Référence multimedia du sénégal
.
Google

Boycott de la révision du Code électoral : L’opposition prend des risques

Article Lu 1945 fois

XIBAR.NET (Dakar, 16 Décembre 2009) - L’opposition la plus significative avait boycotté les dernières élections législatives, ce qui lui vaut de ne pas siéger dans la présente onzième législature. Du fait du coloré ministre de l’Intérieur, Bécaye Diop, elle entend ne plus participer à la concertation pour la révision du Code électoral. Une position qui pourrait bien lui coûter.



Boycott de la révision du Code électoral : L’opposition prend des risques
L’opposition réunie dans le front qui est devenu le « Benno » convaincue de la partialité du ministre de l’Intérieur a suspendu sa participation aux concertations sur le Code électoral. Si les principes sont à défendre, il n’en demeure pas moins vrai que par cette décision, elle prend des risques de laisser toute latitude à la partie adverse de modifier et de ficeler le document électoral à sa guise.

Le parti au pouvoir étant majoritaire au Parlement où la coalition Benno n’est pas représentée, le Code qui sera soumis aux députés et sénateurs va naturellement passer comme une lettre à la poste. Or, c’est sur la base de ce texte que les candidats au prochain scrutin présidentiel vont en découdre avec le président sortant, où celui qu’il présentera.

Chacun sait qu’un mot peut changer le cours de biens des choses, à plus forte raison un texte entier. La politique de la chaise vide n’est pas souvent des meilleures, car, « les absents ont toujours tort ». Wade est un fin politique. Il a mis en avant son exécutant Bécaye Diop, dans le dessein de mettre les meilleurs atouts de son côté. Ne valait-il pas mieux de participer au débat, pour se battre afin d’obtenir le maximum possible de concessions et de prévenir les Sénégalais des pièges que contiennent les propositions de modifications émanant du gouvernement ?

En tout cas, l’opposition paye aujourd’hui son entetement, qui va l’écarter de la représentation nationale pendant, encore trois longues années. Elle perd du coup un trésor de guerre, que pouvaient lui rapporter ses potentiels parlementaires : une élection, c’est d’abord des moyens logistiques et financiers. De même la vocation d’un parti politique reste la prise du pouvoir. Or, qui refuse de « compétir » ne sera pas champion. Benno pouvait rester à la table des négociations et travailler, parallèlement, au départ du ministre dont elle conteste la neutralité. Une telle tactique ne serait-elle plus « dialectique » et réaliste ? En tout cas, le voyageur ne peut pas reprocher à sa famille de souper sans lui.

La Redaction

Article Lu 1945 fois

Mercredi 16 Décembre 2009





1.Posté par Lahad le 16/12/2009 06:02
C'est comme si ils n'avaient pas appris de leurs bourdes lors des législatives qu'ils avaient boycottées. Une opposition si passive et laxiste peut-elle nous aider réellement a se démettre de Wade, that is the question? S'ils ne sont ses complices...la ils trahiront tout un peuple!

2.Posté par LINX le 16/12/2009 06:39
JE SUIS D'ACCORD AVEC L'OPPOSITION SI ELLE POURSUIT SA LOGIQUIE DE BOYCOTE . SA LOGIQUE DEVRAIT NORMALEMENT SORTIR DANS LA RUE TOUS LES JOURS ET S'EN DECOUDRE AVEC L'ETAT ET SA POLICE POUR IMPOSER UN CODE ELECTORAL EQUITABLE ET DEMOCRATIQUE .

JE NE SERAIS PAS D'ACCORD AVEC L'OPPOSITION SI ELLE NE PARTICIPE PAS A CETTE REVISION ET DECIDE DE PARTIR A DES ELECTIONS AVEC CE MEME CODE DECRIES .

3.Posté par salambaye le 16/12/2009 08:18
la methode de TANDJA DU NIGER a commencè.....wade et tandja aucune difference.

4.Posté par Kooc le 16/12/2009 08:33
Je veux bien que l'opposition participe a ses discussion mais si vous discutez pour vous faire imposer des modifications c'est la meme chose que ne pas y participer.Pour son election Wade en democrate a besoin d'un code consensuel et non partisan.
Ils ont clairement dit qu'ils ont le legislatif et l'executif entre leurs mains attendons de voir s'ils sont des democrates.

S'ils sont prets a tripatouiller ce code en leur faveur, je pense que le mieux est qu'ils votent une loi instituant une presidence a vie et la sucession de Wade par son fils.

Le PDS et Co doivent simplement apprendre a etre plus democrate et fair play, si les socialistes avaient agi de la sorte ils ne seraient pas arrives au pouvoir.

5.Posté par dres le 16/12/2009 08:50




http://www.djooma.com/view_video.php?viewkey=764c8e3a691fa2b3a321

6.Posté par Bakh le 16/12/2009 14:30
thanx Lahad

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State