalistes s’étonnent que le dossier soit piloté hors du circuit financier de l’Etat.

D’autre part, nos sources sont confortées dans leurs croyances de dessous financiers dans «le deal de hauts placés au sommet de l’Etat par le manque de cohérence dans les démarches entreprises». Car, «il a été fait à l’Etat une proposition qui lui permet de recevoir 200 milliards de francs Cfa contre les actions de la Sonatel. Lesquelles actions resteront aux nationaux». Mais, le refus de cette trouvaille convainc nos sources de «l’intérêt particulier que suscite cette transaction que l’Etat ne veut faire qu’avec France Télécom». «Pourquoi ?», s’interroge-t-on. En effet, l’Etat, à travers le fils du Président, Karim Wade, a présenté aux syndicalistes l’expert Gabriel Fall, le Président Directeur général de Cgf/Bourses, une structure qui s’occupe de transactions boursières, de vente d’actions et de montage financier. A ce dernier, il est demandé de faire des propositions qui conservent les intérêts des deux parties. C’était lors de la réunion du vendredi dernier au Palais. Ainsi, d’après des syndicalistes, M. Fall a trouvé une formule qui satisfait les doléances de l’Etat et celles des travailleurs.

Il s’agit d’un «système de portage des actions de la Sonatel par une banque ou par un Consortium qui verse à l’Etat les 200 milliards de francs Cfa dont il a besoin». Ensuite, il reviendra à la banque ou au Consortium «d’organiser une offre publique de vente des actions aux nationaux», conformément aux vœux des travailleurs et d’une partie du Patronat. Le rejet d’une telle proposition est, selon des sources, «la preuve qu’au-delà du besoin d’argent exprimé par l’Etat pour motiver la vente des actions, il y a des intérêts à gérer».

Source: L'observateur

Article Lu 11367 fois

Mercredi 29 Avril 2009





1.Posté par fall le 29/04/2009 15:54
Pour moi c'est pas une surprise dés l'instant que karim voleur wade est impliqué.
D'aileurs je ne comprend pas pk les syndicalistes négocient avec un simple conseiller pdt que le ministre de léconomie supposé piloter cette vente est là ???? ca me fou les nerfs ca.
Patriotes et républicains où etes vous ?????

2.Posté par pape le 29/04/2009 16:16
je souhaite que la procedure de l.expert gabriel fall soit appliquee pour que tout aux
senegalais pour un senegal qui gagne et non a autruis MERCI

3.Posté par sad le 29/04/2009 16:17
Qu'Allah le Tout Puissant nous debarasse d'ablaye Wade et sa famille dont karim, qu'ils soient aneanties dans les flammes de l'enfer!

4.Posté par XOROM SY le 29/04/2009 16:29
DE VRAIS RAPACES NOS DIRIGEANTS: Mon verdict est celui de Dieu, on doit decapiter tous ces rapaces qui ont pille notre pays et mis notre economie a genoux.
Idy, Pape Diop maire de dakar, Modou Diagne Fada, Modibo Diop de l'Aser (le corrompu, lui refuse de payer les honnetes gens qui travaillent avec l'aser au profit de gie fantomes pour se sucrer la gueule),Karim Wade, Ndiawar Toure,Tanor Dieng, Moustapha Niasse,Farba Senghor,Abdoulaye Diop le ministre des finances, et tous leurs semblables qui ont eu a briguer des postes de ministres, de directeurs generaux depuis Senghor.
On doit les juger et les decapiter, ce sont des insatiables,200 milliards, 40 milliards, 10 milliards, bordel de m..., quelle sorte de ventre ont-ils ces goinfres, quelle faim ont-ils pour ensevelir autant de milliards.
Le president Wade lui est senile, il faut le comprendre

5.Posté par Rane le 29/04/2009 16:52
selon moi,ceci n'est en faite qu'une confirmation des actes illicites qui sont en réalité le quotidien de NIOMBOOR!!!ben wééé faisons le constat:s'est il passé un jour sans que personne,syndicalistes,travailleurs..........tout le sénégal dans une certaine mesure n'aient eu à manifesté son ras le bol,sans que personne ne réclame son salaire?
Le fait est que les caisses de l Etat sont vides!!!!!!!!!!!!!!!!!
conséquence:on se met à faire des deals,à camoufler les trucs et à vendre tt ce dont l'on posséde!!!!!!!!!!!!!!!!
ngour gui GOORGOLOU WOO LENE!!!!!!!!!!!
VIVRE EN HOMME LIBRE!!!!!!!!!!!!!!!!GOUVERNER EN BRAVE!!!!!!!!!!!!!!!!

6.Posté par unkut le 29/04/2009 17:47
o bled ya k des voleur pas des voleur de million mé de milliard c ki est grav wade pere et fils volé un milliard doit sufir non pour tt une vie no

7.Posté par boy bou graw le 29/04/2009 18:31
haa yène kay yèna dora wakhe lane moo takhe sama gayi diafour beugeu coute que coute diaye sounou allal dji c'est honteu .hooo vs mes freres n'oubliez jamais un jour on se presentera tous devant dieu et qu'on aura a repondre de tous nos actes et de chaques centimes ns expliquerons sa provenence

8.Posté par TOUTYRE le 29/04/2009 18:41
Vous prenez les Sénégalais pour des imbéciles , sommes des centaines de Sénégalais à travers le monde gérant quotidienemment des fusions acquisitions , du portage de capital , pacte d'actionnaires , redressement d'entreprises , controle , audit :aurions pu gratuitement conseiller l'état ( r me concernant je gagne trés bien ma vie à l'étranger )
Question consortium censé reprendre la part de l'état aprés avoir versé les 200 milliards , peut on fixer la valeur de cession des actions au préalable
encore des gens ou FT vont se sucrer en versant l'argent à l'état et obliger des nationaux à payer 2 ou 3 fois le prix
solution proposée est une alternative que vous cherchez si toutefois votre plan n'aboutissait pas , ceci permettra de sucrer FT
Wade et fils faudrait il vous expliquer à nouveau que le SENEGAL ne peut se developper qu'avec des capitalistes nationaux : faites un tour en Inde , chine , france usa , canada et recenser les detenteurs privés des entreprises bollore , mittal , steeve jobs , bill gates pour ne citer que celà
Wade , arrétez vos agissements ne serait ce que pour préserver la vie future de vos enfants
Regardons de l'étranger impuissant votre cirque : des Sénégalais réussissent par leur seul travail et non grace au coup de pouce de leur pére ; j'ai des enfants métis et je crains beaucoup pour votre fils
Amicalement

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State