Référence multimedia du sénégal
.
Google

CAN 2008 - Difficultés d’hébergement et terrain d’entraînement introuvable pour les Lions : Des Mozambicains revanchards

Article Lu 1398 fois

(Envoyé spécial à Maputo) - Comme prévu les Lions devront s’attendre à un séjour mouvementé au Mozambique. En mission avancée à Maputo, Songo Matar Ndiaye livre ici les premiers signes annonciateurs des difficultés que devrait rencontrer la délégation sénégalaise, surtout au niveau de l’hébergement. Avec comme premiers indices : un hôtel à l’étroit et un terrain d’entraînement introuvable.



CAN 2008 - Difficultés d’hébergement et terrain d’entraînement introuvable pour les Lions : Des Mozambicains revanchards
Comment avez-vous été accueillis par les responsables de la fédération mozambicaine de football ?

Dès mon arrivée (mardi), mon premier réflexe a été de prendre contact avec la Fédération mozambicaine de football. J’ai eu l’occasion de rencontrer le chargé des relations, M. Mugabé. On a tenu une séance de travail, à l’issue de laquelle j’ai eu certaines informations concernant le site d’accueil des joueurs. Il s’agit de l’hôtel Ibis. Pour les autres informations, il fallait contacter le président de la Fédération mozambicaine que j’ai rencontré ce matin (hier jeudi). Les premiers mots qu’il a eu à mon égard, c’est de faire des reproches à l’endroit de la Fédération sénégalaise. Il est revenu sur le match aller qu’on a joué à Dakar, en décriant les mauvaises conditions de leur séjour. Naturellement, on savait que cela n’allait pas être facile pour nous. Il faut souligner qu’ils avaient même saisi la Caf pour évoquer les conditions difficiles d’hébergement, qu’ils disent avoir rencontrées à Dakar. Nous étions donc avertis. C’est la raison pour laquelle, je suis en mission avancée pour essayer de voir et de minorer les difficultés que nous pourrons rencontrer sur le terrain. Depuis, nous sentons que les mozambicains ont aujourd’hui, en travers la gorge, le mauvais séjour qu’ils ont passé au Sénégal. Le président de la Fédération mozambicaine me l’a martelé haut et fort pour me dire que c’était inhumain et que nous les avons traités comme des animaux.

Comment se présente l’hôtel que les mozambicains vous ont proposé ?

L’hôtel réservé aux Lions et au centre même de Maputo. Le nombre de chambres réservé à la délégation sénégalaise est insuffisant. Ils ont réservé 9 doubles et 7 singles. Alors que rien que pour les joueurs, nous avons besoin de onze doubles. Malheureusement, l’hôtel est déjà plein. Nous sommes en train de voir comment faire pour loger le reste de la délégation. Et au moment où je vous parle, je n’ai pas, encore, trouvé d’hôtel. Mais, j’ai déjà visité un hôtel qui a les mêmes conditions que le Méridien Président à Dakar, mais qui est très cher. C’est l’hôtel Polana Serena. Il est situé au bord de la mer et qui cadre avec le standing de l’Equipe nationale du Sénégal. Maintenant, pour chercher la performance, il faut payer.

En avez-vous fait part aux responsables sénégalais ?

Déjà le président Mbaye Ndoye est au courant. De même que toute la délégation qui se trouve au Malawi. J’attends le feed back pour pouvoir me décider. Mais, si cela ne dépendait que de moi, je ne vais pas loger les joueurs à l’hôtel Ibis. C’est un hôtel en plein centre ville. J’ai eu à faire le tour de l’hôtel, hier nuit (mardi), les entrées et les sorties sont incontrôlées. Nous voulons faire un bon match ici, et tout ce qui peut nous créer des difficultés, il faut essayer de les évacuer. J’attends donc le feed back pour me décider.

Donc à quarante huit heures de leur match, les Lions n’ont toujours pas un hôtel ?

Non le problème n’est pas là. Pour les mozambicains, l’Equipe nationale doit loger à l’hôtel Ibis où on note beaucoup de manquements. Je vous ai décrit tantôt, les conditions dans lesquelles on devrait séjourner à Ibis. Si tout dépendait de moi, on ne va pas loger à Ibis. Mais, le dernier mot reviendra naturellement au ministère des Sports qui doit payer la note.

Quelles sont les autres difficultés rencontrées ?

Il y a aussi le problème du bus. La Fédération mozambicaine nous a dit qu’ils vont nous donner un bus de vingt cinq places. Ce qui ne peut même pas contenir la délégation officielle. Nous allons donc louer un bus de cinquante places et deux voitures légères pour pouvoir faire face aux déplacements de la délégation.

Avez-vous pu identifier le terrain d’entraînement des Lions ?

Là aussi jusqu’au moment où je vous parle, tel n’est pas le cas. Ils font du dilatoire. Ils ne veulent pas me montrer le site d’entraînement. Ils exigent le rooting de l’équipe nationale. Ce qui n’est pas une bonne chose pour nous, car cela fait partie des points stratégiques que nous ne pouvons pas communiquer de la sorte. Nous allons attendre le moment opportun pour le faire. Certainement demain (aujourd’hui), nous allons leur donner le rooting. Sinon, jusqu’à présent, nous ne connaissons pas le terrain d’entraînement qu’ils nous ont réservé. Tout ce que j’ai appris, c’est que le terrain de compétition fait au moins cinq kilomètres. C’est encore un problème, parce qu’il va falloir traverser toute la ville pour aller y jouer. Ce qui ne répond pas aux recommandations de l’entraîneur national qui me disait toujours qu’il leur fallait un terrain qui est à côté du stade.

A quelle heure arrive la délégation sénégalaise ?

L’heure reste inchangée. Les Lions sont attendus demain (aujourd’hui), à 13 heures (11 h Gmt).


Recueillis par Woury DIALLO
Source Le Quotidien

Article Lu 1398 fois

Vendredi 15 Juin 2007





1.Posté par un passant le 15/06/2007 16:37
Nous en avons marre des gérémiades de la délagation sénégalaise. Tout ce qu'on demande aux lions c'est d'avoir un mental fort et d'amener un bon résultat à Dakar.

2.Posté par zac le 15/06/2007 16:40
réponse du berger à la bergère.
alors motus et bouche cousu

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State