Référence multimedia du sénégal
.
Google

« Benno » en face de « Sopi » : Wade pousse à la confrontation

Article Lu 1819 fois

XIBAR.NET (Dakar, 1er Décembre 2009) - Après avoir rompu le dialogue avec l’opposition, le président de la République fera pire : il en appelle son camp à en découdre avec l’opposition. Mais, les Sénégalais, tous camps confondus, doivent lui dire niet !



« Benno » en face de « Sopi » : Wade pousse à la confrontation
Sous le président sénégalais, Abdoulaye Wade, ce sont les milices privées qui auront l’avantage de se sucrer de contrats, qui les mettront au banc des accusés : suite aux mouvements d’humeur de la coalition la plus représentative du Sénégal, « Benno », il a encouragé ses militants à répondre du tic au tac à leurs adversaires. Le père de famille est pour l’affrontement entre ses partisans et ses adversaires de l’opposition. Il leur demande de répondre aux ruades de l’âne, de répondre à la gifle par une baffe. Pourtant, c’est lui qui a les troupes armées, les forces de police, de sécurité et de renseignement sous contrôle. Wade est un habitué des faits. Opposant, il avait demandé à ses foules de renvoyer les grenades lacrymogènes aux policiers, d’en découdre avec eux, en tant « qu’hommes ». Maintenant parvenu aux affaires, à la place de la persuasion par des armes théoriques, il propose celle par les biceps. Il avait failli opposer éleveurs peulhs du ranch de Dolli aux disciples mourides, après avoir tenté d’affecter l’espace à son marabout, qui heureusement le déclinera.

Mais, Wade est si violent. Il disait ne pas vouloir entrer au palais en enjambant des cadavres. Mais, opposant, il a été à l’origine d’une tuerie de policiers. Il est cité dans l’assassinat de Me Sèye. C’est sous son régime que l’opposant Talla Sylla a été « corrigé » à coup de marteaux, que des locaux d’organes de presse ont été saccagés et des journalistes battus. Sous son magistère, des étudiants ont été abattu par balle, à Dakar et à Kédougou. Des jeunes sont morts dans ses commissariats. Un bateau a coulé avec deux mille Sénégalais. Sept mille autres jeunes sont restés au fond de l’océan Atlantique. Ils voulaient, juste, vivre mieux. Wade a mis les essuie-glaces. Il veut à nouveau des affrontements entre ses troupes et les militants de la coalition « Benno ». Car, quand manque le verbe, les coups de poing pleuvent. Dire que le « pape du sopi » nous promettait la démocratie. C’est lui qui avait laissé entendre, lors du conflit sénégalo-mauritanien, en 1989, que s’il était à la place du président Diouf, il aurait envahi le pays des maures voisins. Wade est un violent. Ses troupes et ses adversaires doivent éviter de le suivre dans le terrain des affrontements, vers lequel il les appelle. La stabilité du Sénégal doit être sacrée. Elle l’a toujours été, de l’indépendance à nos jours. Les règlements de comptes ne doivent être que l’affaire des urnes. Si Wade est sûr de sa « majorité », il doit se plier à leurs règles. Mais, comme certain de sa descente dans les cœurs des Sénégalais, Wade a décidé de pêcher en eaux troubles. Triste fin d’un prétendu démocrate !

La Redaction

Article Lu 1819 fois

Mardi 1 Décembre 2009





1.Posté par Mary le 01/12/2009 05:52
Je m'interroge, ce constat sur Wade pouvait être fait en 2000, ces faits étaient connus.

La versatilité de Wade, la violence de wade, son absence de programme politique, son très relatif sens de la démocratie, même son gout pour l'argent, tout ces renseignements sur l'homme Wade étaient disponibles et pourtant il a été élu... Ce n'est que maintenant où nous le subissons que ces faits sont pris en compte...

2.Posté par right le 01/12/2009 10:49
Wade est vraiment un ignorant
Les sénégalais ne veulent plus de lui
Il sera battu par la majorité sénégalais qui connait maintenant ses limites
Les sénégalais ont démystifié ce mythe que wade les incarnait
Les opposants dont il parle ne sont pas les Tanor Macky Niass et autres mais C'est le peuple sénégalais en général qui est opposant du insignifiant SOPI
Wade va au diable franc-maçon

3.Posté par GOTO le 01/12/2009 12:02
Moussa,GRAND VOYANT, Guerisseur Togolais.Travail, amour, voyage.téléphone 774593401

4.Posté par diop le 01/12/2009 14:03
la redaction aussi prone pour la violence.wade et la rèdaction pronaient de grace pour la paix.

5.Posté par kocc barma le 01/12/2009 23:22 (depuis mobile)
Que voulez vous? L'opposition veut mettre le pays a feu et sang sans que la loi ne reste pas a la loi. Ils ne doivent pas vivre en marge de la société encore moins saboter les fondements de la republiq

6.Posté par majeste le 02/12/2009 11:29
Vous êtes tellement partisants que vous faites la politique de BENNO! soyez à équidistence! c'est de ce type de journaliste dont nous avons besoin!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State