Référence multimedia du sénégal
.
Google

CASAMANCE - Dénonciation d’un hôtelier : «L’Etat ne soutient pas le tourisme»

Article Lu 1514 fois


Pour Joseph Sambou, le directeur commerical du complexe hôtelier Hibiscus de Cabrousse, en Casamance, l’Etat du Sénégal ne soutient pas suffisamment le tourisme du fait des taxes qu’il continue de faire payer aux touristes. M. Sambou rappelle qu’il était prévu que la TVA soit ramenée à 10% au lieu de 18%, pour soutenir le secteur touristique en Casamance. Mais jusqu’à présent, rien n’est encore fait. Il soutient que dans le coût de la destination, ces taxes constituent un facteur très lourd qui ne fait pas avancer le tourisme en Casamance. C’est à cause de la Tva que le billet de l’avion Dakar-Casamance coûte cher. «Il y a beaucoup de clients qui se demandent pourquoi ils paient la taxe sur la promotion touristique au Sénégal», renseigne t-il.

Selon Joseph Sambou, si l’Etat revoyait ces taxes lourdes qui constituent un facteur de blocage, cela «permettrait aux hôteliers d’avoir une trésorerie plus saine qui va permettre ensuite à ces derniers de réinvestir ces capitaux dans l’hôtellerie pour pour pouvoir être aux normes internationales et répondre aux exigences des clients». En Casamance, la saison touristique ne dure que 6 mois. Elle démarre en novembre et ferme en fin avril. Ce qui est pour Joseph Sambou une perte énorme pour la région de la Casamance que l’Etat du Sénégal pouvait éviter en baissant la Tva pour permettre aux chaînes touristiques de continuer à envoyer des touristes 12 mois sur 12 en Casamance parce que la région est facilement accessible. La route Ziguinchor-Cap-Skirring est très bonne bonne maintenant, les deux pistes des aéroports de Ziguinchor et Cap-Skirring ont été allongées pour permettre aux gros avions venant de partout de pouvoir se poser sans difficulté et le bateau qui assure la rotation Dakar-Ziguinchor-Dakar deux fois par semaine. Il laisse entendre que seule Air Sénégal International essaie d’aider le secteur touristique en faisant des promotions pour permettre à des touristes de séjourner en Casamance au moins une semaine.


Par Erick S. BASSENE - Correspondant -
Source: Le Quotidien

Article Lu 1514 fois

Samedi 1 Septembre 2007





1.Posté par sane cap le 02/09/2007 11:23
Il faut d'abord payer vos emploiyés avant de demander quelque chose à l'état.Les travailleurs des hotels sont trés mal payés à Cap Skirring,c'est à la limite de l'esclavage.La destination Casamance est à la fois l'affaire de l'etat et des hoteliers.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State