Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



CASAMANCE : ATTAQUE « REBELLE » MEURTRIERE A KAFOUNTINE Cinq morts de trop

Correspondance- Kafountine, cible des bandes armées dans la nuit du vendredi dernier, panse difficilement encore ses plaies. Sur place, les populations continuent de s'interroger sur cette incursion « rebelle » qui a fait dans la nuit du vendredi à samedi, cinq morts dont un européen (un français précisément) dont la mort comportait des zones d'ombres qui ont fini par se dissiper.



CASAMANCE : ATTAQUE « REBELLE » MEURTRIERE A KAFOUNTINE Cinq morts de trop
Aux dernières nouvelles, ce français du nom de Bernard, un sexagénaire, s’est en fait suicidé dans sa villa. A l’origine de son acte, une déception conjugale que le français aurait eu du mal à supporter, depuis que sa femme, une sénégalaise, a mis au monde un enfant « noir comme du charbon », ce qui aurait surpris Bernard qui a vu en cette naissance, selon les témoignages, une « trahison ». D’autant plus que lui, Bernard, après des analyses faites en France, s’est vu signifier par les médecins de la terrible nouvelle de son infertilité « irréversible ». A en croire ses proches, après cet épisode, il a toujours menacé de se suicider ; c’est ainsi que profitant de l’attaque survenue vendredi à kafountine, il s’est tiré une balle dans la tête pour abréger ses souffrances.

Aussi, la mort du ressortissant français n’a-t-elle aucune relation avec ces évènements malheureux survenus vendredi, déclarent certains proches du français et des populations de Kafountine.

Autre coin du voile sur cette attaque, c’est le mode opératoire des bandes armées qui, selon des témoins, étaient lourdement outillées et sont entrées à kafountine à bord de six véhicules, selon des témoins. Les assaillants sont entrés par Niafrang, non loin de la frontière avec la Gambie, pour s’attaquer à l’agence du crédit mutuel qu’ils ont dévalisée, avant de s’en prendre a plusieurs boutiques, emportant des marchandises, de l’argent, des portables et des moto « Jakarta ». Dans leur retraite, ils abandonneront deux des leurs, retrouvés morts. Quant à la femme, une restauratrice au quai de pêche de kafountine et sa sœur, elles ont été touchées par des balles perdues alors qu’elles rentraient dans leur quartier. Malchance de se retrouver au mauvais endroit et au mauvais moment.

L’armée, par une vigoureuse riposte, est parvenue à repousser les assaillants supposés appartenir au MFDC.
Rappelons que, un peu plus loin dans la zone, à 25 km à Dioulou, des coups de feu avaient été également entendus, obligeant les populations, surprises par une telle attaque et l’intensité des échanges des tirs, à se terrer chez elles et, la nuit a été très longue.

Cette situation est survenue seulement quelques heures après la visite du nonce apostolique, le messager du Pape Benoît XVI, dans la région Sud.

48 heures auparavant, des bandes armées avaient aussi perpétré un braquage sur la route de Sindian, dans le département de Bignona.

Aujourd’hui, le calme est revenu à Kafountine qui pleure encore ses morts et évalue ses lourdes pertes dans cette énième attaque dans la région. Une incursion « rebelle » qui survient à moins d’une semaine de la tenue d’un festival dans cette zone en proie souvent à des attaques rebelles. Une situation qui replonge les populations de cette partie du département de bignona dans la psychose totale. Des agissements d’individus armés qui viennent également torpiller le fragile processus de paix en Casamance. Et ce sont des nuages qui s’amoncellent encore sur cette situation de ni paix ni guerre qui prévaut depuis trois décennies dans cette partie méridionale du pays.

Des interrogations se bousculent, entre message des bandes armées aux facilitateurs et autres médiateurs du processus de paix ? Défiance aux initiatives de paix ? Le langage des armes refait surface dans la région Sud.

Sud Quotidien Ignace NDEYE

Lundi 4 Février 2013



Nouveau commentaire :
Twitter








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés