Référence multimedia du sénégal
.
Google

Burundi : Le président Nkurunziza promulgue une loi criminalisant l’homosexualité

Article Lu 11064 fois

Le président burundais Pierre Nkurunziza a promulgué mercredi une loi qui fait de l’homosexualité un crime. Désormais, les relations entre personnes de même sexe seront passibles de trois mois à deux ans de prison. Les associations de défense des droits de l’Homme montent au créneau.



Le président burundais a promulgué mercredi une loi criminalisant l’homosexualité, ont annoncé samedi dans un communiqué 63 organisations internationales et nationales de défense des droits de l’Homme qui appellent le président Pierre Nkurunziza à revenir sur sa décision.

"Au regard du nouveau code pénal, promulgué par le président Pierre Nkurunziza le 22 avril, les pratiques sexuelles entre personnes du même sexe deviennent illégales pour la première fois dans l’histoire du Burundi", indique le communiqué.

Le texte, diffusé par Human Rights Watch (HRW), précise qu’au regard de cette nouvelle loi, l’homosexualité est désormais passible de trois mois à deux ans de prison.

Pas de confirmation officielle

Interrogé par l’AFP, une source de la présidence a confirmé la promulgation de la loi, qui n’a fait l’objet d’aucune communication officielle. "Le Burundi a, de manière décevante, fait un pas en arrière en légalisant la discrimination", a estimé dans le communiqué Scott Long, responsable de la section des Droits des Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres pour HRW.

"Le gouvernement s’est réfugié derrière la ’coutume’ et la ’culture’ pour justifier cette mesure répressive mais il ne peut y avoir de justification à la privation d’une partie des Burundais de leurs droits fondamentaux", a-t-il ajouté.

Abolition de la peine de mort

La promulgation de ce texte de loi était attendue après le vote décisif de l’assemblée nationale mi-mars qui avait adopté le texte à la quasi-unanimité. Le 6 mars, entre 10. 000 et 20. 000 personnes avaient manifesté à Bujumbura en faveur de cette loi et à l’appel du parti présidentiel burundais, soit la plus grosse manifestation au Burundi depuis 2005. En même temps, plusieurs églises protestantes, de plus en plus influentes au Burundi, avaient également plaidé pour cette mesure.

Le nouveau code pénal consacre par ailleurs l’abolition de la peine de mort au Burundi et intègre des dispositions de droit international contre le génocide, les crimes contre l’humanité et de guerre, la torture, qui étaient jusqu’à présent absentes du droit burundais et ont été approuvées en novembre 2008.

Source Ferloo/ Jeune Afrique


Article Lu 11064 fois

Dimanche 26 Avril 2009





1.Posté par Disi lapez le 26/04/2009 12:18
Tous les pays africains doivent suivre cet exemple. Si jamais on ne prend pas des mesures contre cette pratique honteuse et inhumaine l´afrique sera confronté á des problémes plus graves que ceux elle traverse aujourd´hui. L´homosexualité n´est pas de notre culture. Les organisations des droits de l´homme savent ca aussi mais tout ca c´est la corruption. Au nom de quoi on nous impose cette pratique en afrique. Pourquoi la polygamie n´existe pas dans les pays occidentaux? C´est aussi un droit de l´homme si on nous parle au nom de la liberté. Lisez le livre de l´americain Samuel Huntington "le choc des Civilisations" vous allez comprendre tous les maux de ce monde.

2.Posté par sante le 26/04/2009 15:02
Le président né pas musulman le pays né pas musulman mais simplement ces gens ont le courage de juger que cé de la perversion que d'etr homo... maintenant kan il y'a ds homo...qui dirigent un pays on ne peut pas dépénaliser il faut les foutre dehors ces pédés et arreter d'autoriser la création d'ong dans ce pays surtout ceux qui prétendent défendre le droitsde l'homme cé des pédés même s'il s'appellent al...... ils ne sont musulmans que de nom

3.Posté par mamiita le 26/04/2009 15:57
reponse a sante ,je te signale k la religion catholik aussi interdit l'homosexualite!!! ce sont les dirigeants de notre senegal ki sont niak fayda rek!!!!!! amoul khol lou nekh france wala benen pays on naka faire comme le burundi c'est tout !!! il y va de notre foi et de notre moralite !!!

4.Posté par deugue le 26/04/2009 18:09
Enfin un PRESI et des COLLABO qui ne sont pas des PD.

5.Posté par LE PATRIOTE le 27/04/2009 00:06
Je dis bravo à ce président;au moins lui a le courage d'assumer ses convictions.

6.Posté par senegalais le 27/04/2009 00:36
merci mes le president yalla nalla yalla takhawou ak nieup niouy khekhe goor djigen

7.Posté par lamine le 27/04/2009 09:57
que dieu te reserve une grande maison au paradis pour l'initiative que tu as pris Nkurunziza merci bcp et encor merci seul un president peu prendre ces genres de responsabilité wayé nék fii di é bien é bien rek...........................

8.Posté par Uwiwe le 15/05/2009 17:49
Bien sure que le Président NKURUNZIZA devait considérer la coutume et la culture. Quel pays au monde ne donne valeur à ces choses? Quant à ces droits des homosexuels le BURUNDI ne leur a jamais donné place. En fois de quoi il faudrait que ce qui est nouvellement introduit soit bénéfique à tous les Burundais pour être accepté. Pourquoi par exemple ne pas donner priorité à l'éradication des troubles sociaux et de pauvreté. Et si les hommes se mariaient seulement entre eux, agirait-on de manière juste envers les droits de cette multitude de femmes burundaises célibataires qui veulent bien fonder leurs foyers avec les hommes? Je me demande si ces dites organisations cherchent réellement a défendre les droits des homosexuels au Burundi ou si elles ne visent une autre réalité non révélée.

9.Posté par Uwiwe le 15/05/2009 18:01
Bravo Excellence Monsieur le Président de la République du Burundi. Ne te lasse jamais à faire avancer ton pays dans les voies qui préservent ses valeurs morales. Ceux le veulent autrement apprendront beaucoup de vous. Que Dieu te gardes et garde le Burundi. Uhoraho Akuzigame.

10.Posté par asada le 09/10/2015 07:26
Homosexualité est une pratique maudite qui n’est une invention démoniaque. Avez-vous déjà vu un homme enfanter, ou une femme enfanter sans avoir été en relation avec un homme ? Votre conscience même vous dit que cette pratique est inhumaine. Alors voulez-vous que la dégradation morale qui s’observe actuellement chez vous soit aussi transférée en Afrique ? Pourquoi n’acceptez-vous aussi pas que la pauvreté matérielle de l’Afrique s’installe chez vous ? Si l’Afrique préfère respecter les ordres divins et ceux de la nature, il ne faut pas l’en vouloir. Elle accepterait de perdre votre aide que de croupir dans ces sectes sataniques. Le droit des uns s’arrête par là où commence celui des autres, cela pour vous dire qu’on doit respecter aussi cette multitude d’hommes ou de femmes qui resteraient sans partenaires de sexes opposés si votre sale pratique était instaurée en Afrique. Dieu jugera tout acte humain, qu’il soit ignoble ou bon.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State