Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



CEREMONIE OFFIELLE DU GAMOU DE TIVAOUANE : «Junior» invite l’Etat du Sénégal à renforcer la sécurité aux frontières

TIVAOUANE – La coutume a été respectée, mercredi, à Tivaouane où s’est déroulée la cérémonie officielle du Gamou sous le chapiteau érigé au niveau de la grande mosquée. Cette 111e édition, qui a enregistré la présence de presque toutes les sensibilités politiques, religieuses et cultuelles du pays, a été présidée par Serigne Abdoul Aziz Sy «Al Amine». Le Mali qui est devenu actuellement un foyer de tension doit être également surveillé, selon Serigne Abdoul Aziz Sy «Junior». Surtout que c’est un pays frontalier et frère du Sénégal. Alors, insiste-t-il, «il faut veiller à ce que la paix règne dans ce pays, puisque c’est un pays frère.



CEREMONIE OFFIELLE DU GAMOU DE TIVAOUANE : «Junior» invite l’Etat du Sénégal à renforcer la sécurité aux frontières
Et s’il s’y passe des choses, si on ne l’arrête pas, elles peuvent pénétrer dans notre pays. Alors que tout le monde s’investit et se sent concerné. Car, je suis convaincu que les prières des chefs religieux pourront décanter la situation». Un cadre choisi par le porte-parole de Tivaouane pour inviter l’Etat du Sénégal à être plus vigilant sur la sécurité du pays. «L’Etat doit plus protéger et mieux renforcer la sécurité nationale. Et pour ce faire, il doit inviter les étrangers à montrer patte blanche avant de franchir nos frontières», recommande «Junior» qui s’offusque des dérives notées un peu partout. A en croire à «Al Amine», le Sénégal est comme un moulin-à-vent. Parce que nos frontières sont ouvertes à n’importe qui. De fait, il faut y remédier, car «on sait que certains forfaits commis dans ce pays sont l’oeuvre des étrangers et non des Sénégalais». Il a également lancé l’alerte pour la paix en Casamance. Et de faire dans les révélations. «J’ai fait 18 villages du département de Bignona pour discuter avec les Joolas. Par la suite, on avait réuni 2 membres de chaque village et on avait fait la synthèse un samedi dans l’une des mosquées. C’était du temps d’Abdou Diouf et jusqu’à présent, nous poursuivons nos discussions avec les responsables du Mfdc».

«Junior» révélé avoir soutenu les rebelles de Salif Sadio

Poursuivant toujours ses révélations, «Junior» d’informer que «Salif Sadio m’avait envoyé une délégation. Je me suis entretenu avec ceux qui étaient venus et j’ai pu leur donner ce dont ils avaient besoin. Car, ils disaient avoir des besoins pressants dans le maquis puisqu’ils étaient encerclés et n’avaient plus de quoi se nourrir. Mais, je les avais chargé de lui dire que je voulais un entretien de bouche-à-oreille. Parce que je ne souhaitais pas lui parler par personnes intermédiaires».

«Un pays ne peut pas se développer avec des malversations», avertit «Al Amine»

TIVAOUANE - Placé sous le signe de «Islam, remède de la société», Abdoul Aziz Sy «Junior» a également saisi l’opportunité du Gamou pour prêcher l’unité des coeurs et des confréries. Mais il a aussi et surtout invité les jeunes au travail. «Un pays ne se fonde pas sur la base d’insultes et de mauvaises conduites. C’est pour cela que nous devons renforcer notre foi et craindre Dieu dans tout ce que nous faisons», a affirmé «Al
Amine» avant d’insister sur le fait qu’«un pays ne se développe pas avec des malversations». Dès lors, il recommande de revoir les comportements et surtout protéger les jeunes de certaines croyances étrangères qui n’ont rien à voir avec nos valeurs traditionnelles. D’après «Al Amine», il faut aussi se tenir un langage de vérité. «Le mensonge est devenue monnaie courante et pourtant il est susceptible de déstabiliser un pays», dit-il, avant d’insister pour qu’on incite les jeunes à travailler en leur faisant comprendre qu’ils doivent gagner leur vie à la sueur de leur front. Et de prendre l’exemple sur lui : «J’ai gagné la somme de 16 000 francs Cfa lors de ma première récolte alors que j’étais juste âgé de 16 ans». Le Général Pathé Seck, ministre de l’Intérieur, qui a parlé au nom du gouvernement dont il conduisait la délégation officielle, a exhorté «Al Amine» à sensibiliser davantage les disciples pour pouvoir mieux identifier ceux qui se font passer pour des musulmans, alors qu’ils sont en réalité des terroristes. A l’en croire, l’exemple du Mali est assez éloquent. «Je ne parle même plus du cas malien qui est devenu un foyer de tension», conclura-t-il.

POP Youssoupha MINE, Mbaye THIAM, Aminatou AHNE, Seynabou FALL

Vendredi 25 Janvier 2013




1.Posté par Diop le 26/01/2013 06:37
comme serigne Abdou Aziz Sy la di on doit renforcer la sécurité aux frontiéres puiskon a repéré 50 islamistes à 50km de la région de Tambacounda conséquence de la guerre o Mali

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >







Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés