Référence multimedia du sénégal
.
Google

Banditisme économique et violation de la morale : L’État sénégalais reconnaît ses crimes

Article Lu 11169 fois

XIBAR.NET (Dakar, 27 Octobre 2009) Le président de la République Abdoulaye Wade a démenti son ministre de la Communication, qui niait que l’État sénégalais avait tenté de soudoyer l’ancien représentant-résident du Fonds monétaire international à Dakar. Son ministre des affaires étrangères lui a fait écho, tout comme son Premier ministre.



Banditisme économique et violation de la morale : L’État sénégalais reconnaît ses crimes
Le ministre de la Communication, Moustapha Guirassy, doit désormais réfléchir avant de tenter tout démenti. Son prédécesseur, Aziz Sow, avait nié que des militaires avaient tiré sur des manifestants Kédovins occasionnant un mort. Il sera par la suite relevé. Guirassy vivra-t-il le même sort ? En tout cas il a été démenti par son « employeur », Abdoulaye Wade, dans la tentative de corruption de l’ancien représentant-résident du Fmi au Sénégal, Alex Segura, qu’il niait. Sommé par le directeur général du Fmi, à travers une lettre comminatoire, de décliner sa part de responsabilité dans la tentative de corruption de M. Segura, Me Abdoulaye Wade a tenté d’enfoncer davantage ce dernier. Ce n’est pas une malle remplie d’un demi-milliard qui serait remise au fonctionnaire du Fmi. Ce sont plutôt deux malles, soit un milliard. Autrement M. Segura détient par devers lui cinq cents millions, qu’il n’a pas déclarés à ses autorités. C’est dire que nous sommes loin de l’épilogue de ce que l’on pourrait appeler le feuilleton Segura. Si Wade a fait l’aveu de son crime économique dans son bureau de la présidence, faisant fi des difficultés des Sénégalais, son nouveau ministre des Affaires étrangères, Madické Niang essayera à jouer à l’avocat du diable.

Face aux députés, il a reconnu le forfait de l’État, qu’il a cherché à banaliser : il n’y a pas de quoi fouetter un chat, a-t-il laissé entendre, parce que le « cadeau » offert au fonctionnaire rentre bien dans la « tradition » sénégalaise, s’est-il époumoné. Quelle insulte au peuple sénégalais, qui manque de tout, de la part d’un régime qui se joue de l’argent du contribuable qu’il détourne au quotidien. Si Wade voulait offrir un cadeau dans la tradition sénégalaise, il pouvait le faire en remettant à M. Segura, qui le pourfendait, une tenue traditionnelle assortie de chaussures fabriquées à Ngaye. Il pouvait y ajouter un chapeau de paille. Wade pouvait même offrir au fonctionnaire un produit alimentaire bien de chez-nous. Mais, c’est connu Madické est prêt à tout pour défendre, vaille que vaille, son maître. Suite à la parution du livre d’Abdou Latif Coulibaly sur le meurtre du magistrat Me Babacar Sèye, Madické avait annoncé qu’il publierait un livre, pour défendre le « commanditaire ».

Depuis, rien que du vent. Me Madické Niang est coutumier des faits. Il doit se souvenir que Wade n’est pas éternel et que ses « plaidoiries » gênent même sa famille. Quand on se dit musulman, le minimum est de ne pas soutenir des contrevérités. L’autre avocat dans le régime, le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye l’a imité. Ainsi, le régime libéral a avoué par trois fois le crime que voulait nier M. Guirassy. Si l’aveu est la mère des preuves, le Sénégal de Wade est à la fois
corrompu et corrupteur. La morale, il ne connaît pas. Il présentera l’ardoise à ses compatriotes déshonorés, qui la payeront. Si la honte pouvait tuer !

La Redaction

Article Lu 11169 fois

Mardi 27 Octobre 2009





1.Posté par DJIIT le 27/10/2009 14:48
pendant ke des élèves manifestent à Matam au domicile du ministre de l'education pour l'etat approvisionne leur école en eau et electricité,pendant ke Rotarie Club de Saint Louis vient en aide une autre école de la ville pour les memes raisons,pendant ke des ONG pour des sommes modikes viennent en aide à des postes de santé ou ecoles,pendant ke la diaspora se molibilise pour aider des villages ou communautés rurales,pendant ke la banlieue patauge dans les eaux des innondations,pendant kes gogorlous manifestent par la grève de faim pour réclamer leurs salaires,Me Wade offre des "CADEAUX".Mais à kelle fin? Meme si Segura a fini sa mission au senegal il reste à supposer ke wade a cherché à le corrompre pour un futur soutien au pres de son institition ou des bailleurs,à moins k'il ait cherché à le mouiller! Paupvre Senegal!! Wade doli ngou!!!

2.Posté par TEUSS le 27/10/2009 17:28
Si vraiment le sang d'un digne citoyen coulait dans les veines de nos diregeants alors Me WADE devrait se sucider dans 3 jours et ce qui entraineraient la démission de Mr GUIRASSY, puis de Mr Madické NIANG et de Mr Souleyemande ndéné NDIAYE à cause de cette faute grave et sur l'honneur de toute une nation a été bafouée mais pire ils sont des diables

3.Posté par salambaye. le 27/10/2009 18:27
de tous les projets de wade ceux qui me font rire et m inquietent LE PLUS en meme temps ceux sont le projet « Yakalma »,et celui du chemin de fer à grand écartement.
WADE EST VRAIMENT OU BIEN COMEDIEN OU BIEN UN FOU GUERR

4.Posté par mintou le 27/10/2009 19:25
heureusement qu'il est"maguette il va bientot foutre le camp ce vieux démon

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State