Référence multimedia du sénégal
.
Google

CAMP PENAL DE LIBERTE 6: Les détenus en grève de la faim contre « les faveurs sélectives du régisseur »

Article Lu 13546 fois

- John Obi est un prisonnier multimilliar­daire qui se permet toutes les fantai­sies

Ça rouspète au camp pénal de Liberté 6. Trois détenus, isolés en cellules disciplinaires, seraient entrés en grève de la faim de 48 h depuis hier pour dénoncer les faveurs que les autorités de la prison accordent à un certain John Obi, détenu comme eux. En solidarité, les autres détenus du camp se sont levés pour réclamer le départ du nouveau régisseur.



CAMP PENAL DE LIBERTE 6: Les détenus en grève de la faim contre « les faveurs sélectives du régisseur »
Les nommés Mamour Kâ, Pape Ndiaye Cissé et un certain Zale, tous condamnés à la perpétuité au Camp Pénal de Liberté VI, seraient en grève de la faim pour 48 heures depuis hier parce qu'isolés par le nouveau régisseur dans des cellules disciplinaires. D'après des sources recueillies au Camp pénal, les trois grévistes qui ont une certaine aura en prison se sont indignés du traitement de faveur que les autorités du camp font à l'endroit d'un détenu nigé­rian du nom de John Obi. John Obi est un richissime trafiquant de drogue condamné à 7 ans de pri­son ferme par le tribunal correc­tionnel de Dakar pour trafic de drogue. D'après nos sources, John Obi est le seul à sortir nuitamment du camp. Mieux, racontent nos interlocuteurs, «les temps de visite de John Obi sont doublés et il reçoit des visites tous les jours et refuse de se présenter à l'appel sous prétexte d'une maladie sans être inquiété.

C'est pourquoi nos sources indiquent que les 900 et quelque détenus du camp pénal réclament le départ du régisseur «qui dirige de main de fer une citadelle de condamnés ».

Un parent de l'un des détenus confirme ces déclarations. D'après lui, les pensionnaires du camp ne supportent plus les caprices d'un certain John Obi. La source qui cite son parent détenu souligne que «c'est un prisonnier multimilliar­daire qui se permet toutes les fantai­sies. Mon parent détenu m'a dit qu'ils se sont manifestés aujourd'hui (hier Ndlr) pour demander le départ du nouveau régisseur. A défaut, que John Obi soit traité de la même manière que les autres détenus ».

Cette source ajoute que les détenus estiment que dans une prison, tout le monde doit être au même pied d'égalité. «Ils disent qu'une maison de détention n'est pas le bon endroit pour tenir compte des classes sociales. Les détenus sont aussi différents socia­lement que semblables présente­ment. Ce John Obi était à 100 m et ce n'est que depuis quelque temps qu'il est à Liberté 6», ajoute notre source.

Faydy DRAME et Aïssatou THIOYE
Source Walf Grand Place

Article Lu 13546 fois

Samedi 12 Décembre 2009





1.Posté par kll le 13/12/2009 22:00
JE N AI RIEN CONTRE LES NIACKS,MAIS VOUS LES SENEGALAIS NE LES CONNAISSANT PAS. VOUS LES ACUEUILLEZ A BRAS OUVERTS,VOUS N Y RECOLTEREZ QUE SIDA,ENFER ET PRISON ET PUIS JE VOUS L AI DEJA DIT NIACK BADOLO LA MOYTOULENE KENE DOU TERAL NIACK,QU ILS SOIENT LES BIEN VENUS CHEZ NOUS MAIS QU ILS RESTENT A LEURS PLACE

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Insolites





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State