Référence multimedia du sénégal
.
Google

CAMEROUN : 21 militaires tués par des « rebelles » nigérians à Bakassi

Article Lu 1467 fois


Vingt et un militaires camerounais ont été tués et six blessés dans une attaque menée par des "rebelles" nigérians sur la péninsule de Bakassi, officiellement remise par le Nigeria au Cameroun en août 2006, a-t-on appris hier de sources militaires camerounaises.

Yaoundé - "Il y a eu une attaque de pirates rebelles nigérians hier (lundi) à 14h 30 (13h 30 Gmt) contre une position militaire camerounaise dénommée « Groupement opérationnel centre » à Bakassi. L’attaque a fait 21 morts, dont deux officiers et six blessés côté camerounais", a indiqué une source, jointe au téléphone par l’Afp depuis Libreville.

Les assaillants sont repartis aussitôt après l’attaque et le calme était revenu hier dans cette zone, a-t-elle ajouté. Une autre source au ministère camerounais de la Défense a confirmé à l’Afp à Yaoundé cette "attaque", sans vouloir en préciser les "circonstances". "Nous avons eu des problèmes sérieux", s’est-elle bornée à expliquer, ajoutant que le ministre de la Défense s’exprimerait le moment venu.

Le journal privé camerounais « La Nouvelle Expression » fait état hier d’une vingtaine de morts dans cette attaque, qu’il attribue à des hommes armés "déguisés en pirates" qui cherchaient à s’emparer des armes de la position camerounaise. Selon la source militaire, l’armée camerounaise a été prise par surprise car elle a confondu les assaillants, venus à bord d’une ou plusieurs embarcations, avec de simples civils, et a donc voulu "respecter les accords de libre circulation".

Ce n’est qu’au dernier moment qu’ils ont sorti leurs armes, a-t-elle ajouté. Cette source a tenu à préciser que les assaillants "n’agissaient pas au nom des autorités nigérianes". Potentiellement riche en pétrole, cette péninsule d’environ 1.000 km2 que le Nigeria a officiellement remise au Cameroun le 14 août 2006, a longtemps fait l’objet d’un conflit frontalier entre les deux pays. En octobre 2002, la Cour internationale de Justice (Cij) de La Haye, saisie par Yaoundé, en avait attribué la souveraineté au Cameroun. Mais il aura fallu quatre ans pour que cette décision soit appliquée.

Source: AFP

Article Lu 1467 fois

Mercredi 14 Novembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State