Référence multimedia du sénégal
.
Google

Blocage des prix du pain et de la farine : Le ministre du Commerce au banc des accusés

Article Lu 1571 fois


Blocage des prix du pain et de la farine : Le ministre du Commerce au banc des accusés
Les réactions ne manquent pas après la décision de l’Etat de bloquer les prix (voir Walf n°4639 du mardi 4 septembre dernier). La baguette de pain et la farine ne connaîtront pas d’augmentation. Ainsi en ont décidé les autorités malgré les pressions des boulangers et des meuniers. Pour ces autorités, il est inadmissible qu’à l’approche du mois de Ramadan, on puisse même envisager une hausse du prix du pain. Ce qui a amené certains professionnels à ruer dans les brancards pour accuser le ministre du Commerce.

Des professionnels de la filière ne savent plus où donner de la tête face à ‘l’entêtement’ du ministre du Commerce de réviser la structure des prix de la farine et du pain. ‘On dirait que le ministre du Commerce ne connaît pas les règles du marché international. Son incompétence est aujourd’hui avérée du fait de son entêtement à vouloir maintenir les prix contre vents et marées. Il risque de provoquer un séisme dans la filière’, avertit ce professionnel.
A l’en croire, l’attitude du ministre de tutelle a amené le Premier ministre a confié le dossier au ministre délégué au Budget. ‘Depuis deux jours, le dossier est géré par le ministre en charge du Budget. Nous espérons qu’à ce niveau, les choses vont s’arranger. Nous ne pouvons plus tenir face à la flambée des prix sur le marché international. Tout économiste digne du nom doit savoir que le Sénégal ne peut plus rester à l’écart. Aujourd’hui, nous sommes convaincus de l’incompétence du ministre à gérer ce dossier’, crie ce patron d’une chaîne de boulangeries.

‘ La mesure a été prise l’année dernière, après une série de concertations avec les différents acteurs sous l’ancien ministre du commerce Mamadou Diop ‘ Decroix ’. Son successur (Habibou Mbaye) ne fait qu’appliquer les textes en vigueur en la matière. Et comme on dit : il y a la continuité de l’Etat. On ne doit pas l’accuser à tort ’, défend un proche collaborateur du ministre.

Avec la mesure visant l’exonération de la Tva de 18 % précédemment appliquée sur le pain et la suppression des droits de douane sur l’importation de blé, l’Etat veut éviter une répercussion de la hausse observée sur le marché mondial sur les ménages sénégalais. ‘Les professionnels, notamment les industriels ont fait aussi des efforts en procédant à une réduction de 17 000 francs Cfa sur la tonne de farine. Mais aujourd’hui, aucune stratégie ne permet de maintenir les prix comme tels. Le marché local dépend du marché international. Et il ne faut pas oublier que le Sénégal dépend du marché mondial puisqu’il importe du blé. En plus les coûts du fret ont considérablement augmenté. Tous les pays, notamment ceux de la sous-région ont revu leurs prix’, souligne ce cadre d’une petite unité industrielle.

D’après les explications des professionnels, une inflation sur la farine, et par ricochet sur le pain, est évidente. La flambée des cours des céréales sur le marché mondial risque donc d’avoir, dans les prochains jours, des conséquences inattendues pour les ménages sénégalais. Les professionnels n’ont fait que constater un phénomène qui leur échappe.

Le Sénégal importe près de 350 000 tonnes de blé par an. Ces importations sont, pour l’essentiel à l’actif des Grands moulins de Dakar (Gmd) pour 270 000 tonnes, la Nouvelle minoterie africaine (Nma) exporte 50 000 tonnes et les moulins Sentenac 25 000 tonnes.

Le prix international du blé est passé, entre 2006 et 2007, de 160 à 230 euros, soit environ 104 960 fCfa et 150 880 fCfa. Aujourd’hui, le prix Caf moyen de la tonne de blé est cependant à 190 euros, environ 124 640 fCfa. Alors que sur l’international, le prix Fob réel de la tonne de blé standard est à 225 euros plus 35 euros de fret. Le prix Caf revient donc à 260 euros (environ 170 560 fCfa).

Les droits de douane estimés à 5 % représentent 6 232 francs par tonne, soit 2,2 milliards sur l’année pour certains meuniers. L’Etat devrait abandonner sur 5 mois (juillet-décembre 2007) près de 900 millions de francs. Des meuniers auraient déjà perdu 2,5 milliards de francs entre août 2006 et juillet 2007.

L’augmentation subie par les industriels entre août 2006 et juillet 2007 est chiffré entre 165 et 210 euros la tonne, soit environ 108 240 francs et 157 440 francs Cfa.

Le prix de vente de la tonne est passé de 222 000 à 258 000 f. En début 2006, il était déjà à 236 000 francs. ‘Les hausses du blé ont commencé sur le marché mondial en juillet 2006. Avec le ramadan, aucune répercussion n’a été observée sur le marché local. Et en octobre 2006, le prix est passé à 260 000 francs’, rappelle-t-on.

Le gouvernement, pour éviter toute répercussion sur le consommateur, en cette période de jeun, avait ramené, l’année dernière, le prix à 222 000 francs. Le prix de la farine et du pain passe ainsi sous régime homologué.

L’Etat revoit sa copie pour autoriser, en début décembre 2006, une hausse de 16,5 %. Une mesure qui sera mise en application en décembre pour 8 % et en juillet 2007. Le prix actuel sous homologation est à 258 000 francs. Les boulangers ne paient plus de Tva (18 %) depuis décembre 2006, avec une baguette de pain échangée à 150 francs Cfa. ‘Toutes ces mesures sont salutaires, mais à terme, c’est tout un secteur qui risque de s’écrouler. Le ministre délégué au Budget va certainement avoir le dessus sur le ministre du Commerce’, croit savoir un professionnel établi en centre-ville.

Avec cette mesure, l’Etat accusera une perte de 15 milliards de francs, selon les estimations (voir notre dernière édition).

Johnson MBENGUE
Source: Walfadjri

Article Lu 1571 fois

Mercredi 5 Septembre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State