Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



CAN 2013 - Coup d’envoi de la 29e édition cet après-midi : Tous à l’assaut des Chipolopolos !

La 29e phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations en Afrique du Sud débute aujourd’hui. Qui succèdera aux Chipolopolos de Zambie, dirigés par Hervé Renard et sacrés l’an dernier à Libreville ? Réponse le 10 février à Soccer City...



CAN 2013 - Coup d’envoi de la 29e édition cet après-midi : Tous à l’assaut des Chipolopolos !
Trois ans après une Coupe du monde particulièrement réussie, l’Afrique du Sud accueille à partir de ce samedi (aujourd’hui) et jusqu’au 10 février prochain, la phase finale de la Can. Ce n’est pas la première fois que Mzansi - l’Afsud, en isizulu - accueille la reine des compétitions continentales. En 1996, elle avait pallié la défection du Kenya, et même remporté le tournoi. Cette fois, elle remplace, quasiment au pied levé, la Libye à laquelle la Confédération avait confié la 29e édition.
Le Cap-Vert, le petit nouveau. Tous les favoris, ou presque, sont du grand festin continental : la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigeria, la Zambie -championne sortante, sacrée en 2012- le Mali aussi. Mais, comme en 2012, le plateau 2013 est privé de deux anciens champions illustres, l’Egypte et le Cameroun, éliminés en cours de route. Idem pour le Sénégal et la Guinée, deux Nations qui, au passage, n’avaient pas franchi le cap du 1er tour 2012... L’édition 2013, qui se jouera sur cinq sites qui ont fait leurs preuves lors de la Coupe du monde 2010, accueille de petits nouveaux, les Requins Bleus du Cap Vert, emmenés par la sensation dijonnaise Julio Tavares. Le tournoi retrouve aussi avec bonheur un ancien cador, l’Ethiopie, absente depuis 1982. Neuf des entraîneurs ne sont pas Africains : sept sont issus de l’école française, auxquels on peut ajouter un Uruguayen (Ferrin, Angola) et un Belge (Put, Burkina Faso). Voilà pour les présentations.
Les Eléphants enfin ? De cette édition, on attend évidemment et dans le désordre : des buts, du spectacle, des émotions, des exploits, et des supporters en transe. Que le public soit au rendez-vous serait forcément une excellente surprise, après plusieurs éditions jouées parfois dans des stades aux trois quarts vides... sauf quand le pays hôte jouait. On attend également que ses grands favoris, les Eléphants ivoiriens, décrochent enfin la timbale. Vainqueurs en 1992, ils ont atteint (et perdu) les finales 2006 et 2012 à l’issue de la loterie des tirs au but. Leur sélectionneur Sabri Lamouchi, dont c’est la première participation, dispose du collectif le plus aguerri des seize. Et comme son groupe se nourrit de la pression, il devrait être servi.
Les habituels grincements de dernière minute. Une fois encore, les dernières heures précédant le tournoi auront été marquées par des grincements de dents : le Togo n’est arrivé qu’à la dernière minute, avec une polémique liée à la présence de certains et à la position de son capitaine Emmanuel Adebayor. Quant à la République Démocratique du Congo de Claude Le Roy, elle est agitée par des soubresauts liés à des promesses non tenues, de nature même à remettre en question sa participation et celle de son coach français... Place désormais au jeu, à la compétition et à son match d’ouverture, Afrique du Sud - Cap Vert, dont on attendra qu’il donne le ton à l’épreuve.
Francefootball.fr
Programme
Groupe A :
16 h : Afrique du Sud-Cap Vert
19 h : Angola-Maroc
Groupe B :
15 h : Ghana-Rd Congo
18 h : Mali-Niger

Le Quotidien

Samedi 19 Janvier 2013



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Novembre 2014 - 18:17 Le Jaraaf travaille pour gagner le titre (entraîneur)








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés