Référence multimedia du sénégal
.
Google

CANAL INFO : La section Synpics réclame le respect des droits des travailleurs

Article Lu 1548 fois


Les relations entre la direction générale et les travailleurs de Canal Info ne sont guère des meilleures ces derniers jours. Et la section du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics) de la chaîne dénonce le fait que « les droits les plus élémentaires sont foulés au pied » par la direction. Cette situation continue de prévaloir dans la boîte en dépit des engagements pris par la direction suite à une médiation menée par le Bureau exécutif national (Ben) du Synpics pour aplanir les divergences.

La direction, explique-t-on à travers un communiqué, n’a eu à déférer qu’à une seule convocation parmi les cinq adressées par l’inspection du Travail. La section Synpics de la chaîne a déjà transféré le dossier au tribunal du Travail, une juridiction supérieure devant statuer sur la situation qui prévaut actuellement dans l’entreprise. D’ores et déjà, les travailleurs exigent le règlement immédiat et sans délais des arriérés de salaires des mois de janvier, février, mars en plus du mois de décembre 2006. La section Synpics demande dans le même temps l’établissement de contrat de travail en bonne et due forme à la place des prestations de service délivrées à 99% du personnel de la chaîne. Parmi leurs revendications, les travailleurs citent aussi la délivrance de bulletins de salaire et le paiement des salaires avant le 5 du mois.

En tenant compte de toutes ces exigences, la section Synpics estimant avoir épuisé toutes les voies de dialogue pour un climat social apaisé, promet de dérouler dans les prochains jours un plan d’action pour le rétablissement de leurs droits.

Source: le Soleil

Article Lu 1548 fois

Mercredi 16 Avril 2008





1.Posté par alioune le 16/04/2008 12:25
Si vous saviez qui était vieux aidara, vous n'auriez accorder aucun crédit à ce qu'il fait. Ce jeune homme fait partie de ceux qui ont ruiné le groupe sud communication. Il était entièrement pris en charge (loyer faramineux, transport, indemnités colossales et beaucoup d'autres avantages) pour un travail ne faisait jamais. D'ailleurs pouvait-il faire quelque chose? Non puisque Vieux Aidara n'a même pas le niveau bfem. Il doit son ascension dans le milieu des médias à son protecteur Babacar Touré qui le soutenait partout et lui accordait tous ses avantages sans aucune prestation. C'est grâce à Babacar Touré qu'il a dirigé la chaine de télé LCA qui appartenait au groupe sud communication et basée à paris. On connaît la suite la chaine a fermé pour incompétence notoire de vieux. Revenu au pays, il s'est vite lié d'amitié comme il en a le secret avec Karim Wade à cause de qui, il a livré une bataille sans merci allant jusqu'au déballage dans la gestion de Sud FM par Latif Coulibaly. Mais quand dans ses déballages il a failli toucher son protecteur Babacar Touré, il a vite fait de se ravisser et de laisser tomber tout ce qu'il entgendait entreprendre y compris un procès contre Latif.
On sait aussi comment, après avoir monté Canal Info avec le très professionnel Cheikh Tidiane Ndiaye dont on connaît le parcours à France Télévisions, il a monté une cabale contre lui et a fini par le chasser de la boite. Aujourd'hui, seul maitre à bord et gros lèche-cul au propre comme au figué des princes du jours (Karim Wade aujourd'hui), Vieux Aidara ne se gène de rien. Si cela fait son affaire. Les travailleurs de Canal Info doivent garder cela à l'esprit.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State