Référence multimedia du sénégal
.
Google

Belgique : Le maire de Bruxelles interdit une manifestation contre « l’islamisation »

Article Lu 1433 fois

Le bourgmestre (maire) de Bruxelles, Freddy Thielemans, a décidé d’interdire une manifestation contre "l’islamisation de l’Europe" prévue le 11 septembre, craignant des troubles avec la population d’origine immigrée, a indiqué hier son porte-parole.



Bruxelles - L’organisation "Stop the islamisation of Europe" (Sioe) a annoncé le mois dernier son intention d’organiser une manifestation devant le Parlement européen le 11 septembre prochain, soit six ans exactement après les attentats commis aux Etats-Unis.

L’association, d’origine danoise et qui se dit indépendante de tout parti politique, considère qu’"Islam et démocratie sont incompatibles à cause des enseignements du Coran lui-même", selon son site Internet.

Elle espérait attirer à Bruxelles des milliers de personnes de plusieurs pays européens et organiser d’autre manifestations dans le monde le 11 septembre, notamment aux Etats-Unis, au Canada et en Australie. "Le danger pour l’ordre public est trop élevé. L’importante communauté allochtone (d’origine étrangère, ndr) qui vit dans le quartier pourrait réagir à cette action", expliqué le porte-parole de M. Thielemans, Nicolas Dassonville.

La ville de Bruxelles reçoit chaque année entre 500 et 600 demandes pour des manifestations, mais au cours des cinq dernières années, seulement six ont été interdites, a souligné M. Dassonville.

EN BREF

MAURITANIE - L’Assemblée nationale mauritanienne a adopté une loi criminalisant pour la première fois l’esclavage, pratique qui perdure dans certaines parties du pays, malgré son abolition officielle en 1981.

D’après cette loi votée à l’unanimité, les personnes convaincues d’actes esclavagistes risquent désormais de cinq à dix ans de prison ferme.

Le texte interdit également toute production culturelle ou artistique faisant l’apologie de l’esclavage, qu’il punit de deux ans de prison et prévoit des sanctions contre les autorités qui ne s’en préoccuperaient pas.

Le projet de loi, initialement jugé insuffisant par plusieurs organisations des droit de l’Homme, a été fortement amendé et réaménagé par les députés dans le sens du renforcement des peines prévues et de la définition précise des pratiques esclavagistes constatées dans le pays.

MOZAMBIQUE - Cinq cent vingt mille personnes ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence au Mozambique et 600.000 sont menacées de famine d’ici avril 2008, a indiqué hier l’Institut national de gestion des catastrophes naturelles (Ingc) à Maputo. "La pénurie alimentaire résulte de l’effet conjoint de la sécheresse, du cyclone « Favio » et des inondations qui ont frappé le pays pendant le premier semestre 2007, réduisant de 30% la production agricole dans les régions centre et sud du Mozambique", a expliqué à l’Afp le directeur du Ingc, Paulo Zucula.

AFGHANISTAN - Le président afghan Hamid Karzaï a appelé hier le Pakistan et l’Afghanistan à unir leurs forces pour vaincre l’"oppression" des talibans et d’al-Qaïda, à l’ouverture d’une inédite "jirga de paix" à Kaboul, réunissant des centaines de chefs religieux et tribaux des deux pays. "J’ai confiance, je crois (...) que si, à la fois, l’Afghanistan et le Pakistan joignent leurs mains, nous éliminerons en un jour l’oppression subie par nos deux pays", a-t-il déclaré pour l’ouverture de cette "jirga", l’assemblée coutumière des tribus pachtounes qui peuplent les deux côtés de la frontière, une première à une telle échelle entre les ces pays voisins aux relations tourmentées.

M. Karzaï inaugurait cette réunion de quelque 700 chefs tribaux et leaders religieux et politiques des deux pays aux côtés du Premier ministre pakistanais Shaukat Aziz, co-parrain de la conférence. Ce dernier a remplacé le président Pervez Musharraf, retenu au dernier moment par "des engagements" dans son pays qui l’ont mené à envisager, un moment, une proclamation de l’Etat d’urgence.

FRANCE - Une ourse slovène introduite en France dans la chaîne montagneuse des Pyrénées (sud-ouest), accusée par certains éleveurs locaux d’attaquer des troupeaux de brebis, a été tuée hier par une voiture.

Cette ourse, Franska, opposait des éleveurs et les écologistes et le gouvernement, qui défendent la politique de réintroduction de l’ours dans les Pyrénées. Elle a été heurtée tôt sur une route nationale près de Lourdes, selon la gendarmerie locale. Cette ourse, lâchée le 28 avril 2006, avait attaqué depuis des troupeaux, tuant près de 150 brebis selon des éleveurs, ce qui lui avait valu d’être cataloguée comme "ourse à problème" par des responsables locaux.

L’animal pesait 110 kilogrammes lors de son lâcher. Les autorités slovènes avaient évalué son âge à sept ans, mais il aurait en fait été ien plus âgé.

Source: AFP / Le Soleil

Article Lu 1433 fois

Vendredi 10 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State