Référence multimedia du sénégal
.
Google

Beach soccer Tournoi qualificatif à la Coupe du monde : Le Sénégal remet son titre en jeu à Durban

Article Lu 1746 fois

Un an après, les « Lions » du beach soccer reviennent sur la plage de Durban en Afrique du Sud pour les besoins du Tournoi qualificatif à la Coupe du monde 2009 de la discipline, prévue en novembre prochain à Dubai. Cette fois, il s’agira pour les hommes de l’entraîneur Amadou Diop « Boy Bandit » de défendre le titre de champion d’Afrique acquis de haute lutte sur ces mêmes lieux. Autant dire qu’ils seront encore l’équipe à battre.



Beach soccer Tournoi qualificatif à la Coupe du monde : Le Sénégal remet son titre en jeu à Durban
Mais les « beach boys sénégalais » sont assez outillés pour conserver leur bien ou au moins décrocher l’un des deux billets qualificatifs au Mondial de foot de plage. Ils ont disputé quelques tournois et, surtout, ont bénéficié cette fois de l’attention des autorités politiques et sportives qui les ont mis dans de bonnes conditions. D’autant que le Cameroun, leur adversaire malheureux de la dernière finale, ne sera pas au rendez-vous de cette année. Cependant, c’est sur le terrain que tout se décidera. Et avec la formule adoptée pour cette 4ème année d’affilée que le tournoi de 5 jours se joue à Durban, tout faux-pas peut s’avérer fatal au décompte final. En effet, avec 9 équipes participantes, 3 poules de 3 ont été confectionnées, le premier de chacune et le meilleur deuxième passent en demi-finales, samedi prochain.

Les « Lions » ont donc intérêt à bien commencer leur parcours dans le Groupe B, aujourd’hui face au grand débutant qu’est la Libye. Ainsi, ils pourront bien se reposer demain et voir jouer leur adversaire de vendredi, le Mozambique qui fera face à la Libye.

Programme du jour : 12h30 : Maurice - Nigeria (Poule C) ; 13h45 : Libye - Sénégal (Poule B) ; 15h00 : Maroc - Afrique du Sud (Poule A)

Le beach soccer Spectacle, agilité et buts !

Pratiqué sur un terrain de 28 mètres sur 37 par deux équipes de 5 joueurs chacune, gardien de but compris, le beach soccer fait la part belle au spectacle et à l’agilité. Parce qu’il se pratique sur une surface inégale (du sable mou, dénivelé à force d’être parcouru en long et en large), ce dérivé du football traditionnel pousse ses adeptes à faire preuve d’inventivité, de créativité pour s’en sortir. Les gardiens de but, eux, sont obligés d’être tout le temps sur leurs gardes parce qu’il est admis que les joueurs de champ tirent en moyenne 60 fois vers la cible adverse, pour à peu près un but toutes les 3 ou 4 minutes. Pour une partie qui se joue en 3 périodes de 12 minutes chacune, cela donne une moyenne de 11 buts par rencontre.

Comme le basket, le beach soccer n’admet pas le nul. Des prolongations de 3 minutes, et autant de fois que nécessaire, servent à départager les équipes en cas de score de parité au bout des 36 minutes de jeu. Des changements de joueurs peuvent être opérés sans limite, tant le foot de plage requiert un engagement total. Mais souvent, lors des pauses de 3 minutes entre les « tiers-temps », des pom-pom girls aident à oublier la fatigue à travers de belles chorégraphies.

Source Le Soleil

Article Lu 1746 fois

Mercredi 1 Juillet 2009





1.Posté par Mouss le 01/07/2009 09:21
inch'allah, on va conserver ce titre

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State