Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



CAN CADETTE - Côte d’Ivoire-Sénégal, samedi à Abidjan : Les Lionceaux gardent leurs «chances intactes»

Adjoint de Boucounta Cissé sur le banc lors d’une première qualification historique à la Can cadette en 2011 au Rwanda, Dominique Coly, titulaire au poste, ambitionne de rééditer samedi prochain cet exploit en Côte d’ivoire.



CAN CADETTE - Côte d’Ivoire-Sénégal, samedi à Abidjan : Les Lionceaux gardent leurs «chances intactes»
L’espoir suinte des propos du technicien et ce, malgré le nul (1-1) concédé par son équipe lors de la manche aller de ce dernier tour qualificatif à la Can marocaine. «Bien que la Côte d’Ivoire ait 60% de chances de qualification pour avoir marqué un but chez nous, cela n’en demeure pas moins que malgré nos 40%, nos chances restent intactes», a souligné le technicien, joint au bout du fil après la dernière séance bouclée hier après-midi à Demba Diop.
Les Lionceaux, dont le départ pour Abidjan est prévu ce matin à 7h 00, devront au moins gagner par un but d’écart face à la Côte d’Ivoire pour valider leur ticket où dans le pire des cas, contraindre leurs adversaires à un match nul de deux buts partout ou plus. Dominique Coly tient à souligner que ses poulains disposent d’un bon mental de groupe pour relever ce défi. Fort d’un groupe de 20 joueurs avec lequel il devra rallier la Côte d’Ivoire, le technicien n’a eu à faire appel qu’à un nouveau joueur, en l’occurrence Amadou Bal. Ce dernier, évoluant au poste de milieu de terrain et jouant sous les couleurs d’Aspire, remplace Alhassane Sagna qui, de retour de blessure, est jugé trop juste pour ce match. «A l’aller, Alhassane Sagna a été forfait à cause des soucis avec sa cheville. Il est guéri mais on trouve que la rupture qu’il a connue par rapport aux entraînements fait qu’il est très limité sur le plan physique pour ce match. On a donc jugé nécessaire de faire appel à Amadou Bal, un joueur évoluant comme milieu défensif et qu’on peut faire glisser au poste d’arrière central», a fait savoir Dominique Coly. Qui souligne que le fait que le match se joue sur du synthétique ne constitue par un handicap pour les siens. «Au Sénégal, on est habitués à jouer sur du synthétique. Les stades Demba Diop (où l’équipe a préparé la manche retour) et Amadou Barry sont en synthétique. Nous sommes donc préparés à ça», a argumenté le coach des Lionceaux, qui dit avoir revisité lors de la dernière séance d’hier toutes les gammes entamées depuis une semaine en vue de préparer cette rencontre dans les meilleures conditions.
Me Senghor réitère sa con­fian­ce aux Lionceaux. Le président de la Fédération, Me Augustin Senghor, qui s’est adressé mercredi à l’Equipe nationale cadette (U 17), a dit «le grand espoir» que le football national fonde en cette génération. «Nous avons confiance en vous pour la qualification en phase finale de cette Can, après ce que vous avez démontré lors de la manche aller. Nous avons tenu à être là pour vous dire combien le football national tient à vous et en la qualification pour la phase finale de la Can (des moins de 17 ans)», a expliqué à l’Aps, Me Augustin Senghor aux Lion­ceaux. Avant d’ajouter : «Tout le monde est en droit de garder espoir. Ce ne sera pas facile mais vous en avez les capacités si vous décidez d’aller chercher cette qualification au fond de vous-mêmes.»
amadoumbodji@lequotidien.sn

Jeudi 29 Novembre 2012



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Septembre 2014 - 17:39 Mondial 2014 : les Lions classés 16e sur 24








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés